Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2010

Dennis Hopper

Powered by Podbean.com
Dennis Hopper, Andy Warhol & Gorillaz.

Bob Marone

Powered by Podbean.com
..Bob Marone et son fidèle partenaire Bill Gallantine sont de retour dans une belle réédition. Dargaud a par ailleurs eu l'excellente idée de pasticher la couverture de la collection Marabout Junior, où au demeurant ont paru les aventures de Bob Morane, l'aventurier ici parodié.
Le célèbre commandant Marone va se retrouver dans une aventure que n'auraient pas renié Ray Bradbury, Arthur Conan Doyle ou Henri Vernes lui-même ; qui dés 1954  publie sous le pseudonyme de Ray Stevens un essai À la recherche du monde perdu, dans lequel il s'interroge sur la possible survivance des dinosaures en Afrique, sur la réalité historique de l'Atlantide ou encore sur l'existence du Yéti ou sur le continent Mu. Tout une thématique que l'on retrouvera dans les premières aventures de Morane, et en filigrane dans celle de Marone.

.. Il est cocasse de constater que si le sexe est plutôt absent des aventures de Bob Morane, il n'en est pas de même pour le c…

Singleton & Trelawney

. ...Andrew Singleton et son associé James Trelawney, sont deux détectives de l'occulte qui habitent Londres au cœur des années 30. Leurs aventures : Le fantôme de Baker Street, Le Judas belge, Les portes du sommeil, etc ... sont racontées par Andrew Singleton et publiées par Stanley Cartwright. Des aventures qui comme le précise dans son avant-propos monsieur Cartwright soumettent notre entendement à rude épreuve etLe Diable du Crystal Palace  semble ne pas déroger à cette habitude. Disparition étonnante, apparition mystérieuse d'un animal disparu depuis prés de 20000 ans, du moins selon un témoin ... Londres paraît toujours baignée d'une inquiétante étrangeté aux yeux de notre duo de détectives.  Si cette enquête est de la même eau que les précédentes, et les 100 premières pages me portent à le croire, messieurs Singleton & Trelawney vont encore prouver que l'univers est en réalité plus splendide et plus terrible que nous le rêvions, et c'est tant mieux.

Flash & son costume

FlashForward (2)

.. Si le roman de Robert J. Sawyer envisage la possibilité d'une vision de l'avenir pour l'humanité entière (ou presque), ainsi que ses conséquences, je vais pour ma part vous donner un bref flash de mon passé. FlashForward a tenu les promesses que j'avais placées en lui. Ce roman de presque 380 pages dans un format poche au prix de 7 €uros est un bon moment de lecture. Sawyer explore avec beaucoup d'à propos les multiples retombées de cette brève vision de l'avenir en se concentrant plus particulièrement sur un noyau de scientifiques. L'avenir est-il déjà écrit ?  Et s'il n'est pas écrit qu'on vu tous ces gens ? S'il est écrit peut-on le récrire ? À quoi ressemble notre univers ? Outre ces questions, les personnages se heurtent aussi à des questions plus terre à terre, plus triviales. Bref tout ça se tient excellemment bien, jusqu'à l'explication du pourquoi et du comment que j'ai trouvée tout à fait satisfaisante. Je vais pouvoir …

Carmen mc Callum T10

... Fred Duval, Emem & Pierre Schelle nous offrent une très belle prestation sur le 10ième album de Carmen mc Callum. Je dois dire que si j'ai un peu perdu le fil de l'histoire (n'ayant pas les albums précédents sous la main), cette aventure est tellement réussie que cela ne pose aucun problème de lecture.
L'aspect le plus notable de ce tome est sans aucun conteste le vent. Les trois auteurs l'utilise avec une telle maîtrise qu'elle ne peut que rendre optimiste le plus impétueux des lecteurs. Ce facteur climatique devient un acteur à part entière, un élément primordial du scénario. Il est de tous les fronts, freinant certains personnages dans leur actions, leur donnant une opportunité imprévue ensuite bref, du grand art. Tout cela magnifiquement mis en image par Emen. On a par ailleurs droit à plusieurs pages sans récitatif, ni dialogue, qui laissent éclater son talent.Tout simplement remarquable.  Le travail de Pierre Schelle sur les couleurs est somptueux a…

Histoire de fesses

Une fesse droite rencontre une fesse gauche ; 
tu ne trouves pas que ça pue dans le couloir !?

Valhalla Rising

Powered by Podbean.com .
.. Autour de l'an mil un guerrier invincible, silencieux, et sans nom, est prisonnier d'un clan viking. Utilisé pour subvenir à la survie du clan,  il s'évadera et entreprendra un voyage jusqu'aux confins du monde

Tourné par Nicolas Winding-Refn juste  après Bronson, Valhalla Rising garde une approche sensiblement identique. Si Bronson nous racontait l'histoire du détenu le plus célèbre d'Angleterre au travers sa propre subjectivité. Ainsi l'esthétisme et la mise en scène du film étaient-ils le reflet de son paysage psychique. Valhalla Rising adopte la même dynamique, le monde est vu au travers l'œil unique (et pour cause) d'un prisonnier (mais pas n'importe quel prisonnier, un dieu) mutique.
Le film commence en territoire connu, du free figth à la sauce viking. Il y a bien quelques visions surprenantes mais il faut attendre que One-Eye,  s'affranchisse de ses chaînes pour que nous quittions définitivement le monde des …

La Veuve Noire

Réclames intérieures

Sigils & BD

•••• J'ai tenté d'aborder dans deux articles, L'Histoire secrète d'une couverture et Kimota(qui ne sont plus disponibles) l'une des raisons qui ont motivé Alan Moore à créer la ligne de bandes dessinées America's Best Comics chez l'éditeur Wildstorm. Outre bien sûr le plaisir d'écrire de bonnes histoires.
Je vous propose aujourd'hui la troisième partie. Cependant, ne perdez pas de vue que toute œuvre est polysémique et qu'elle n'est pas seulement ce que l'auteur a voulu en faire, mais aussi ce que l'Histoire en a fait.

Tout commence en 1982 lorsque Dez Skinn propose à Alan Moore de reprendre Marvelman dans les pages du magazine Warrior. Moore va donner à ce super-héros une nouvelle orientation ; en le précipitant dans le monde réel si je puis dire. Ce personnage, le premier super-héros britannique, va être confronté non pas à des super-vilains (du moins pas seulement) il va surtout devoir faire face à une question : Que ferait un être…

Justified S01 - E09

Powered by Podbean.com
.. J'émettais au début de la saison de Justified,  la série diffusée par la chaîne FX, quelques réserves.
Je dois confesser qu'elles ont disparu sans demander leurs restes et ce, depuis belle lurette.
Justified s'est imposée comme une excellente série, extrêmement addictive.

Timothy Oliphant après Deadwood reprend du service dans ce qui n'est rien d'autre qu'un western contemporain sous les traits de Raylan Givens. Ainsi, du duel du premier épisode, au métier même de marshal, directement issu de l'époque du Far West il ne fait aucun doute que nous sommes en face d'un western.  Il est d'ailleurs intéressant de noter que Raylan Givens triomphe de son adversaire (dans le premier épisode) grâce à sa dextérité certes, mais surtout grâce à sa vitesse. Le motif du "tireur le plus rapide de l'ouest" est pleinement assumé, jusqu'au chapeau de "cowboy"  qu'il porte en permanence.  D'autre part,  le thèm…

La Planète des Chinzes

... Que diriez-vous de lire une aventure de Kamandi par Jack Kirby ?!
En filigrane de celle-ci, il apparaîtra que cette histoire permet un réflexion sur le mythe et sa survivance, ainsi que sur la puissance du symbole.
Et quel symbole.
Or donc, le dernier garçon de la TerreKamandi, élevé dans un abri anti-atomique par son grand-père découvre un monde en ruine où les humains sont redevenus des bêtes tandis que les animaux ont accédé à l'humanité. Inspiré dit-on par le film La Planète des Singes.
Cependant l'idée de Kamandi semble dater des années 50 et Harry Morgan & Manuel Hirtz avancent dans leur excellent ouvrage Les Apocalypse de Jack Kirby que les références au film de Franklin J. Schaffner sont peut-être le fait de l'éditeur, DC Comics.
Pour en savoir plus sur Jack Kirby, l'ouvrage de Morgan & Hirtz est publié par Les Moutons Electriques Editeurs.

Pour lire l'aventure de Kamandi, c'est ici.

Une aventure qui en la relisant m'a fait penser à celle du D…

FlashForward

... Je viens de commencer le roman de Robert J. Sawyer, FLASHFORWARD,  et après 80 pages lues d'une traite je dirais que ça démarre plutôt bien. Relativement proche de la série télévisée éponyme, dont j'ai regardée quelques épisodes, sur l'évènement au cœur du récit : toute les êtres humains (vivants ?) de la  planète perdent connaissance durant environ 2 minutes au même moment. Je vous laisse imaginer les conséquences d'un tel évènement à l'échelle mondiale. Et cette perte de connaissance est accompagnée d'un phénomène encore plus étonnant que cet évanouissement général. Le début du roman se déroule en 2009 (le roman a été écrit en 1999) au sein d'un complexe scientifique, le CERN en Suisse, et nous suivons pour l'instant quelques uns des scientifiques, qui y travaillent ; un peu avant la catastrophe et bien sûr après. Différence notable d'avec la série télévisée, où il s'agit une administration américaine qui est mise au premier plan, le F.B.I

Idées noires (1)

Il est recommandé de cliquer sur l'image pour un meilleur confort de lecture.