Accéder au contenu principal

New Gods

... En relisant la série de Jack Kirby, j'ai vu apparaître un aspect de la mythologie créée par le King pour l'éditeur DC Comics qui jusque-là m'était resté occulte. Permettez-moi de vous le proposer.


... Afin de présenter la série j'emprunte à Harry Morgan & Manuel Hirtz in Les Apocalypses de Jack Kirby (Les moutons électriques éditeur) :
"Les dieux anciens sont morts dans un ultime affrontement, qui évoque très fortement le Ragnarök, le crépuscule des dieux dans la mythologie nordique, que Kirby a mis si souvent en scène dans Thor. Un survivant du panthéon défunt à donné naissance à deux races. La première vit sur New Genesis, monde idyllique où règne la concorde et l'harmonie. La seconde habite Apokolips, monde ténébreux, dédié à la fourberie et à la malfaisance. [..]

New Gods - Comics Parade #1
La Genèse 25.23
Et l'Éternel lui dit : Deux nations sont dans ton ventre, et deux peuples se sépareront au sortir de tes entrailles ; un de ces peuples sera plus fort que l'autre, et le plus grand sera assujetti au plus petit. 

... Quand en 1970 Jack Kirby part chez l'éditeur DC il saute sur l'occasion qui lui est offerte de se consacrer à un thème qui lui tient de plus en plus à cœur : les dieux sur Terre nous dit Jean-Paul Jennequin. Kirby reprend alors les éléments des mythologies qu'il a auparavant traitées chez Marvel mais dans une création originale.
Originale certes, mais une "mythologie chrétienne" analyse encore Jean-Paul Jennequin (Les Cahiers de la BD n° 78).



... La présentation de la série étant faite, il me semble utile avant de poursuivre de préciser que New Gods est par ailleurs une belle illustration de ce que Claude Lévi-Strauss a appelé le "bricolage" dans la pensée humaine, et plus particulièrement dans la pensée mythique.
À travers cette notion Lévi-Strauss souligne que les mythes sont créés par emprunts, permutation, ou encore restructuration de mythes préexistants. Le syncrétisme n'est plus alors  la forme dérivée mais la forme normale, inévitable du mythe.
Ce qui fait écrire à Jean-Bruno Renard : "On peut même se demander si toutes les combinaisons ne tendent pas à se former un jour, y compris les plus insolites, pour vivre leur vie, d'éphémère à millénaire".

Si en matière de création insolite, New Gods ne démérite pas me semble-t-il  nous verrons que la série illustre aussi dans une certaine mesure le concept de contagion des idées évoqué par J-B Renard. 




(À suivre.... )

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spirou de 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par P hilippe M anœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant . Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82. Bonne lecture.

Killing Joke [USA Magazine n°36]

En septembre 1988, le Joker fait la couverture de « USA Magazine », magazine publié sous la direction de F ershid B harucha. Cette illustration est, nous dit B rian B olland « une étude dessinée à Paris (avec des marqueurs en fin de vie, (...)). Le dessinateur italien T anino L iberatore en a tiré une version peinte (...). » Dans ce même numéro, en complément de la parution de l'épisode du mois de Killing Joke , alors pré-publié sous le titre de  Souriez , J ean- P aul J ennequin livre un article de  deux pages : C'est tout pour aujourd'hui !  (Tous mes remerciements à Albert .)

The Words

... The Words ( Les Mots ) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; D ennis Q uaid, J eremy I rons, J . K . S immons et B radley C ooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité.  Je m'explique. Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen , en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris , son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'