Accéder au contenu principal

Sur la route de Selma (Berthet/Tome)

Cette nuit-là, dans une chambre du Blue Wallow Motel, les circonstances ont offert à Kyle Lansky l'occasion de laver une lancinante humiliation. Mais le hasard, souvent capricieux, a glissé un grain de sable dans les rouages de sa vengeance.
Un témoin imprévu, convaincu que l'assassinat lui sera attribué va remonter pas à pas la piste, qui sur la route de Selma, le mènera jusqu'à l'antre du vrai criminel.


... Sur la route de Selma, titre évocateur s'il en est, oeuvre dans le registre du thriller, c'est-à-dire que c'est le suspense que suscite l'attente de ce qui va arriver au personnage principal qui captive le lecteur. 
Pour cela l'histoire repose sur une logique de consécution, et si les émotions que peuvent susciter les personnages ne sont pas absentes loin s'en faut, il est surtout question grâce à un scénario vraiment astucieux et une causalité inattendue, de dénoncer (toutes choses égales par ailleurs) une société pourrie.
Comme j'ai eu l'occasion de le dire autre part, ici encore la violence n'est pas l'acte ultime et sans remède qu'elle devrait être, mais un mode de comportement quotidien.
Berthet & Tome nous offrent un guide touristique d'une Amérique bien inquiétante, mais d'une inquiétante familiarité, sous la forme explosive d'un condensé de l'expérience humaine qui prend place une situation de conflit intense.
Efficacité garantie !
Néanmoins, cette intensité sera mise en sourdine, contenue, jusqu'au déchaînement final (d'où le suspense du thriller évoqué supra).
Tome, le scénariste fait montre d'un tour de main que je dois saluer ; alors que je m'attendais à une histoire cousue de fil blanc, le scénario s'y prête, la virtuosité avec laquelle il propose de l’inattendu m'a estomaqué.
Cet album a eu plusieurs éditions et au moins autant de couvertures, et je dois dire que celle que j'ai choisie est ma favorite, d'autant que l'animal en question ne fera pas que de la figuration.      
Un chouette album qui ne date pas d'hier mais qui reste dans une certaine mesure d'une triste actualité, mais plus important (pour moi en tout cas) Sur la route de Selma est une magnifique histoire, une formidable BD noire (sans jeu de mots) qui mérite notre attention.   

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.