lundi 18 octobre 2010

New Gods (2)


... Si comme l'écrit Jean-Paul Jennequin [..] Ces "nouveaux dieux" en dépit de leur costumes bariolés et de leurs noms bizarres, sont bien les anges et les démons qui ont remplacé les divinités païennes avec l'avènement du christianisme [..], il me semble toutefois que New Gods est en partie aussi, une mythologie indéniablement américaine.

Comics Parade n°5
...Commençons par nous intéresser aux premiers temps de ce continent, du moins ceux d'après la "Découverte".

Le hasard n'est que la volonté des dieux
qui veulent garder l'anonymat.
Professeur Daniel Damian

... Au XVIième siècle un jeune moine cosmographe du nom de Martin Waldseemüller baptise le Mundus Novus du nom d'America mais surtout (pour ce qui nous intéresse ici), ce Nouveau Monde est mentionné dans la réédition de la Cosmographia de Ptolémée - ouvrage pour lequel ce jeune moine est chargé du tracé des nouvelles cartes -  sous l'appellation de Quatrième Partie de la Terre !

Cette Quatrième Partie de la Terre ne me semble guère éloignée du Quatrième Monde (The Fourth World), sous-titre sous lequel paraitront les quatre (premières) séries de Jack Kirby chez DC Comics. Ce rapprochement "homonymique" est bien sûr placé sous la jurisprudence de la synchronicité ou, occurrence simultanée d'au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité mais dont l'association prend un sens pour la personne qui les perçoit.
   
Comics Parade n° 1

...Or donc, cette Quatrième Partie de la Terre va développer toute une mythologie à partir de l'arrivée des Puritains, deuxième acte fondateur du Nouveau Monde après sa reDécouverte par Christophe Colomb.

PILGRIM FATHERS

L'expression "Pilgrim Fathers" réfère aux cent deux puritains qui débarquèrent du Mayflower en 1620. Par extension, elle englobe également les autres puritains qui allaient débarquer dans les années suivantes et fonder des villes comme Salem, Boston, Plymouth, etc.

On remarque dés à présent une rivalité inscrite dans le phénotype même des États-Unis : ce n'est pas Christophe Colomb qui donne son nom à ce nouveau continent qu'il a "découvert", mais son rival Amerigo Vespucci. Vous le savez déjà cette rivalité ne restera pas qu'intellectuelle, l'Amérique va devenir le théâtre d'opérations de deux conceptions du monde ...

Frank Esseme & John Richto

(À suivre ... )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire