Accéder au contenu principal

Le KU KLUX KLAN (3)

... Quelque soit son véritable poids idéologique ou même politique aujourd'hui, le Ku Klux Klan a déteint sur la culture de masse ; qui n'a pas entendu parler de la célèbre marque de cigarettes Marlboro et des trois "K" présents sur son paquet, d'un homme qui en regarde un autre pendu (dont on ne verrait que les jambes), et sur la troisième image : la silhouette d'un Klansman ... (liste non-exhaustive).
Marlboro n'est d'ailleurs pas la seule marque de cigarettes à avoir eu droit à des investigations sur la signification du design de son paquet de cigarette, Camel aussi.



Dés les débuts du Klan, le bruit court que ces cavaliers "surgis hors de la nuit" sont les fantômes des soldats Confédérés morts au combat, des soldats qui ayant vendu leur âme au Diable sont de retour ici-bas et annoncent l'Apocalypse.
Le nom même du groupuscule a longtemps était entendu comme le bruit que fait la culasse d'un fusil lorsqu'on l'arme, et certainement pas pour aller à la chasse aux papillons.

Albert Pike
L'organigramme du Klan, qui s'auto-proclame l'Empire invisible, ne dépareillerait pas dans un jeu de rôle ou dans un roman de Sword & Sorcery ou d'Heroic Fantasy : Sorcier Impérial, des Grands Dragons, une caste de chevaliers qui s'articule en quatre niveaux : Chevalier, Chevalier du Camélia, Chevalier de la Grande Forêt et enfin Chevalier du Mystère de Minuit ; un Etat devient un Royaume et le Bureau impérial est composé entre autre, de Génies.

Une hypothèse envisage qu'Albert Pike (1808-1891), le plus célèbre franc-maçon de son temps aurait participé à sa construction, mais aussi radicalisé le Klan originel.

Mystère des origines, rites initiatiques, nom étrange, titres ronflants, langage codé et vocabulaire mystérieux qui repose sur les deux lettres ""K" et "L" (Klaverne, klodes, klecktoken etc..) le Klan a tout pour marquer l'inconscient collectif. Ainsi, qui ne le connait ne serait-ce qu'en surface pense immanquablement au K.K.K lorsqu'il voit ce personnage de bande dessinée ...


D'autre part le Klan génère, comme tous les ordres secrets qui se mettent volontiers en scène, interprétations et légendes à foison. Ainsi certains proposent que leur costume a pour origine le druidisme celtique d'une part et les bourreaux du Moyen Âge d'autre part, ou encore les Croisés.
En outre le Klan s'est entouré de symboles puissants ceci expliquant cela : la Bible, la Croix, le drapeau fédéral, l'épée du Seigneur, et bien sûr la robe et la cagoule ; et il n'hésite pas à recourir à des cérémonies très photogéniques. 


... Dans un prochain billet, je reviendrai sur la raison qui m'a incité à m’intéresser de plus prés au Ku Klux Klan : à savoir  son influence, essentiellement au travers du film de D. WGriffith, sur le schéma actanciel du héros costumé (Cf. TOLÉRANCE ZÉRO La justice expéditive au cinéma, Fathi Bediar).  

Commentaires

  1. rien n'est dû au hasard, tout est prévu par avance, a un but...; pour "gérer" l'humain dès l'enfance, par exemple pour les filles la poupée barbie, pour les garçons des soldats, avions de guerre, robots, etc... et actuellent les consoles de jeu, avec des jeux vraiment violents. Il faut construire "la société de demain".
    "avec un pistolet on peut voler une banque, avec une banque on peut voler tout le monde"

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.