Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2011

Captain Marvel par Alex Ross

Mister Frost

... C'est  la lecture de la réaction de Philippe Setbon consécutive à sa découverte de la présence de son film dansLa Caverne des Introuvablesqui m'a donné envie de voir Mister Frost. Je connais Philippe Setbon essentiellement à travers trois de ses romans : Fou de coudre, Desolata et Mangeur d'âmes. Des romans dont je garde un très bon souvenir. Bref tout ça pour dire que j'avais un a priori positif avant de commencer de voir Mister Frost. Ajoutez que l'on y retrouve Jeff Goldblum, un acteur que j'aime bien ; et vous voyez que tout cela démarre sous les meilleurs auspices.

... Dans son ouvrageMythe & Super-HérosAlex Nikolavitch consacre un chapitre au mystère des origines des super-héros costumés ..
[...]
Réitérer le mythe, c'est assurer la pérennité de la culture d'un peuple, la pérennité de l'ordre sur lequel repose sa société et, in fine, la pérennité du monde lui-même (certains peuples aborigènes d'Australie avaient poussé très loin ce pri…

Marvel Universe n° 26

... C'est toujours un sommaire réussi que nous propose le bimestriel MARVEL UNIVERSE sous l'égide des deux compères Andy Lanning & Dan Abnett. 


Podcast Powered By Podbean

... Les nouveaux Gardiens de la Galaxie dignes successeurs de la précédente équipe, à laquelle Abnett & Lanning ont su rendre hommage, poursuivent leurs captivantes aventures ; artistiquement proposées avec talent par Walker, Olazaba & Quintana. Dans les deux épisodes de la revue la présence de Lovecraft est palpable me semble-t-il, et la complicité des lecteurs cinéphiles est amicalement invoquée sans parasiter l'histoire à proprement dit. Bravo !
Suit une sympathique aventure des Inhumains, qui ne semble être qu'un prélude.
L'un des aspects les plus réjouissants du versant cosmique de l'univers Marvel que chapeaute notre duo, est qu'il ne néglige pas l'angle politique des affrontements cosmiques qu'il met en scène.
THÉORIE



Vous l'aviez probablement déjà décelé, mais e…

Game of Thrones

... De George R. R. Martin je n'ai lu qu'un seul roman, Armageddon Rag, excellent par ailleurs ; et si j'ai souvent entendu parler de sa saga littéraire Le Trône de Fer, je n'ai pas encore franchit le pas qui m'en ferait devenir le lecteur.  Cela ne saurait tarder tant j'ai été emballé par le première épisode de la série qui l'adapte pour le petit écran.

Dés les premières images j'ai été fasciné, c'est difficile à expliquer mais cette ambiance hivernale, le rythme donné à l'action, la présence à l'écran des personnages, la musique, le ferraillement des armes, les hennissements des chevaux ; aussi prosaïque que cela paraisse toute cette atmosphère est extrêmement captivante.


... Bon point supplémentaire le charme n'a pas été rompu par le générique qui, si j'ai bien compris annonce l'ampleur de la fresque qui va nous être présentée. Les décors, les costumes, tout concoure à faire de Game of Thrones une série de premier plan, du moins t…

Le Bouffon du Roi

... D'abord authentique débile mental, objet de collection des ménageries royales, le Fou de cour devient au fil des siècles, le double du roi, sa contrefaçon grotesque. ... Somptueusement entretenu, il assume la lourde tâche d'égayer le souverain en l'arrachant, sous l'effet du rire, à l'hystérie de la puissance, pour le réintégrer dans l'humanité vraie. Sans cesse à ses côtés, il le traite en intime, le tutoie, le critique, le conseil, le persifle. En toute impunité. Mais surtout - privilège inouï -, il a seul le droit de lui dire la vérité. Il est l'envers du pouvoir, le lieu de l'irrévérence et du désordre, c'est-à-dire aussi le lieu de la fête, avec ses turbulences et ses dérèglements, où se défoulent les pulsion de violence. ... Si l'extrait de la quatrième de couverture de l'ouvrage Le sceptre et la Marotte de Maurice Lever nous rappelle la lourde tâche du Fou de cour, de tache il est aussi question dans Le Bouffon du Roi ..


Podcast Powe…

Gwangi

... Si vous avez lu la série Avengers Forever vous vous souvenez peut-être qu'une partie des Vengeurs se rend en 1873 dans la bonne ville de Tombstone et qu'au détour d'une rue poussiéreuse apparait un dinosaure ...

Et si .. ?
... Que se serait-il passé si contrairement à ce que laisse entendre Kang, ce denier n'avait pas rendu à l'ère préhistorique ce monstre antédiluvien ?

... Tout cinéphile (nous resterons sur le terrain cinématographique pour plus de commodité dans un premier temps)  ne peut manquer d'établir des rapprochements entre La Vallée de Gwangiet au moins deux œuvres qui lui sont antérieures : Le Monde Perdu (1925) &  King Kong (1933) ; ces trois films exploitent l'irruption dans notre quotidien de ce qu'il est convenu d'appeler (pour rester dans le domaine de l'éthologie [-_ô]) un Cygne Noir.  C'est à dire selon Nassim Nicholas Taleb :
Un événement imprévisible qui a une faible probabilité d'arriver mais qui, s'il se réa…

Les Agents d'Atlas

VENUS des Shocking Blue

... Hier en pleine (re)lecture d'Avengers Forever (1998) j'apprenais en même temps qu'une fraction de l'équipe choisie par Kang, que dans un continuum temporel différent du leur, les Vengeurs était déjà une équipe constituée dés 1959 .. 


Une équipe dont les membres étaient alors : Vénus, 3-D Man, Gorilla-Man, Human Robot  et Marvel Boy.

... En 2006 au début de XXIième siècle, Jeff Parker décide de donner à ce groupe la série qu'il mérite, ce sera Agents of Atlas.
En six numéros le scénariste nous propose la reconstitution de l'équipe en passant par la raison de sa disparition et corolaire, de dévoiler le code d'engendrement qui préside à sa réapparition ; sans oublier de divulguer les origines des uns et des autres.  

... La nouvelle équipe prend place à notre époque dans l'univers dit 616, et si l'équipe découverte dans les pages d'Avengers Forever est légèrement remaniée elle garde néanmoins à peu prés la même ossature : s…