Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2010

Pioneer One

... Je viens de regarder le pilot de la série Pioneer One, et je dois dire que je suis bluffé par l'idée de départ : Un objet venant de l'espace survole le territoire étasunien en répandant des radiations. Craignant une attaque terroriste, une cellule de la NSA est dépêchée au Canada, lieu atterrissage de l'objet en question ....
... Si la Guerre froide a produit un lot conséquent de fictions exploitant la peur du Rouge venu de l'Est, l'Après-11 septembre a depuis, comme vous le savez, reprit le flambeau.  
Sauf que là, Pioneer One tire brillamment son épingle du jeu, du moins tel que le laisse entrevoir le pilot de la série. Un épisode d'une trentaine de minutes disponible sur les différents réseaux de partage offerts par Internet. Financé par les internautes à hauteur de 6000 $ avancent les milieux informés, Pioneer One shunte la télévision, et est disponible dés à présent, alors que le reste de la saison n'est pas encore en boîte.
Au-delà de cet aspect la …

Speed Racer

Powered by Podbean.com ... Je suis sacrément étonné du plaisir que j'ai pris en regardant Speed Racer. Contrairement à ce à quoi je m'attendais le film des frères Whachowski est captivant du début à la fin et ce, malgré une trame scénaristique plutôt conventionnelle.


Loin d'engloutir le film, les effets  spéciaux (omniprésents) participent au plaisir du spectacle. Car c'est du grand spectacle : des courses de voitures particulièrement échevelées & extravagantes (on dirait Les fous du volant ... si si, souvenez-vous ; Satanas & Diabolo, Ruffus la Rondelle, Pénélope Joli Cœur, lâchés sur un Circuit 24 ), mais toujours lisibles (ou presque).  Les chorégraphies des courses automobiles n'ont pas été sans me rappeler celles des combats de Matrix)

Des couleurs particulièrement vives et contrastées, des décors étonnants bref, dépaysement assuré. Précisons que malgré le rythme trépidant et les couleurs chatoyantes, la mise en scène de tout premier ordre écarte les risq…

Disney's Desperate Housewives

Mother Goose and Grimm alias Grimmy par Mike Peters

Darwinzing Stories

Powered by Podbean.com

... Il y a quelque temps, j'ai relu l'ouvrage d'Howard Bloom (Le Principe de Lucifer) sur la mémétique. Ce qui ne devait être qu'un simple rafraîchissement pour la rédaction d'un article, s'est vite transformé par un regain d'intérêt pour la mémétique. C'est donc tout naturellement, mais avec un certain retard que j'ai lu Comment les systèmes pondent Une introduction à la mémétique de Pascal Jouxtel (2005 Éditions Le Pommier).

... Dans la première partie de l'ouvrage l'auteur retrace l'histoire de la mémétique, et dans la seconde il s'applique à donner une définition du méméticien et brosse l'hypothétique avenir de la discipline. Si ma préférence va à la première partie de l'ouvrage, l'ensemble se lit avec beaucoup de plaisir ; Pascal Jouxtel n'est jamais abscons, bien au contraire. 
Bref, pour qui s'intéresse à la mémétique (et pour celui qui veut la découvrir)ce livre est probablement indispen…

Les 4 Fantasklimts

[...]
.. La mosaïque étalée sur la table Hoffman & Moser comportait trois niveaux. En dessous se trouvait une huile sur toile de cent quatre-vingt-un centimètres de long sur soixante-sept de large représentant une femme rousse, nue, de profil, somptueusement enceinte. La femme qui, a vrai dire, ressemblait plutôt à une jeune fille tant elle était gracile, croisait les mains sur le haut de son ventre dans un geste caractéristique de protection. Elle regardait le spectateur avec de grands yeux étonnés ou absents (l'expression de son visage était impénétrable, de toute façon) ; dans ses cheveux d'un orange éblouissant, on pouvait voir une couronne de minuscule fleurs blanches et violet pâle. À l'arrière-plan, massés derrière la future mère, quatre visages surmontant les ébauches de corps étaient visibles. Les trois qui occupaient la partie gauche de la toile incarnaient divers degrés d'inquiétude. L'un était celui d'un monstre difforme ; un autre ressemblait à…

Clark Kent & Wonder Woman

Timbré

... Écrit à partir de l'œuvre de Sir Terry Pratchett, Timbré (Going Postal en V.O) est un remarquable téléfilm en deux parties. S'il se déroule dans l'univers du Disque-Monde,  il n'est pas nécessaire de le connaître pour apprécier cette aventure, et j'en parle en connaissance de cause.

Car en plus d'être un film qui associe avec bonheur, l'aventure, l'humour, le suspense, le romantisme, Timbréest porté par une brochette d'acteurs tous meilleurs les uns que les autres.
Ainsi, Adora Belle Cherchecœur, une séduisante jeune femme que les turpitudes de la vie n'ont pas épargné voit-elle débarquer en la ville d'Ankh-Morpok le nouveau receveur des Postes. Ce dernier est chargé de remettre à flot ce service public tombé en désuétude depuis l'avènement des clacks, des sortes de sémaphores. Mais le sieur en question, Moite Von Lipwig est là contre son gré....   

La ville d'Ankh-Morpok réserve moultes surprises aux spectateurs que nous sommes, s…

Pendant ce temps ...

Kung Fu Panda

Hier c'est de l'histoire. Demain un mystère. Aujourd'hui c'est un cadeau, c'est pourquoi on l'appelle présent.

.. Kung Fu Panda est aussi un cadeau, un cadeau plein de séductivité et de topissitude comme dirait Po. Un film particulièrement récréatif que je vous recommande, si vous ne l'avez déjà vu. Car dans le cas contraire vous savez déjà tout ça.

Ce qui est cocasse c'est que juste avant de voir ce film hier, je relisais l'essai de Serge Lehman intitulé La légende du Processeur d'Histoire où l'écrivain cite la rencontre de Ron Rosenbaum et de Georges Steiner. La conversation entre les deux hommes porte sur Kafka et Hitler, et Steiner confie une effrayante question qu'il s'est posé et pour laquelle il n'a toujours pas de réponse : une prophétie a-t-elle le pouvoir de s'accomplir elle-même ?

Kung Fu Panda apporte une réponse à cette question, et illustre l'une des maximes de la théorie du chaos. À savoir qu'une plume de c…

Princesse Shane Kuriyami

La vidéo de la chanson est ici.

La 5ième Dimension

.. L'un des aspects qui m'a le plus enthousiasmé concernant la reprise de Batman par Grant Morrison est l'intégration par ce dernier du personnage de Bat-Mite dans son projet. Pas Bat-Mite en particulier, mais ce qu'il représente : un personnage invraisemblable, pratiquement impossible à caser dans le filon "réaliste" de la BD super-héroïque qui occupe les pages de la majorité de nos illustrés.
Non seulement Bat-Mite trouve une place dans l'arc de Morrison, mais celui-ci lui octroie un "domaine" dont il sera loisible de le faire sortir, à la convenance de n'importe quel scénariste et ce, dans quasiment n'importe quel contexte.
Mais d'où vient Bat-Mite ?
Dans notre monde, c'est un personnage créé par messieurs Finger et Moldoff, et qui est apparu dans les pages de la revue Detective Comics n° 267 (1959). Denny Colt qui a produit une excellente analyse du runde Morrison  nous en dresse le portrait :
Bat-Mite est le pendant de Mr Mxyzt…

Confession d'un masque

Notre capacité d'anticipation permet à nos hypothèses de mourir à notre place
Karl Popper  ..Je ne vous apprendrai rien en vous disant que la mort est omniprésente durant le run de Grant Morrison sur Batman (et sur Final Crisis). Il m'a dès lors semblé intéressant de vous proposer un extrait du Hagakure, un ouvrage fondamental (me semble-t-il) de la culture japonaise. Cette somme a été composé oralement au XVIIIe siècle par Jocho Yamamoto et recueillie par son élève Tsuramoto Tashiro. Je découvris que la Voie du samouraï, c'est la mort. Si tu es tenu de choisir entre la mort et la vie, choisis sans hésiter la mort. Rien n'est plus simple. Rassemble ton courage et agis. À en croire certains, mourir sans avoir accompli sa mission, ce serait mourir en vain. C'est là une contrefaçon de l'étique samouraï, qui trahit l'esprit calculateur des arrogants marchands d'Osaka. Dans une telle situation, il est presque impossible de faire le juste choix. Tous, nous pré…

Tortue ninja

Tiazinha

Robin