Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2009

Halloween

Teen Spirit

...Un garçon qui danse tout seul en slip dans son salon, une fille qui rêve au grand amour, des couloirs bordés de casiers métalliques, une armada de jeunes puceaux obsédés .. Ça vous dit forcément quelque chose. Oui, on est dans un teen movie, un genre inventé par Hollywood, consacré aux ados et fabriqué pour eux. ... Un genre qui ne pouvait naître qu'en Amérique. Ce pays encore jeune et où l'adolescence est toute puissante. Comme le western le teen movie a su imposer des codes, des rites, des lieux et des personnages types parfaitement assimilés par notre imaginaire collectif.


Cliff Chiang


... C'est par ce préambule que débute le documentaire Teen Spirit, les ados à Hollywood de Celia cohen et Antoine Coursat(diffusé sur Arte).

Le teen movie ou la théâtralité de la "vraie vie" lycéenne. Ce lycée dont on nous dit dans ce documentaire qu'il est un moment fondateur de la vie sociale d'un américain, et dont tous les intervenants soulignent l'un des aspect…

Boba et ses amies

Terminator : Les Chroniques de Sarah Connor

Le premier qui s'endort, réveille l'autre.

... Je viens de m'apercevoir en regardant la série télévisée Terminator : The Sarah Connor Chronicles que les "Résistants", qui s'opposent à la création de Skynet luttent en fait contre la singularité.



Cette théorie avance qu'au cours de son évolution l'humanité parviendra à un "point" à partir duquel la technologie ne sera plus le résultat de l'invention humaine mais le fruit de cette même technologie.
Non seulement nos machines créeront d'autres machines mais ce développement subira une accélération accélérante.

Or donc, Sarah Connor lutte en compagnie de son fils John et de Cameron, un Terminator (ami)envoyé du futur (par la Résistance) pour les protéger contre d'autresTerminators (ennemis)envoyés eux par Skynet.

Le moyen le plus important de cette lutte repose sur le voyage dans le temps.

Si des Terminators (ainsi que le propre pére de John Connor celui qui deviendra le héros de la résista…

Leia "B"

Greatest Hits

- Where are we going ?
- To the top, Johnny.
- Where's the top, boys ?
- To the toppermost of the poppermost !

Hambourg - 1962



... L'animation n'était pas dans le Lennon's Bar pourtant pas mal bondé, non, à une heure du mat' c'est dehors que ça se passait.
Un type hirsute qui avait dû jouer à la moissonneuse à houblon une bonne partie de cette sainte journée haranguait les noctambules.
Et puisque j'avais rien de mieux à faire, j'ai remonté mon col - un putain de vent glacé glissait le long des rues de Liverpool depuis les docks pour vous lécher l'échine avec insistance - et j'ai écouté.

Selon lui, les Beatles, n'étaient pas le plus grand groupe de pop music du monde mais un putain de groupe de super-héros connu sous le nom de The Mates.


Rien que ça, bon faut dire qu'il savait tenir son auditoire le gus, c'est pourtant pas les distractions qui manquaient aux abords du troquet, entre les groupes de japonais ou d'italiens qui rejouaient les…

Souriez !

Marvel Boy

...Lorsque Grant Morrison débarque sur la Terre 616, il ne se contente pas de prendre en main la destinée d'une partie de l'écurie mutante, il crée un personnage de son cru : Noh-Varr. Pour Morrison il manquait à Marvel un « héros marginal et rebelle » dans le genre du prince Namor des années 40. Cependant, le but du scénariste n'est pas d'imiter ce qui se faisait avant mais nous dit-on, « de préparer les comics pour un avenir meilleur » et ce faisant de s'engouffrer dans le nouveau millénaire qui s'annonce alors.

Mais en y regardant de plus prés il apparait que Grant Morrison dont on connais le goût pour la chose (Cf.Animal man ou Les Invisibles), s'est en partie inspiré de sa propre vie au moment où il élaborait son scénario. Noh-Varr est un jeune Kree d'un univers parallèle - il vient de la planète Hala - dont le vaisseau s'écrase sur Terre(enfin sur une Terre). Il est capturé par celui qui est en partie responsable de cet accident le Dr Midas. Ce de…

Harley Quinn

Dodgem Logic

... Le magazine Mustard(dont je viens de recevoir le numéro consacré en grande partie à Alan Moore)a réalisé un entretien avec ce dernier au sujet du magazine qu'il va lancer Dodgem Logic :

Okay, first question: what does the title Dodgem Logic mean?I first used the name Dodgem Logic on a fanzine that I attempted to do back in 1975, when I was in my early 20s. To be honest it doesn’t really mean anything specific, it’s just suggestive of what we’re going for. On the first issue we’ve used the tagline ‘colliding ideas to see what happens’, which is as much of an agenda as you’re going to get from us. It’s the idea that, if we just connect all these various diverse people and enterprises that we’re in touch with, then there might be something quite lovely and extraordinary come out of the interaction.We want to provide something that is going to illuminate the rather dismal times that we are currently going through – and which I tend to suspect will be getting a lot worse – as well a…

Farscape

... J'ai reçu il y a peu le Farscape Vol.1 en version hardcover, et je viens de le commencer.

Je dois dire que j'avais une certaine appréhension compte tenu de mon sentiment à l'égard de la série télévisée, l'une (sinon la) des meilleurs séries qu'il m'a été donné de regarder, tout genre confondu ; d'autant que les novélisations ou les adaptations en bandes dessinées d'œuvres cinématographiques ou télévisuelles que j'aie pu lire ne m'ont pas laissées un souvenirs impérissable ; c'est peu de le dire.

Dans le cas présent s'ajoute bien sûr l'obstacle de devoir dessiner les personnages à l'image de leur modèle de chair et de charme.


Or donc, il appert après quelques pages que le pari semble sinon gagné du moins en bonne voie de l'être.

Si les dessins sont certes un peu raides, les dialogues sont tout à fait dans le ton de la série. Pour tout dire j'avais, en lisant, l'impression d'entendre Rygel, Crichton ou Aeryn parle…

Passe-moi l'éponge

FlashForward S01 E04

L'avenir nous tourmente,
le passé nous retient,
c'est pour ça que le présent nous échappe.

Gustave Flaubert





Black Swan / Le Cygne Noir

Le Cygne Noir ou La puissance de l'imprévisible - Nassim Nicholas Taleb

[..] Ce que nous appelons ici "Cygne Noir" (avec un "c" et un "n" majuscules) est un événement qui présente les trois caractéristiques suivantes : premièrement, il s'agit d'une aberration ; de fait, il se situe en dehors du cadre de nos attentes ordinaires, car rien dans le passé n'indique de façon convaincante qu'il ait des chances de se produire. Deuxièmement, son impact est extrêmement fort. Troisièmement en dépit de son statut d'aberration, notre nature humaine nous pousse à élaborer après coup des explications concernant sa survenue, le rendant ainsi explicable et prévisible. [..]
Dans la logique du Cygne Noir, ce que l'on ne sait pas compte beaucoup plus que ce que l'on sait. [..] notre environnement moderne [..…

Au nom de la loi

... Si les disques durent, les sciences occultent mais si on ne peut changer les choses on peut toujours changer de sujet. Ouais, j'ai appris ça au Pôle Nord.
C'est donc dans cet état d'esprit que j'aie fais une découverte pas piquée des hannetons pas plus tard qu'hier.

Mais ne précipitons pas les choses ....


En regardant après de nombreuses années de continence une épisode de la série télévisée Au non de la loi, il m'est apparu que toute la vérité ne nous avait pas été dite à son sujet.


Rappelez-vous, Josh Randall un jeune chasseur de primes - activité toujours parfaitement légale au États-Unis encore de nos jours - parcours l'Ouest armé de sa célèbre "patte de jument" (mare's leg) - c'est parait-il McQueen lui-même qui aurait eu l'idée de proposer que l'on invente une arme qui distingue son personnage des autres cow-boys - en chassant les malfaisants qu'il ramène "mort ou vif".




Un choix judicieux, quiconque a vu cette …