Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2010

Arcanes (6)

Cette nuit d'Halloween me semble être le moment propice pour commencer Everville de Clive Barker .....

Starman

... Si je me souviens bien, j'ai découvert Starman au travers d'un article de la revue SCARCE puis,  par la lecture du recueil JSA : The Golden Age j'ai fait la connaissance de James Robinson, et me voilà en train de lire les aventures de Jack Knight. Dans son article Jean-Philippe Renoux disait beaucoup de bien de cette série, et après avoir sérieusement entamé le 2ième omnibus édité par Panini je suis tout à fait d'accord avec lui. Déjà The Golden Age était une mini série extrêmement réussie, un augure de bon aloi me direz-vous certes !

... Or donc, c'est avec le dessinateur Tony Harris que James Robinson officie sur Starman, Harris est toutefois secondé par moults dessinateurs lors d'histoires se déroulant dans le passé par exemple ou pour recréer une ambiance particulière (je pense à l'équipée avec le Sandman). Car Starman n'est pas l'histoire d'un super-héros, ou plutôt pas seulement. C'est aussi l'histoire d'une ville Opal City e…

Telephoneme

Les mots construisent l'espace qu'on habite ...
...Alan Moore avait raison de propager le mème d' Aleister Crowley : "La magie est une maladie du langage", les chercheurs de la Voice Research Library ont mis à jour des preuves irréfutables selon lesquelles les lettres de l'alphabet contiennent des sons qui influencent l'inconscient.
Ainsi la phrase Never kill a snake with your bare hand contient-elle un mélange phonétique qui place dans notre inconscient une formule (un sigil dirait un magicien) induisant une sensation d'euphorie et de léthargie nous rendant très réceptif à la manipulation cérébrale.


On peut voir la vidéo en HD ici.

Jean De La Hire

... Je viens de recevoir aujourd'hui l'ultime numéro de la Brigade Chimérique, profitant de l'arrivée de ce 6ième tome permettez-moi de vous proposer le portrait de Jean De La Hire, le créateur du Nyctalope.

Un portrait extrait du numéro 3 de la revue Fiction, février 1954 ...

Pour les amateurs, Filo Loco, un homme qui aime le catch et les chocolats a mis en ligne quelques couvertures de la revue Fiction et c'est ici.

Marada la Louve

Prolégomèmes acoustiques

Powered by Podbean.com
... Prolégomèmes acoustiques au dernier volet de la série de Jack Kirby, New Gods .....
(La suite demain bientôt ... )

Inception

Powered by Podbean.com

... Inception tient à la fois de l'art culinaire et du bricolage. De ce dernier il a ce caractère postmoderne qui allie l'emprunt, la permutation, l'inversion et la restructuration {citons pêle-mêle : Philip K. Dick, Jorge Luis Borges, Windsor Mc Cay ..., le film de casse, ou encore l'espionnage à la Mission : Impossible,  sans oublier la mémétique} ; de l'art gastronomique il propose l'homogénéité macroscopique de la mayonnaise, sauce qui transcende son mélange pourtant hétérogène. Cette rencontre improbable entre La pensée sauvage et une sauce froide sous la houlette de Christopher Nolan est architecturée sous le signe du baroque, dont on sait que la caractéristique est sans nul doute le pli qui va à l'infini (Gilles Deleuze), et dont l'exemple emblématique dans le cas présent est certainement le titre lui-même dont on peut déplier sinon à l'infini du moins de multiples fois les significations possibles et/ou probables.

Incept…

Docteur Strange, la fiche !

Powered by Podbean.com People are strange : The Doors

PLUS ! une aventure du Docteur Strange par Marie Severin & Stan Lee

Docteur Strange

La vie est pleine d'informations qui refusent de passer par les circuits traditionnels du savoir
Un magnifique Docteur Strange qui fête  les 1 an d'Ici, je suis ailleurs.

Orion

New Gods (4)

... Ainsi de l'œuf de Colomb sont nés deux mondes, d'un côté celui des indiens dont nous dit John Smith en 1607 : [..] Partout les gens nous accueillirent aimablement, dansant et nous fêtant avec force fraises et mûres, du pain, du poisson et autre richesse de leur région [..]. Arrivés à Arsatecke, nous fûmes reçu le plus aimablement du monde par celui dont nous supposions qu'il était leur Roi [.]. Nos provision étant épuisé au bout d'une vingtaine de jours, les indiens nous offrirent quantité de blé et de pain cuit [..] (Le Nouveau MondeLauric Guillaud).


Et de l'autre, la ville de Jamestown qui fut édifiée sur le territoire d'une confédération indienne conduite par le chef Powhatan. [..] Lorsque l'été revint, le gouverneur de la colonie fit demander à Powantan de restituer les fugitifs(des membres de la colonie qui étaient allés chercher refuge chez les indiens durant la famine de 1610). Le chef indien, selon les propres récits des anglais, n'exprima [.…

Big Barda

New Gods (3)

... Les premiers colons comme les émigrés arrivés plus tard de l'Europe se dirigeaient vers l'Amérique comme vers le pays où ils pouvaient renaître, et y recommencer une vie nouvelle analyse Mircea Eliade dans La Nostalgie des Origines. Dans cette "nouveauté" - qui est un désir à structure religieuse (ibid)  - on espère une re-naissance, une vie nouvelle : New England, New York, New Haven, dans un New World peuplé de ....

Ce Nouveau Monde situé dans la Quatrième Partie de la Terre est le lieu fantasmatique des nouveaux commencements pour les colons, comme a pu l'être le Fourth World pour Jack Kirby lors de son arrivée chez son nouvel éditeur : DC Comics.
Chaque enfant recommence le monde H.D. Thoreau
Vous aurez par ailleurs remarqué une filiation "paternelle" certaine entre les Pilgrim fathers (les Pères pèlerins), les Founding fathers (les Pères fondateurs) et le Highfather (le Haut père) de New Genesis. Une vraie fête des pères cette histoire.

... Dans le…

New Gods (2)

... Si comme l'écrit Jean-Paul Jennequin [..] Ces "nouveaux dieux" en dépit de leur costumes bariolés et de leurs noms bizarres, sont bien les anges et les démons qui ont remplacé les divinités païennes avec l'avènement du christianisme [..], il me semble toutefois que New Gods est en partie aussi, une mythologie indéniablement américaine.

...Commençons par nous intéresser aux premiers temps de ce continent, du moins ceux d'après la "Découverte".
Le hasard n'est que la volonté des dieux qui veulent garder l'anonymat. Professeur Daniel Damian
... Au XVIième siècle un jeune moine cosmographe du nom de Martin Waldseemüller baptise le Mundus Novus du nom d'America mais surtout (pour ce qui nous intéresse ici), ce Nouveau Monde est mentionné dans la réédition de la Cosmographia de Ptolémée - ouvrage pour lequel ce jeune moine est chargé du tracé des nouvelles cartes -  sous l'appellation de Quatrième Partie de la Terre !
Cette Quatrième Partie de l…

New Gods

... En relisant la série de Jack Kirby, j'ai vu apparaître un aspect de la mythologie créée par le King pour l'éditeur DC Comics qui jusque-là m'était resté occulte. Permettez-moi de vous le proposer.

... Afin de présenter la série j'emprunte à Harry Morgan & Manuel Hirtz in Les Apocalypses de Jack Kirby (Les moutons électriques éditeur) : "Les dieux anciens sont morts dans un ultime affrontement, qui évoque très fortement le Ragnarök, le crépuscule des dieux dans la mythologie nordique, que Kirby a mis si souvent en scène dans Thor. Un survivant du panthéon défunt à donné naissance à deux races. La première vit sur New Genesis, monde idyllique où règne la concorde et l'harmonie. La seconde habite Apokolips, monde ténébreux, dédié à la fourberie et à la malfaisance. [..]
La Genèse 25.23 Et l'Éternel lui dit : Deux nations sont dans ton ventre, et deux peuples se sépareront au sortir de tes entrailles ; un de ces peuples sera plus fort que l'autre, et l…

Apokolips

(Bientôt..)

Boule & Bill

Following

... Écrire un billet sur Following tient (dans la mesure de mes modestes moyens) de la quadrature du cercle ; en dire le moins possible tout en en disant quelque chose, puisque si je n'en dis rien il n'y a pas de billet et si il n'y a pas de billet vous ne saurezpeut-être pas qu'il vaut mieux ne rien savoir de Following  pour l'apprécier pleinement, vous suivez !?.

Cependant j'aimerais vous faire part que j'ai failli ne pas le terminer, à cause de son rythme lent et disons hypnotique. Heureusement sa longueur ( 1 heure 10 environ) joue en sa faveur. En conclusion si vous en avez la possibilité, tentez l'expérience vous risquez de ne pas être déçus.

Zelda

When you're strange

... Revoir une nouvelle fois Apocalypse Now a encore été un plaisir, d'autant que plus le temps passe et plus j'utilise ce que Freud appelait l'attention flottante, apportant de nouvelles dimensions à ce film ; et tout en le regardant je me disais que Coppola avait réussi là où  Kounen avait échoué avec son Blueberry.

Bref, il n'en demeure pas moins que le film de Coppola reste dans mon esprit attaché au groupe The Doors et, ni une ni deux je me suis regardé When you're strange le documentaire de Tom DiCillo.

Bonne pioche aurait dit Descartes ...

... Bien qu'appréciant les Doors je ne suis pas un pur aficionado, et j'ai été enchanté par les images d'archives que j'ai découvertes, la narration du documentaire est faite par un Johnny Deep à la diction irreprochable, et Tom DeCillo insère quelques doigts de fiction plutôt bien vus, des images d'actualités, coulisses de concerts ; en deux mots un film rondement réussi.

Car si When you're strange fai…