Accéder au contenu principal

MISSION : IMPOSSIBLE (protocole Burroughs)

La seule fois où ce n'est ni Briggs ni Phelps qui écoute le message 
... Souvenez-vous, un homme marche dans un lieu désert ou presque ; en tout état de cause c'est seul qu'il écoutera un message enregistré sur un magnétophone. Sur ce message une voix qui récapitule une série de faits passés qui aboutissent à une situation (qui est concomitante au moment où cet homme écoute ce message)  puis, la voix enregistrée dessine à partir de la situation présente l'avenir. Ou plutôt deux avenirs possibles. La mission de cet homme s'il l'accepte, c'est de faire en sorte qu'advienne l'un de ces deux futurs possibles ; celui que la voix a choisi !
[..] avec un magnétophone qui contrôle la bande sonore peut influencer et créer des évènements [..] 
"la génération invisible"
William S. Burroughs 

... William S. Burroughs avait une théorie selon laquelle tout est enregistré, la "réalité" est en fait un enregistrement linéaire, ainsi l'Histoire n'est-elle que ce qui a été archivé et mémorisé, en d'autres termes la réalité n'est jamais qu'un amalgame d'enregistrements approximatifs de bio-machines.
Alors si tout ce que nous prenons pour la réalité n'est que l'équivalent d'un enregistrement, nous avons de fait le pouvoir de procéder à un montage, d'arranger, de replacer en contexte et de reconstruire notre réalité .... et celle des autres.
Burroughs expérimenta l'idée du magnétophone en tant qu'arme magique (dixit Genesis Breyer P-ORRIDGE) à la convention démocrate de 1968 à Chicago :
[...] il (Burroughs) s'était promené [..], enregistrant les bruits de fond des manifestations hippies, lors des émeutes et de la répression brutale par le maire, Richard Daley. Tout en marchant, il appuyait sur "enregistrer" aléatoirement à divers endroit de la bande, insérant des sons plus récents au milieu des précédents, créant ainsi un mixage à la temporalité non linéaire. Ce qu'il constata, alors que se formait une configuration de sons étranges[..] c'est que les manifestations et/ ou l'expression physiques réelles de ces sons étaient également amplifiées par ce que l'on prenait pour le "vrai" monde physique. [..]
Plus tard Burroughs expérimentera sa sorcellerie (le mot est de Burroughs) sur le Moka Bar prés de Duke Street ; ce café non seulement déposa le bilan mais l'endroit demeura vide des années : il était impossible de le louer (Cf. Book of Lies éditions Camion Noir).
Ma sorcière bien-aimée ?
... Dans un excellent article Martin Winckler (Mission : Impossible éditions Huitième Art) avance que la mission de L'I.M.F. consiste avant tout à produire un spectacle.[..] Dans Mission : Impossible, le jeu théâtral s'affiche comme tel. L'équipe de Jim est une troupe de théâtre.
Et en regard de des expérimentations de William S. Burroughs (qui sont contemporaines des missions de l'I.M.F.) je pense que l'on peut prolonger l'idée de Martin Winckler en la permutant avec celle de Ray Sherwin et de son théâtre de la magie.
Ainsi les membres de L'Impossible Mission Force ne sont-ils plus simplement des acteurs certes talentueux, mais des magicien du Chaos qui créent un univers malléable par le biais de leur volonté, leur intelligence et leur imagination (Cf. Ray Sherwin). Ce qui compte tenu des expérimentations (L.S.D, télépathie etc ... ) de la C.I.A est tout à fait vraisemblable dans le contexte de la guerre froide.
... Alors, les agents de L'I.M.F. et la génération invisible de William S. Burroughs même combat ?

Commentaires

  1. à rapprocher aussi des Mimes de Manhattan, dans le roman Elseneur, de Jérôme Charyn. Une troupe de théâtre qui monte des impros dans la vraie vie, parfois pour de vilaines raisons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je connais pas ce roman, merci je vais voir ça.

      Supprimer
  2. Une bande magnétique peut être effacée et réenregistrée. Donc on peut effacer la réalité et la réécrire, c'est ça l'idée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas tout à fait, je vais faire une petit billet complémentaire ... aussitôt que j'ai un peu plus de temps.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.