lundi 28 septembre 2015

Nu-Men (Fabrice Neaud)

C'est dans un futur (approximativement 2050) profondément anxiogène que nous invite Fabrice Neaud avec ce premier album intitulé Guerre urbaine
Un cataclysme volcanique a dévasté les États-Unis, le Sida a décimé l'Afrique et en Europe les inégalités ont encore augmenté, et certaines partie du vieux continent ont été simplement et proprement (si je puis dire) balkanisées. C'est l'insurrection permanente.
L'extrême droite est en plein essor, les sans-papiers sont traqués, et les "migrants" constituent un flot ininterrompu.
Les médias ont atteint un stade de vulgarité plutôt élevé, c'est peu de le dire. 
la science a dans certains secteurs connu une avancée significative : on est capable ou du moins on a été capable de créer des méta-humains, la téléportation est une réalité pour certains, et on est même capable de "ralentir le temps".

Ce premier album est très dense tant en matière de personnages que d'informations.
Fabrice Neaud a la riche idée de se servir de la deuxième et troisième de couverture pour nous donner justement des informations sur ce futur, et ce de façon très ludique.

Ainsi pourvu d'une toile de fond extrêmement dense et solide mais jamais rébarbative ou superflue, Guerre urbaine réussi le pari d'accrocher son lecteur, du moins cela a été mon cas, et de l'emmener suivre les péripéties dans lesquelles va être entraîné Anton Csymanovski sergent de l'armée régulière européenne.

Du très très bon.

(À suivre .....)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire