Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2017

Endeavour (S04-E01)

…. Fruit de l’imagination d’un enseignant de grec et de latin britannique, l’inspecteur Morse d’œuvre littéraire, est passée avec beaucoup de succès au format télévisé. 
À tel point que la petite lucarne a donné naissance à deux autres séries (ou spin-off): 
Inspecteur Lewis, qui suit les enquêtes de son fidèle adjoint devenu lui-même inspecteur : 9 saisons au compteur et un rôle tenu par Kevin Whately durant 30 ans.  • Les enquêtes de Morse, où ce sont les premières années de Morse en tant que simple agent de police à Oxford, qui sont relatées (une sorte de prequel).  La quatrième saison est en cours de diffusion.  Ces deux séries sont totalement inédites par rapport au travail de Colin Dexter, tout en étant d’aussi grande qualité que peuvent l’être ses romans (du moins ceux que j’ai lus), et les 33 épisodes de la « série-mère ».

Les Enquêtes de Morse (Endeavour) 

….Série légèrement feuilletonnante de 4 épisodes par saison (+ un pilot), Endeavour (le prénom jamais prononcé – ou presqu…

The Mighty (DARK HORSE)

THE MIGHTY (TPB) En tant qu’unique super-héros, Alpha One est devenu une icône de l'espoir dans ces temps incertains. Mais alors que la population est inspirée à distance par leur sauveur, le capitaine de police Gabriel Cole est assez proche de lui pour découvrir que les plans d'utopie d'Alpha One sont plus radicaux que ce que le monde croit !  Un recueil des douze numéros de la série publiés chez DC Comics

Scénaristes : Peter J. Tomasi & Keith Champagne
Dessinateurs : Peter Snejbjerg + Chris Samnee
Coloriste : John Kalisz
Couverture originale de Ryan Sook
+ couvertures (originales) intérieures de Dave Johnson
__________________________
Genre : Super-héros
Sortie : le 3 décembre 2014
Format : SC, 304 pages, TPB
Prix : 19,99 $ (acheté d'occasion 2,39 € + 2,99 € de frais de port)
Classification de l'éditeur : à partir de 14 ans
…. Peu avant la publication du recueil (tpb) dont il est question ici, l’éditeur Dark Horse a proposé une histoire – inédite - du héros éponym…

Moon Girl & Devil Dinosaur (MARVEL)

DEVIL DINOSAUR

….Devil Dinosaur est à l’origine une commande de Stan Lee & Lee Gunther à Jack Kirby en vue de concurrencer un projet qu’avait alors l’éditeur DC Comics.
En effet ce dernier tentait de vendre le personnage de Kamandi* - et son univers postapocalyptique peuplé d’animaux anthropomorphes - à un studio de dessin animé** pour ses programmes du samedi matin, destinés aux enfants.

Au final, ni Kamandi, ni Devil Dinosaur ne deviendront des dessins animés.

Sous-titré « of the Phantom Continent », Devil Dinosaur sera par défaut, une très brève série de bande dessinée (9 numéros courant 1978), la dernière du King avant qu’il ne quitte la Maison des Idées pour son Distingué Concurrent.

On pourra remarquer que si Kamandi est une série qui se déroule dans un avenir dystopique, Devil Dinosaur met en scène un T-Rex accompagné de Moon-boy - personnage certainement inspiré à Kirby par les protagonistes de 2001 L’Odyssée de l’espace - dans une préhistoire que les créationnistes ne désavo…

Hulk (Mariko TAMAKI/Nico LEON)

...Avec ce nouveau titre, le deuxième numéro vient tout juste de sortir, l'éditeur Marvel continue de mettre en avant les personnages féminins de son univers.

Si She-Hulk (Miss Hulk) alias Jennifer Walters avait déjà eu cet honneur, elle s'inscrit néanmoins aujourd'hui dans une vaste politique de promotion ou de création, de personnages féminins (à qui on donne un magazine) comme cet éditeur n'en avait - me semble-t-il - jamais connue (Miss Marvel, Captain Marvel, Moon Girl & Devil Dinosaur, Hellcat, Spider-Woman, etc.).

Je rappelle toutefois que Miss Hulk (She-Hulk) est née, de la peur de voir inventer un pendant féminin à Hulk - à la manière de ce qui avait été fait pour une autre série télévisée à l'époque : L'Homme qui valait 3 milliards - par quelqu'un de la production de la série télévisée d'alors, où Hulk rencontrait un certain succès sous la carrure du champion de bodybuildingLou Ferrigno.
Une motivation dénuée de toute volonté « paritaire » si…

The Last of the Greats (Joshua Hale Fialkov/Brent Peeples)

….Ouch!!
Joshua Hale Fialkov, scénariste américain (Pour en savoir +) (Pour en savoir +), s’empare du stéréotype le plus puissant de la BD outre-atlantienne mainstream, et lui taille une histoire pas vraiment « politiquement correct ».

Si au départ son scénario semble aller dans le sens de ce qu’a fait Mark Waid avec Irrécupérable (Pour en savoir +) non sans y ajouter ses propres idées, à partir du 3e numéro (/5) Fialkov vole de ses propres ailes si je puis dire, et réussit ainsi à dépeindre une espèce humanoïde un poil différente de la notre. À première vue.

Ce qui - chemin faisant - engendre un léger malaise, qu’une scène paroxystique et très rentre-dedans (que je ne souhaite pas à mon meilleur ennemi), plutôt inattendue, désamorce (un peu), sans pour autant que son histoire n’ait cessé de me captiver. 

Las ! La mini-série parue entre 2011 & 2012 se termine sur un cliffhanger, suivi d'une page qui annonce une suite
Mais depuis, ni Image Comics ni le scénariste n’ont donné suite.

Daredevil Noir (Poker menteur)

…. La Prohibition (1919-1933) a changé les mœurs, et donné naissance à un nouvel empire, gouverné par des « dictateurs de la pègre » : les Al Capone et consorts. 
Le bootlegger devint dès lors une puissance sociale, distillant sa marchandise tout autant que son emprise. Et la Prohibition enfanta d’une littérature.

Composée avec une économie de moyens qui frisait l’avarice, et dépeignait un monde interlope ; où s’agitait avec plus ou moins de brutalité le détective privé hard-boiled ; promu nouveau héros américain, aux tripes en inox blindé, par la grâce de l’écurie du pulp magazineBlack Mask (notamment).
C’est dans cette période, où boire était devenu un brevet de masculinité, que s’installent les quatre numéros de la mini-série Daredevil Noir (parue de juin à septembre 2009) que Panini a regroupés – pour le marché francophone – en 1 volume : traduit par Nicole Duclos et lettré par Lucia Truccone.
…. Écrite par Alexander C. Irvine, un auteur de S-F que j’ai récemment lu sur une histoire …

All-New Deapool n°008 (PANINI)

ALL-NEW DEADPOOL n° 008

Kelly et McGuinness reviennent pour poursuivre les aventures du couple Spider-Man/Deadpool !
•Deux nouveaux épisodes de Mercs for Money par Bunn et Espin complètent le sommaire.
+ Une longue aventure de Deadpool tirée d'un Bi-Annual, signée Scheer & Giovannetti, et Espin !

Traduction : Jérémy Manesse
Lettrage : Laurence Hingray & Christophe Semal
______________ 
Mensuel, 4,90 EUR, 96 pages (Contient les épisodes U.S : Spider-Man/Deadpool #8, Deadpool & the Mercs for Money #3 & 4, et Deadpool Bi-Annual #1)

Sortie le 3 janvier 2017

.... Bon j'ai fait l'impasse sur la série de Joe Kelly & Ed McGuinness, une série que j'ai un peu laissée en jachère pour l'instant. 

La belle surprise de ce numéro (et pour moi sa meilleure histoire) est celle du bi-annual écrit par Nick Giovannetti & Paul Scheer. 
2 scénaristes qui me sont totalement inconnus (j'ai depuis appris qu'ils ont écrit, ensemble, Aliens vs Parker chez Boom!), ce q…

LIGNE DE MARÉE (Elizabeth Bear/Pierre-Paul Durastanti)

....Certaines histoires, outre le très grand plaisir qu'elles procurent immédiatement, à la lecture, ont la faculté d'attiser l'imagination du lecteur ; et dans le meilleur des cas, de l'immerger dans le monde dans laquelle elles se déroulent. Alors qu'elles n'en sont qu'un infime fragment.
Sans pour autant pouvoir la coucher sur le papier, ou via l'interface d'un blog, le lecteur la ressent dans son entièreté, la prolongeant, dans le multivers qu'est son propre monde intérieur.
Ni totalement là, ni définitivement absente. Longtemps présente en tout cas.

Ligne de marée, premier texte proposé en français de l'écrivaine Elizabeth Bear - qui n'est pourtant pas une débutante - grâce à la traduction de Pierre-Paul Durastanti, pour la 85e livraison de la revue BIFROST*, fait partie de ces histoires.

Une courte mais magnifique nouvelle (saluée par les prix Hugo & Theodore Sturgoan 2008) qui je l'espère, ne sera pas la dernière d'Elizabe…

Séries en série (S01-E02)

-Undercover(S01-E06)
Aussi incroyable que cela puisse paraître cette série britannique de 6 épisodes s'appuie sur des faits avérés.
Portée par l'excellente interprétation de son couple d'acteurs, Undercover choisit néanmoins d'insérer dans son intrigue principale la défense d'un condamné à mort outre-atlantien plutôt que de faire de la place à une enquête journalistique à domicile. Dommage.
La révélation finale et ce que laisse entendre les dernière images ne sont pas à la hauteur de tout ce qui a précédé. Dommage bis.

-Pure(S01-E01)
La télévision canadienne vient de lancer un show criminel, prévu lui aussi en 6 épisodes, qui s'installe dans une communauté mennonite.
Le premier épisode que j'ai vu est très très prometteur ; le simple fait de déplacer une histoire de cet ordre dans ce type de milieu lui donne un sacré attrait. En plus d'un exotisme certain.

-Incorporated(S01-E05)
Amours, passions, trahisons, Incorporated semble avoir définitivement fait le choi…

IRON MAN (Rapture/Transe) Marvel Knights

…. Court récit de science-fiction à la tonalité horrifique, Iron Man : Transe se consomme comme un robusta serré, à l’ancienne. 
Sans affectation & avec le plaisir de savoir qu’il apporte tout ce dont on a besoin pour l'apprécier pleinement. 

Un petit coup de fouet d’autant plus réjouissant qu’Alexander C. Irvine pousse la liberté que lui donne le label Marvel Knights jusqu’au bout, et déjoue une facilité que son récit lui permettait d’invoquer. 
Lan Medina & June Chung épaulent avec conviction leur scénariste.
•Scénario : 7,65/10 
•Dessin : 7,64/10 
•Appréciation globale :  « Ce n'est pas avec de bons sentiments qu'on fait de la bonne littérature ».
________________
Publié en France dans les numéros 1 & 2 du mensuel AVENGERS vol.3 (juillet/août 2012) ; dans une traduction de Nicole Duclos ou de Jérémy Manesse (?) et un lettrage de d'Alessandro Benedetti, aux éditions Panini.

Robert Ervin Howard : 22 janvier 1906

.... Robert Ervin Howard est né le 22 janvier 1906, je me permets donc de proposer en ce 22 janvier 2017 un texte, ou plutôt un synopsis.
Une manière de rester en contact avec lui.

Il s'agit du synopsis de Une sorcière viendra au monde (A Witch Shall Be Born), une nouvelle parue dans le pulp magazineWeird Tales de décembre 1934.

Ce synopsis est paru dans le deuxième tome des aventures de Conan aux éditions Bragelonne (L'Heure du dragon) sous la direction - et la traduction - de Patrice Louinet :
.... Pour la petite histoire, Grant Morrison  a lui aussi mis en scène son Jesus viriloïde (Pour en savoir +) chassant des vautours à coups de dents (voir illustration supra).

Adam : Legend of the Blue Marvel 2 à 5

….Je citais Ralph Ellison, sans trop savoir si je n’extrapolais pas un peu trop après avoir seulement lu un seul numéro ; eh bien Kevin Grevioux cite lui aussi cet auteur, et mentionne l’idée d’une invisibilité disons « sociale » pour le dire rapidement, telle que je l’avais plus ou moins anticipée. 
J’étais donc sur la bonne longueur d’onde, et cela grâce notamment au travail du scénariste sur le premier numéro, ce qui est toujours bon signe pour la suite.

Et d’une manière générale, Kevin Grevioux s’en sort d’ailleurs plutôt bien.
.... Compte tenu de l’époque où opère ou plutôt opérait Blue Marvel, il colore sa série d’une ambiance très « black ops » si je puis dire, avec juste ce qu’il faut de paranoïa, et de racisme « ordinaire » ; et joue d’une relation familiale si connue qu’elle semble aller de soi sans pour autant apparaître pour ce qu’elle réellement, c’est-à-dire un cliché érodé. 
Grâce en partie à un contrepied inimaginable en 1962. 
Bref l’instantané des sixties est convaincant,…

SUPERMAN Univers n°11 & 12 (2017)

....Même si évidemment j'aurais préféré lire la mini-série SUPERMAN: LOIS & CLARK (Pour en savoir +) dans une seule ou même deux revues kiosques dédiées rien qu'à elle, le sommaire des magazines SUPERMAN Univers 11 & 12 - dans lesquels on retrouve respectivement les numéros 6 et 7 puis le huitième et dernier numéro de cette histoire - me fait tout autant plaisir.
Pour ceux qui ont donc pris le SUPERMAN Univers hors-série numéro 4 avec le début de SUPERMAN: LOIS & CLARK, les sommaires des n°11 & 12 (à paraître le 3 février) de SUPERMAN Univers invitent une autre mini-série en 8 parties (sous la forme d'un crossover efficacement réuni par l'éditeur hexagonal) intitulée : Requiem pour un Superman
Écrite par le scénariste qui monte chez DC Comics : Peter J. Tomasi
Qui écrira notamment Super Sons (en V.O le 15 février) un nouveau titre qui mettra en scène les fils de SupermanBatman, et que j'attends avec impatience. 

Bref, ayant opté pour le hors-sé…

ADAM : Legend of the Blue Marvel #1

Alors qu’un très puissant super-vilain nommé Anti-Man attaque New York, et les que les Avengers échouent à l’arrêter, il semble que le seul homme qui l’ait jamais battu soit le Blue Marvel, dans les années 1960.
Mais qui est ce super-héros que personne ne connaît ?
Kevin Grevioux (New Warriors) et Mat Broome (The End League) unissent leurs forces pour inventer le plus puissant super-héros de l’univers Marvel !
….J’ai « rencontré » Adam Brashear alias The Blue Marvel grâce aux premiers numéros de la nouvelle série Marvel intitulée Ultimates (Pour en savoir +), et je l’ai rapidement retrouvé dans les pages de la série Mighty Avengers elle aussi écrite par Al Ewing, toujours chez le même éditeur.
D’ordinaire je ne suis pas un lecteur qui s’intéresse particulièrement à tel ou tel personnage, mais plutôt qui lit en fonction de qui scénarise telle ou telle série. Plus rarement qui la dessine, et encore plus rarement à cause du coloriste (un seul cas de recensé jusqu’à maintenant [-_ô]).
Sans q…