vendredi 28 juillet 2017

Outlier (2000AD)

.... Tom « TC » Eglington fait partie de ces nouveaux scénaristes - comme Michael Carroll, Al Ewing (et bien d'autres) - à qui le magazine 2000AD a donné une chance (sa première histoire parue l'a été dans le numéro 1712 en novembre 2010), et par là même découvert de nouveaux auteurs qui lui fournissent - régulièrement - des histoires de qualité.

Outlier (que l’on peut traduire par « cas aberrant ») est une histoire de S-F en trois parties, publiée en trente épisodes. 

Outlier [2000AD n° 1874 à 1883] : Ça démarre comme un whodunit pour finalement se révéler être une narration à la manière de Dashiell Hammett dans le « Faucon Maltais ». TC Eglington y est aussi manipulateur que son éminent prédécesseur. Très réussi. Et aussi très S-F.
Outlier « Dark Symetries » [2000AD n° 1935 à 1944] : L’histoire prend un nouveau tournant et le talent du dessinateur Karl Richardson apporte un plus indéniable à la série. Déjà perceptible sur la première série, « Dark Symetries » lui offre de nouveaux terrains pour exprimer son trait âpre, presque douloureux. Moins manipulateur que sur la première partie TC Eglington, garde néanmoins le rythme et me laisse hagard.


Outlier « Survivor Guilt » [2000AD n°1990 à 1999] : Troisième & dernière partie. Malgré les qualités indéniables des deux premiers chapitres, le scénariste en avait encore sous la semelle. Et il le prouve ici. 

…. Non seulement « Survivor Guilt » est une excellente histoire, mais son épilogue (imprévisible en ce qui me concerne) donne à la totalité de la série un surcroît d’intérêt, ingrédient dont pourtant elle en manquait pas.
Eglington & Richardson font désormais partie des auteurs dont les travaux m'importent et dont le talent me fait m'intéresser encore plus à ce qui se fait outre-Manche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire