Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2011

Nu descendant un escalier

Podcast Powered By Podbean

... L'émission Palettes d'Alain Jaubert est vraiment une émission formidable. Par exemple je viens de revoir celle consacrée au tableau de Marcel Duchamp : Nu descendant un escalier
Si celui-ci fait l'objet d'une étude picturale fort ludique (l'aspect ludique est l'un des points fort de l'émission), Alain Jaubert n'oublie pas d'inscrire la toile dans son époque (l'épistémé), et de faire feu de tout bois  quant à son analyse ; ou autrement dit de proposer une véritable leçon de nexialisme ...
NEXIALISME
Le nexialisme est une approche globale, adoptant plusieurs points de vue, et utilisant toutes les branches de la connaissance afin d'obtenir des solutions originales.

Ce terme a été inventé par A. E. Van Vogt.
Cette approche n'a rien d'étonnant si l'on s'intéresse au parcours d'Alain Jaubert tour à tour marin, journaliste scientifique, chroniqueur musical, enseignant ou encore réalisateur de document…

Le 12ième Docteur

Marvel Universe

L'univers n'est pas seulement plus bizarre  que nous ne l'imaginons,  il est plus bizarre que tout ce que nous pouvons imaginer.
J.B.S Haldane


... Nouveau numéro de l'anthologie Marvel Universe qui regroupe deux aventures des Gardiens de la Galaxie, le prologue de Realm of Kings (le nouveau crossover cosmique made inDnA), une aventure ayant la Garde ImpérialeShi'ar comme protagoniste principal, une autre où ce sont les Inhumains qui occupent cette place, et enfin une aventure de Nova.
[..] Mettant un point de suspension là où Poe plaçait un point final, la mort n'est plus une fin mais une transition (pour Lovecraft). Une porte entrouverte non sur un au-delà délimité au cordeau par les croyances traditionnelles mais un ailleurs inexploré, infiniment plus redoutable. Dans cet ailleurs et dans le pouvoir des forces qui le peuplent, résident les sources de la peur. Loin d'arrêter le déploiement, la disparition physique de quelques comparses, au contraire, le facili…

L'autre Dumas

... Une rencontre décisive a eu lieu dans le milieu des lettres françaises au 19ième siècle, celle d'Auguste Maquet et d'Alexandre Dumas.

L'autre Dumas s'y intéresse à la manière d'un "What if .." ; et si Auguste Maquet étouffé par Dumas, dans une période d'intense labeur (la rédaction du Vicomte de  Bragelonne & la transposition du Comte Monte-Cristo au théâtre), avait été contraint d'endosser l'identité de l'illustre écrivain.


On le sait, évoquer Alexandre Dumas c'est fatalement convoquer ses "nègres" dont le plus illustre justement n'est autre que Maquet (comme le rappelle Claude Schopp au micro de Patrice Gélinet).

Cependant le film de Safy Nebbou a la bonne idée de faire de la relation des deux hommes, certes la toile de fond de l'histoire (et d'une certaine façon son moteur) mais en lui donnant de l'ampleur.
L'autre Dumas c'est du vaudeville, des quiproquos et des barbouzeries formidablement int…

Flash des deux mondes (2)

La première partie est ici.

(À suivre ...)

World's End & Rule Britannia

...World's End débute après les événements racontés dans les deux crossovers successifs intitulés Wildstorm : Revelations et Numbers of the Beast(que par ailleurs je n'ai pas lus). Le Porteur, le vaisseau et quartier général d'Authority qui navigue dans la Plaie, cet espace entre les univers (parallèles) s'est écrasé sur Londres, créant ainsi un nuage de poussières géant et une impulsion électromagnétique. Ces deux événements s'ils ont mis sur la touche au moins deux membres de l'équipe, ont aussi plongé la population de la capitale anglaise dans un monde post-apocalyptique qui n'a rien à envier à celui de Mad Max.  Si l'idée de départ n'a rien de géniale, ni d'innovante elle a au moins le mérite d'être sérieusement envisagée.
Tout d'abord sous son aspect graphique ; Simon Coleby et Carrie Strachan livrent des planches au travers  desquelles l'atmosphère oppressante et l'ambiance qui règne au sein des survivants imprègnent le lect…

Forbrydelsen

...Forbrydelsen est le titre original de la série télévisée intitulée The Killing (programmée sur ARTE), rien de telle qu'une bonne traduction en matière télévisuelle pour faire la différence. Sinon en utilisant un traducteur automatique il semblerait que ce mot danois veuille dire "crime" en français ; ce qui est plutôt bien vu puisque les vingt épisodes de cette série ont pour thème une enquête suite justement à un  meurtre, celui d'une jeune femme.
Une enquête sur fond de campagne électorale pour le poste de maire de la ville de Copenhague où il apparait que si le pouvoir corrompt, vouloir y accéder aussi.

En outre, si lors d'une bonne partie de la série plusieurs suspects ont occupé une place dans mon collimateur, j'en suis arrivé au moment où le téléspectateur connaît  (?) le meurtrier avant la police. Et cette nouvelle position sur l'échiquier de l'enquête n'est pas plus enviable, d'autant que Sarah Lund & Jan Meyer les deux enquête…

Cosplay & Zikmu

Young Justice

... Décidément le dessin animé est un média de choix quand il s'agit d'incarner des super-héros dans la 3ième dimension.  Or donc les jeunes partenaires des plus puissants membres de la Ligue de Justice d'Amérique se voient donner l'autorisation de pénétrer dans le saint des saints : le sanctuaire de leurs glorieux ainés. Cependant alors qu'ils partagent à titre individuel les dangers qu'affrontent leur mentor respectif, on ne leur offre qu'un strapontin au sein de l'équipe.

Ce qui n'est pas du goût de tout le monde.
Un double épisode très réussi, où le dynamisme des situations est soutenu par un scénario solide et une belle caractérisation des personnages, je ne me suis pas ennuyé une seconde. C'est vif, amusant et captivant ; un chouette début si vous voulez mon avis !

$ Heroes For Hire $

...Heroes for Hire (autrement dit Héros à Louer) la nouvelle série (basée sur un concept déjà ancien) de Dan Abnett & Andy Lanning déchire "grave sa race". Si le scénario semble extrêmement solide, c'est toutefois la gestion des relations entre les personnages et le rythme des épisodes qui sautent aux yeux. Ces deux éléments sont largement mis en valeur par des dialogues particulièrement brillants & fluides.

Si chacun des numéros délivre son lot de surprises, chaque numéro se termine également sur un rebondissement du tonnerre : dés la première aventure j'étais ferré.

L'autre point fort c'est d'intégrer dans le Marvel Univers cette histoire de mercenaires urbains. Si on trafique des armes, de la drogue ou du pain de fesse  ce n'est jamais ce que cela semble être de prime abord.

L'autre intérêt de la série en ce qui me concerne est de mettre en avant Paladin un personnage que je connaissais pas mais qui me plaît beaucoup. 
Bref de l'action…

Flash des deux mondes