Accéder au contenu principal

From Hell (Coda) Moore & Zarate

Alan Moore : "Après un tournage pour la télé anglaise, nous sommes allés au Ten Bells. C'était la première fois que j'y mettais les pieds : lors de mes précédentes visites, soit il était fermé, soit je n'avais pas envie d'aller boire un coup. Il y avait un numéro de strip-tease à trois francs. On buvait, la fille dansait, et, après chaque danse, elle faisait sa tournée pour récupérer les pourboires. J'ai eu un peu pitié d'elle et je lui ai dit : "C'était très bien. Vous êtes vraiment jolie ..." Ça l'a fait fondre complètement. Elle ne devait pas avoir entendu un mot gentil depuis des mois. Je me suis rendu compte à quel point elle était à la merci du premier venu qui lui parlerait gentiment. Cent ans après les crimes, le fait qu'une fille de milieu modeste vende son corps dans ce pub bien précis où les gens viennent parce que c'est le quartier de l’Éventreur, avec les portraits des victimes accrochés au mur, peut être dangereux. Par exemple certains clients des prostituées du coin payent un supplément pour faire l'amour dans les lieux des crimes. C'est atroce. Cette situation était horrible : moi, le scénariste de From Hell, dans le pub de Jack l’Éventreur, en train de regarder cette fille danser .... J'en ai fait Je reviens toujours. Une sorte de coda à From Hell. (Extrait d'un entretien accordé au magazine BANG!)     

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.