samedi 15 février 2014

From Hell (Coda) Moore & Zarate

Alan Moore : "Après un tournage pour la télé anglaise, nous sommes allés au Ten Bells. C'était la première fois que j'y mettais les pieds : lors de mes précédentes visites, soit il était fermé, soit je n'avais pas envie d'aller boire un coup. Il y avait un numéro de strip-tease à trois francs. On buvait, la fille dansait, et, après chaque danse, elle faisait sa tournée pour récupérer les pourboires. J'ai eu un peu pitié d'elle et je lui ai dit : "C'était très bien. Vous êtes vraiment jolie ..." Ça l'a fait fondre complètement. Elle ne devait pas avoir entendu un mot gentil depuis des mois. Je me suis rendu compte à quel point elle était à la merci du premier venu qui lui parlerait gentiment. Cent ans après les crimes, le fait qu'une fille de milieu modeste vende son corps dans ce pub bien précis où les gens viennent parce que c'est le quartier de l’Éventreur, avec les portraits des victimes accrochés au mur, peut être dangereux. Par exemple certains clients des prostituées du coin payent un supplément pour faire l'amour dans les lieux des crimes. C'est atroce. Cette situation était horrible : moi, le scénariste de From Hell, dans le pub de Jack l’Éventreur, en train de regarder cette fille danser .... J'en ai fait Je reviens toujours. Une sorte de coda à From Hell. (Extrait d'un entretien accordé au magazine BANG!)     

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire