samedi 15 octobre 2011

Blue Bloods


... Dans la famille Reagan on est flic de père en fils, sauf exception Erin Reagan-Boyle (la fille de Francis) est assistante du procureur ; ainsi Francis donc est chef de la police de la ville de New York, Danny son aîné y est inspecteur, son plus jeune fils Jamie est un agent en tenue, Henri le père de Francis est un policier en retraite qui a occupé les mêmes fonctions que son fils. Et enfin Joe (lui aussi fils de Francis), est mort en service.


Si cette série a attiré mon attention c'est d'abord grâce à l’intérêt que je porte à Tom Selleck (Francis Reagan) et à Donnie Wahlberg (principalement pour son interprétation dans l'excellente série Boomtown) qui interprète Danny un efficace inspecteur, aux idées bien trempées dans le bain des rues new yorkaises. 
Mais très rapidement la série Blue Bloods m'a captivé par la qualité des interprètes tous autant qu'ils sont (les seconds rôles sont épatants : Nicholas Turturo est épatant en flic de terrain à qui on ne la fait pas, et Michael T. Weiss en flic interlope est méconnaissable), l'écriture des personnages et la dynamique l'alchimie familiale est une belle réussite : la maison de Francis est le lieu de rendez-vous de toute la famille (son père vit avec lui), notamment pour le repas du dimanche, dit comme ça cela fait un peu plan-plan mais sa marche très bien à l'écran. 


Deux autres atouts son rapidement joués : les enquêtes se diversifient, et se politisent (dans le sens d'équilibre et de développement d'une communauté ou d'un groupe, il s'agit ici bien sûr de la famille Reagan mais aussi, dans le sens politicien du terme où la ville de New York devient un enjeu en terme d’élections), et surtout le sempiternel "fil rouge" que l'on retrouve peu ou prou dans chaque série télévisée a la bonne idée de se faire discret et par la force des choses, de gagner en intérêt. Surtout qu'il est plutôt finement exploité pour s'insérer dans la dynamique de chaque épisode où il apparaît.



... Or donc, après avoir vu treize épisodes de la première saison je peux dire que je suis bien ferré. (À suivre ...) donc.    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire