Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2011

Dr Strange (Marc Andreyko & P. Craig Russell)

... Alors qu'il soupe seul dans un restaurant Stephen Strange est surpris par le message sibyllin qu'il trouve dans le traditionnel biscuit chinois de fin de repas. Surprise d'autant plus grande que le biscuit lui a été apporté par un serveur apparemment non-humain ! Cette situation est-elle le fruit de son imagination ? Toujours est-il qu'en lieu et place d'un démon il n'y a qu'une cuisinière, et que de retour à sa table le contenu du message a changé. Mystère !

Docteur Strange apparaît pour la première fois dans le numéro 110 de la revue Strange Tales (1963) : il y est présenté comme le Maître de la Magie Noire ; son premier cas sera celui d'un homme qui souffre de cauchemars. Strange, après avoir rendu visite à son mentor sous sa forme astrale, pénètre dans les propres rêves de son client ... 
Sur le chemin du retour Strange est surpris par la pluie avant d'arriver à son domicile situé dans Greenwich Village,  l'absence de son serviteur Wong et…

Superboy (Jeff Lemire)

... Prématurément stoppée pour cause de remaniement éditorial la série de onze numéros écrite par Jeff Lemire n'en constitue pas moins pour autant un excellent run.
Le Superboy dont il est question ici n'est pas l'alter ego de Clark Kent durant ses aventures adolescentes, même si l'entourage du personnage et son lieu de villégiature éveillera dans la mémoire du lecteur rompu à la geste du célèbre kryptonien des réminiscences ... mais n'allons pas trop vite.

Or donc, Conner Kent alias Superboy longtemps membre des Teen Titans décide de venir s'installer à Smallville chez la mère adoptive de Clark Kent. Jeune lycéen au Smallville High School il semble capter l'attention d'une jolie jeune fille Lori Luthor,  il est en outre l'ami de Simon Valentine un jeune rouquin par ailleurs excellent scientifique en herbe, et détective amateur prometteur puisqu'il a découvert l'identité secrète de Superboy. Le tableau ne serait pas complet si j'oubliais K…

Power Girl

Magnifique Power Girl !

Les Défenseurs (Marvel)

... Les années 69-70 sont un nexus à l'aura pour le moins pessimiste pour la bande dessinée américaine ; à la baisse des ventes s'ajoute une hausse des prix (qui certainement fera sourire aujourd'hui : de 12 cents le prix monte à 15 cents). Une combinaison pour le moins malheureuse qui entraîne quelques dommages collatéraux tels que la disparitions de quelques maisons d'édition, et pour les éditeurs qui ont les reins plus solides l'arrêt de certains titres.... dont celui du magicien de la Maison des Idées, en novembre 1969.


L'existence précède l'essence ... ou de peu.
Jean-Baptiste Botul

La revue Docteur Strange qui accueille le personnage éponyme s'arrête (au numéro 183) en laissant inachevée l'histoire en cours, toutefois Roy Thomas alors en charge du scénario termine cette aventure dans les pages de Sub-Mariner (n° 22) et dans celles d'Hulk (n° 126). Cette configuration inédite est probablement un facteur important dans ce qui donnera naissance …

Blue Bloods

... Dans la famille Reagan on est flic de père en fils, sauf exception Erin Reagan-Boyle (la fille de Francis) est assistante du procureur ; ainsi Francis donc est chef de la police de la ville de New York, Danny son aîné y est inspecteur, son plus jeune fils Jamie est un agent en tenue, Henri le père de Francis est un policier en retraite qui a occupé les mêmes fonctions que son fils. Et enfin Joe (lui aussi fils de Francis), est mort en service.

Si cette série a attiré mon attention c'est d'abord grâce à l’intérêt que je porte à Tom Selleck (Francis Reagan) et à Donnie Wahlberg (principalement pour son interprétation dans l'excellente série Boomtown) qui interprète Danny un efficace inspecteur, aux idées bien trempées dans le bain des rues new yorkaises.  Mais très rapidement la série Blue Bloods m'a captivé par la qualité des interprètes tous autant qu'ils sont (les seconds rôles sont épatants : Nicholas Turturo est épatant en flic de terrain à qui on ne la fait p…

Resurrection Man 01/.. (The New 52)

...Resurrection Man est certainement l'un des moins connus des titres proposés par DC Comics avec ce nouveau relaunch intitulé The New 52, du moins pour les lecteurs nouveaux venus (et surtout francophones).

Aura-t-il l'opportunité de se voir traduit en français dans les prochains mois ?


En tout état de cause je me permets de vous le proposer dés maintenant dans une traduction faite par des amateurs et dans un format CBR :

Traduction :Ultimate Fatalis Edition : Napster054 Relecture :Ozymandias9 & Artemus Dada
Et ça été un plaisir de participer à ce premier numéro.
CODE
http://www.megaupload.com/?d=I02RONMW

Jack Staff

... Souvent présenté comme le résultat d'une proposition faite à Marvel pour le compte d'un de ses personnages (Union Jack) Jack Staff est en fait le résultat des cogitations de Paul Grist après qu'il eut appelé Marvel pour savoir si l'éditeur serait intéressé, justement par une proposition sur Union Jack ; n'ayant aucune réponse mais lui-même intéressé par sa propre idée, il s'est mis à développer ce qui deviendra Jack Staff. Mais précise Paul Grist dans l'édito du troisième numéro de The Weird World of Jack Staff Britain's Greatest Hero, il n'avait pas encore écrit quoi que ce soit sur le sujet pour l'éditeur étasunien. Ceci étant dit, le lecteur attentif aura remarqué le titre à rallonge de la série ; il y a à cela une raison que les lecteurs de longue date connaissent : si au départ (2000) la série s'intitule du nom du héros, elle a toujours été le point de rendez-vous d'une multitude de personnages opérant dans la ville de Casteltow…

Hearts of Darkness a Filmmaker's Apocalypse

Paranoid de Black Sabbath



... Or donc, voici le making-of d'Apocalypse Now en VOSTFR et VOST; découpé avec Xtremsplit :


http://www.multiupload.com/G94OD9JR3C
http://depositfiles.com/files/tpgrghvd5
http://depositfiles.com/files/g8k1jgdsh
http://depositfiles.com/files/vjs9anos7


Les sous-titres :
http://www.megaupload.com/?d=YJM7WXJB (Fr)
http://www.megaupload.com/?d=L3ST6DDG (Eng)

Absolute Directors

...Absolute Directors est un livre de plus de 600 pages consacré au rock, au cinéma, et à la contre-culture made inU.S.A  et qui coûte 36 euros (et pèse 800 grammes). Pour ce prix-là, je ne vous cache pas que je m'attends à ce que le professionnalisme de l'éditeur (Camion Noirl'éditeur qui véhicule le souffre) ne me fasse pas regretter mon achat : par exemple j'aime beaucoup le format, ainsi que la couverture de Guylaine Collewet ; là où ça se corse c'est au niveau de la relecture. Il me semble que cet éditeur n'échappe pas à un mal endémique : l'absence de relecture. Alors que deux personnes sont pourtant créditées pour ce travail (?!).
... Ainsi, et dans le désordre Aleister Crowley devient-il Crawley en l'espace de quelques lignes, "il est de bon temps" au lieu de "il est de bon ton", Leonardo DiCaprio devient le pygmalion de Martin Scorcese, "de" et "en" se disputent un peu trop souvent la place, des parenthèses…