Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2014

FAUST : Vigil & Quinn (1er partie)

Comme promis je vous propose le premier et seul numéro publié par les éditions Disjoncteur de Faust, la série de Tim Vigil & David Quinn, la publication sur le blog se fera en deux temps ; voici la première partie du numéro : (À suivre ....)

FAUST (le dossier de presse)

Comme je vous l'avais proposé dans le billet précédent je publie le dossier de presse de la série Faust éditée en son temps par le Disjoncteur, en fait un seul numéro a vu le jour dans l'Hexagone. (À suivre .....)

FAUST (Scarce)

Premier billet dédié à la série Faust de Tim Vigil & David Quinn, comic book qui a eu son premier numéro édité en France par les éditions Disjoncteur (celles qui ont par ailleurs proposé la première édition française de la série The Crow de James O'Barr). Ce numéro qui fut le seul numéro traduit, je vous le proposerai ici même ; cependant afin de mieux faire connaissance avec cette série et la production indépendante étasunienne des année 90 je vous propose un article paru dans SCARCE, le magazine (ou fanzine) qui traite de bandes dessinées américaines et que tout amateur, selon moi devrait lire. Ces pages sont donc extraites du SCARCEannual 1993. (À suivre ....)

Captain America (Post-Apocalyptique)

Nada par le groupe Bérurier Noir

Le Gai-Lurombre Masqué

Les Catacombes (Toby Ball)

Les Catacombes est le premier roman de Toby Ball, Scorch City, sont second roman, a depuis déjà paru aux Etats-Unis. Trois hommes, dans les années 30, pour des motifs différents, vont par leurs actions mettre au jour les terribles secrets de la Ville, de son maire et de son clan dans une atmosphère de mystère et de menaces. "Parce que la situation est encore plus terrible que vous ne le pensez. Vous n'avez aucune idée de ce qui s'est passé, ni de ce qui se passe. Le Massacre de la Fête d'anniversaire, l'élimination du gang de White, le Projet Navajo, les hôpitaux qui sont en réalité des prisons, la disparition de familles entières ... ". L’atmosphère du roman est lourde, pesante ; un peu ésotérique aussi comme peut l'être une nouvelle de Jorge Luis Borges. Ajoutant à cette atmosphère ayant par moments des relents de totalitarisme, la désorientation géographique et historique, on se doute que l'action se déroule aux Etats-Unis mais sans guère de précision,…

VERA CRUZ ou la métaphysique du piège

... Très tôt Ernest Hemingway mit au point un principe d'écriture, celui dit de l'iceberg : l'histoire n'est que la partie émergée d'une immense masse de sens et de signification ; il faut écrire de manière à ce que l'essentiel du propos demeure sous-entendu pour mieux arriver à cette tension si chère à l'auteur emblématique de la Génération perdue.
Toutefois, Hemingway prévoyait que cette masse immergée permette de renouveler la lecture du texte en des lectures plus approfondies. 
C'est cette partie immergée du film de Robert Aldrich, Vera Cruz, que je vous propose d'éclairer en lui offrant si je puis dire, un nouvel horizon heuristique [-_ô].

Alors que la guerre de Sécession vient de se terminer aux Etats-Unis, au Mexique la guerre civile fait rage ; ce conflit draine toutes sortes d'aventuriers en rupture de ban.Benjamin Trane ancien officier de l'armée Confédérée en fait partie.Sur le chemin qui le mène vers le Mexique il fait la connaissan…