Accéder au contenu principal

Outlier (2000AD)

.... Tom « TC » Eglington fait partie de ces nouveaux scénaristes - comme Michael Carroll, Al Ewing (et bien d'autres) - à qui le magazine 2000AD a donné une chance (sa première histoire parue l'a été dans le numéro 1712 en novembre 2010), et par là même découvert de nouveaux auteurs qui lui fournissent - régulièrement - des histoires de qualité.

Outlier (que l’on peut traduire par « cas aberrant ») est une histoire de S-F en trois parties, publiée en trente épisodes. 

Outlier [2000AD n° 1874 à 1883] : Ça démarre comme un whodunit pour finalement se révéler être une narration à la manière de Dashiell Hammett dans le « Faucon Maltais ». TC Eglington y est aussi manipulateur que son éminent prédécesseur. Très réussi. Et aussi très S-F.
Outlier « Dark Symetries » [2000AD n° 1935 à 1944] : L’histoire prend un nouveau tournant et le talent du dessinateur Karl Richardson apporte un plus indéniable à la série. Déjà perceptible sur la première série, « Dark Symetries » lui offre de nouveaux terrains pour exprimer son trait âpre, presque douloureux. Moins manipulateur que sur la première partie TC Eglington, garde néanmoins le rythme et me laisse hagard.


Outlier « Survivor Guilt » [2000AD n°1990 à 1999] : Troisième & dernière partie. Malgré les qualités indéniables des deux premiers chapitres, le scénariste en avait encore sous la semelle. Et il le prouve ici. 

…. Non seulement « Survivor Guilt » est une excellente histoire, mais son épilogue (imprévisible en ce qui me concerne) donne à la totalité de la série un surcroît d’intérêt, ingrédient dont pourtant elle en manquait pas.
Eglington & Richardson font désormais partie des auteurs dont les travaux m'importent et dont le talent me fait m'intéresser encore plus à ce qui se fait outre-Manche.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.