Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2015

Jerry Cornelius : La Rencontre de Pékin (M. Moorcock)

...Michael Moorcock est né en 1939. Il a été rédacteur en chef de la revue britannique New Worlds, de 1964 à 1973.
« Sous sa direction, New Worlds a favorisé le développement de toute une génération d’écrivains à l’esprit spéculatif et a permis à des auteurs plus âgés comme Brian Aldiss et J. G. Ballard de publier des œuvres qui n’auraient pas été acceptées ailleurs. » Norman SPINRAD, The New Tomorrows, Belmont Tower Books, 1971.
 « Moorcock (…) était loin d’être épuisé par son poste à New Worlds, car il a écrit un flot de romans. Certains de ses contes étaient destinés à soutenir la revue, et n’étaient que des textes alimentaires. Mais il y a eu aussi la création de Jerry Cornelius (…). Dans les histoires de Cornelius se rencontrent les univers de Ronald Firbank et de Ian Fleming ; Cornelius représente plusieurs aspects de présent projetés dans un futur mondial style « art déco », où Ladbroke Grove est une destination aussi importante que l’a toujours été Alpha du Centaure. » Brian ALDIS…

Sous le soleil de minuit + entretien avec Hugo Pratt

...Corto Maltese est à la fois idole, marchandise et probablement un objet de culte ; et si Hugo Pratt sera toujours le carbone 14 des aventures du marin Maltais, demandons-nous, l'espace d'un instant, si l'origine a toujours raison sur le présent ?

En tout cas, avec Sous le Soleil de minuitJuan Díaz Canales & Rubén Pellejero adaptent avec beaucoup de brio et de respect l'impédance de leur histoire à l'héritage de leur aîné, et il faudrait être de marbre pour le rester devant cet album qui par ailleurs, défie toute monotonie.
Rubén Pellejero & Juan Díaz Canales promènent tout au long de leur histoire un pur corps de fiction dans un environnement où l'espace et le temps s'ouvrent à un contrat et une esthétique de type documentaire.
Et, paradoxalement, en regardant bien le cadre où nous évoluons, on peut se rendre compte qu'il tient énormément de la fiction.
"Nous vivons au sein d'un gigantesque roman" comme le dira fort justement J. G

Hägar Dünor le viking

...Hägar Dünorle Viking(alias Hägar The Horrible) a été créé par Dik Browne en 1973 et publié dans le Journal de Mickey la même année. Il s'agit d'un comic strip destiné à la presse comme Calvin and Hobbes par exemple (Pour en savoir +) On remarquera au passage un bel effort dans la traduction du nom du personnage qui plutôt qu'une traduction littérale bénéficie d'un joli jeu de mots. À noter également que l'éditeur Urban Comics va sortir une édition en trois volumes des aventures du Viking.


Batman par Katsuhiro Otomo

...On le sait maintenant Batman a été dans les années 1960, et à l'insu de l'Occident (si je puis dire) publié au Japon sous la houlette de scénaristes et d'artistes du issue de l'archipel Nippon (Pour en savoir +), il est aussi passé plus récemment, entre les mains du mangaka Kia Asamiya. Aujourd’hui, je vous propose une histoire courte (que j'ai relue à l'occasion de mes recherches sur Mishima (Pour en savoir +) réalisée par un autre auteur japonais, l'immense Katsuhiro Otomo.
Elle est en noir & blanc et est extraite de l'excellente revue Comic Box (ici le hors-série n°5 : Japan). Si mes souvenirs sont bons on la retrouve aussi dans les recueils intitulés fort justement Batman Black and White et publiés en France soit par les éditions USA, SEMIC ou encore par Urban Comics (mais je ne sais plus dans lequel exactement).
Bref, bonne lecture .....








Yukio Mishima : 25 novembre 1970

... J'ai découvert Mishima il y déjà quelques années par un biais qui n'était pas la littérature, ou disons pas seulement la littérature mais ce qu'on nomme le bunburyo do ( la voie du sabre et du pinceau), autrement dit la fusion du lettré et du guerrier. Écrivain renommé  Mishima Yukio (en japonais on met le nom de famille avant le prénom) était aussi un pratiquant de culturisme (Pour en savoir +) (dès les années 1950), et de kendo.
On se souviendra que Warren Ellis, pour les besoins de sa série Planetary inventera un personnage dont l'inspiration vient sans nul doute de l'écrivain japonais (Pour en savoir +)  En outre son attrait pour le Japon féodal était bien connu, bien qu'il vive à la mode occidentale : un jour alors qu'un occidental, Michel Random (si mes souvenirs sont bons) en l'occurrence, visitait sa maison, et qui justement lui posait la question : "Comment expliquez-vous que dans votre maison il n'y ai rien de japonais ?" Mishima…

Gotham Central, tomes 1 à 3

...J'avais depuis longtemps cette série en ligne de mire, depuis la première publication par SEMIC. L'occasion de me replonger dans les histoires des flics de Gotham m'a été donnée grâce à la présence des trois premiers tomes de la série publiés par Urban à la médiathèque où je suis inscrit. ...Historiquement, le "roman noir" est né au début des années 1920 dans la revue Black Mask, un pulp magazine. Si on en attribue la paternité à Dashiell Hammett, je dirais plutôt que ce dernier a été désigné porte-drapeau d'un mouvement en tant qu'il était le point culminant (et très talentueux) d'une tendance nouvelle dont Raymond Chandler nous dit en quoi elle consiste : Hammett  "a remis l'assassinat entre les mains des gens qui le commettent pour des raisons solides et non pour fournir des cadavres à l'auteur".  L'un des aspects nouveaux de cette tendance nouvelle que nous appelons désormais le "roman noir" par rapport aux romans p…

Constantine (Série télévisée)

...Dix ans après le film de Francis Lawrence dans lequel Keanu Reeves interprétait une version « gendre idéal » de John Constantine (Pour en savoir +), NBC a développé une série télévisée basée sur les aventures du prolétaire de l'occulte créé au mitan des années 1980 par Alan Moore, John Totleben & Steve Bissette dans les pages de Saga of the Swamp Thing (le numéro 37 pour être précis).  L’idée venait de Bissette & Totleben qui voulaient dessiner un personnage sous les traits du chanteur Sting, alors chanteur du groupe Police dont ils étaient fans.  On est alors à l’aube de l’ère du grim and gritty, ces histoires brutes de décoffrage et sinistres, qui tentent d’introduire des effets de réel dans la bande dessinée de super-héros ; même si John Constantine n'est pas à proprement parler un super-héros (Pour en savoir +) il fait partie du genre.  Moore justement, avant de s’occuper de Swamp Thing, avait tenté de répondre à une question : Que ferait un être tel que Superman d…

Le Rêve

... Il y a déjà quelques temps, aiguillé par certaines de mes lectures et l'écoute d'une émission radiophonique d'outre-Atlantique en particulier, je me suis mis dans l'idée de créer un Tarot, après tout les premiers Tarots ont bien dû être inventer par quelqu'un ; et quand on s'intéresse aux histoires, comment elles sont créées, comment les raconter, il me semble que le Tarot peut-être un bel apprentissage et un objet de réflexion.
Ceci étant dit, aujourd'hui je propose un nouvel atout : le Rêve ....

Et un petit récapitulatif de ce qui a déjà été fait :

[-_ô]

Le cochon de Hob/Alan Moore (suite)

... Suite du premier chapitre du roman d'Alan Moore, La voix du feu, un premier chapitre atypique comme je l'ai déjà dit (Pour en savoir +), et que l'on peut maintenant lire également dans une version poche chez ActuSF ou chez Calman-Lévy en grand format.
*-*
Maintenant est sombre, et debout est moi près de troncs et peux pas penser comment est moi venir debout, avec yeux ouverts. En petite peur, est moi regarder au tour, et maintenant entends bruit en arrière de moi, pareil à marcher en peaux-d’arbres sèches. Tourne moi pour voir, et maintenant, plus est peur de moi petite. Est là poulain pelu, debout en l’herbe, pas plus qu’un homme et un autre en loin de moi. Lui regarde vers moi, avec yeux de lui plus clairs que feu, et grands, pareil à souche d’arbre. Fais moi pisse sur long de jambe, qui est venir chaude, et maintenant froide. Au tour de pieds de poulain pelu sont petites formes bouger, et plus pas bons à regarder encore, sont eux pareil à poulains pelus. Noirs sont eux,…