Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2018

Vigilantes t1 à 4 [Gaudin/Crosa/Paitreau]

•••• Contrairement à mes pronostics, la série intitulée Vigilantes, de Jean-Charles Gaudin, Ricardo Crosa et Stéphane Paitreau, est une aventure de super-héros très premier degré. 
En effet, les séries de super-héros écrites par des auteurs français que j'ai pu lire, m'avaient habitué à une certaine prise de distance avec ce type de personnage. 
Tout le contraire de Vigilantes qui évoque l'une des équipes d'adolescents inventées par Enid Blyton, lesquels auraient rencontré le sorcier Shazam
Il y a une telle naïveté dans cette histoire, que j'ai longtemps pensé que le scénariste Jean-Charles Gaudin préparait une sorte de retournement de situation, à la manière d'Alan Moore lorsqu'il a repris la destinée du super-héros britannique Marvelman
Mais non !

       Reste une aventure que j'aurais aimer conseiller aux jeunes lecteurs, si les actes du vilain de l'histoire n'étaient pas ce qu'ils sont. En dehors de la simplicité du scénario, celui-ci sou…

La Face perdue de la Lune [Benjamin Legrand]

••• Qu'un livre parvienne jusqu'à nous tient parfois d'une relation de cause à effet tortueuse ; ainsi La Face perdue de la Lune de Benjamin Legrand. 

Ma découverte du vingt-neuvième titre de la défunte collection Imagine de Flammarion, alors placée sous la direction de Jacques Chambon, passe par un autre roman de Benjamin Legrand au titre tout aussi énigmatique : Un Escalier de sable
Ce dernier roman, paru en 2012, vient de bénéficier d'une adaptation en bande dessinée, et c'est en lisant son titre sur la couverture de la BD en question, que j'ai eu envie d'en savoir plus sur son auteur. Les choses étant ce qu'elles sont, c'est finalement La Face perdue de la Lune que j'ai lu d'abord.

••• Si Benjamin Legrand est longtemps passé sous mon radar, il n'en est pas pour autant un auteur débutant. Auteur de romans de science-fiction, de polars, de bandes-dessinées avec Tardi ou Druillet, c'est une immersion dans le quartier du Bronx à New Y…

Anatomie de l'horreur [King/Brèque/Croquet]

••• Commercialisé en 1995 pour le première fois dans l'Hexagone, Anatomie de l'horreur de Stephen King se voit offrir une nouvelle édition chez un nouvel éditeur. En effet Albin Michel, puisque c'est de lui qu'il s'agit, propose pour 24,90 euros de se plonger dans l'essai (au titre évocateur) d'un écrivain qu'on ne présente plus.
Publier au début de années 1980 aux U.S.A, sous le titre de Stephen King's danse Macabre, cette édition en un seul tome, contrairement aux autres qui l'ont précédée aux éditions du Rocher ou chez J'ai Lu, ne propose que peu de nouveautés :
• Un article de Stephen King, extrait du magazine Fangoria,datant de 2010, sous la forme d'un avant-propos.
• L'avant-propos de l'édition américaine de 1983, absent des précédentes éditions françaises.
• Et une révisions et une mise à jour de la traduction de Jean-Daniel Brèque et des abondantes notes de Jean-Pierre Croquet. 
JDB avoue un an1/2 de boulot en tâche de fond de…

Jayne Mansfield 1967 [Simon Liberati]

Je dois confesser que ce qui m'a donné envie de lire le roman de Simon Liberati, tenait en la promesse d'en apprendre un peu plus sur Anton LaVey.
Non pas que le fondateur de « L'Église de Satan » soit sous le boisseau d'une omerta, mais j'aime bien prendre des chemins de traverse. Comme celui qui a fait se croiser un 19 octobre Jayne Mansfield et le gourou du 6114, California Street à San Francisco.

Avec ce court roman de moins de 200 pages, et son parti pris minimaliste, Simon Liberati trace le fascinant portrait d'une « it-girl» courageuse, et bien plus intelligente qu'on pourrait que je pouvais le croire. Sans pour autant cacher son côté sombre et jusqu'au-boutiste.
Lieu commun s'il en est, Liberati offre également l'instantané d'une époque, celui du Vieil Hollywood©™, en voie de disparition.

Jayne Mansfield 1967 est d'abord et avant tout un roman, et l'auteur ne ménage pas sa peine.
Dans un style direct et d'une simplicité…

Inavouable [Zygmunt Miłoszewski/Kamil Barbarski]

••• Délaissant le procureur Teodore Szacki, le personnage principal de déjà trois excellents romans, également traduits du polonais au français par Kamil Barbarski, le romancier Zygmunt Miłoszewski a pris une pause, comme il l'écrit dans la postface du résultat de ladite pose.
En effet, Inavouable tient plus du thriller que des romans policiers auxquels il nous avait habitué.

Le pitch est assez simple : trois mousquetaires qui pour le coup respectent la parité homme/femme, sont envoyés en mission. Leur but ?
Ramener le plus vieux prisonnier de guerre polonais au pays. Inutile de vous dire que cette mission, s'ils l'acceptent, se déroule de nos jours, et que le gouvernement polonais niera toute implication s'ils devaient échouer.

Si on peut supposer que Zygmunt Miłoszewski s'est laissé la bride sur le cou pour cette pause, son roman épouse également cet état d'esprit et file à 100 à l'heure. Ce qui n'empêche pas l'auteur de camper des personnages dont je…

Alternative Rock, Folio SF

••• Cinq nouvelles inventent des destins différents de ceux que nous connaissons, pour quelques-unes des figures, devenues légendaires, de la musique « rock » occidentale.

       Michael Moorcock est celui qui, je trouve, s'en tire le moins bien, alors même qu'il s'attache à l'un de mes artistes préférés : Jimy Hendrix. Gardner Dozois, Jack Dann & Michael Swanwick s'associent pour une nouvelle tout aussi fantastique que celle du londonien, mais d'un bien meilleur cru. « En tournée » termine d'ailleurs ex-æquo à mon hit-parade personnel, avec la nouvelle intitulée «Snoodgrass », de Ian R. McLeod. 

C'est pourtant à partir d'une idée toute simple que McLeod construit cette très belle histoire qui pour le coup donne une réponse à l'adage bien connu : « On sait toujours ce qu'on fait, jamais ce que fait ce qu'on a fait». Et si je devais en extraire une scène emblématique, ce serait celle de la rencontre dans les toilettes publiques. Glaçant…