lundi 12 mai 2014

Extracted

Extracted est un thriller, écrit et réalisé par Nir Paniry, qui propose une idée de départ intéressante sans être foncièrement originale : un ingénieur invente une machine permettant de rentrer dans les souvenirs des gens. Ce qu’il apprendra un peu plus tard, c’est que le financement de son projet révolutionnaire n’a attiré que le directeur d’un pénitencier. Ce dernier lui propose de tester l’invention sur un détenu, accusé du meurtre de sa petite amie. 
Nir Paniry opte, lors des scènes se déroulant dans les souvenirs d’un des personnages, pour la plus grande sobriété (ce qui est probablement dû au faible budget du film, toutes choses égales par ailleurs) ; ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de bonnes idées. Bien au contraire. 
En outre le film baigne dans une certaine mélancolie, et le rythme modéré et en dents de scie n’a pas entamé mon intérêt pour cette histoire qui réserve justement, et sans esbroufe, des points d’acmé fort réussis. L’interprétation est plutôt honnête, avec cependant une mention spéciale pour Dominic Bogart dans le rôle du toxicomane accusé de meurtre.  
En sus Extracted propose quelques réflexions sur ce que sont nos souvenirs ou sur ce que l'on croit qu'ils sont ; rien d’original là non plus, mais ces idées irriguent le film et lui donne un arrière-plan des plus intéressants. 
Extracted est donc un film en définitive, que vous pouvez voir si le cœur vous en dit ; et pour ma part j’attends de pied ferme le prochain projet de Nir Paniry.

2 commentaires:

  1. Le pitch de départ se rapproche du travail de Satoshi Kon et Kiyoshi Kurosawa sur des films comme Paprika et Real, très réussis, mais semble aller dans une autre direction visiblement. ça m'intéresse, merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer