Accéder au contenu principal

Omega the Unknown

... Omega the Unknown est une série créée par Steve Gerber & Mary Skrenes pour l'éditeur étasunien Marvel et qui a paru à partir de 1975 tout au long de seulement 10 numéros. Les numéros 7 et 8 ne seront pas l'oeuvre du duo de créateurs mais respectivement de Scott Edelman puis de Roger Stern.
Mon intérêt pour le travail de Steve Gerber m'a amené à m'intéresser également aux traductions de ses scénarios dans l'Hexagone et à découvrir l'un des secrets d’Oméga.

C'est à l'éditeur AREDIT/ARTIMA que l'on doit d'avoir pu lire les aventures de ce personnage en français entre 1979 et 1980 dans la revue L'Inattendu.
Steve Gerber est un scénariste qui n'hésitait pas à transporter ses intrigues d'un titre à l'autre, dernièrement je vous ai proposé une aventure en trois parties dont les deux premières sont parues dans Marvel Two-in-One et la troisième dans la série consacrée aux Défenseurs. Si je vous précise ce que vous n'aviez pas manqué de remarquer si vous avez lu ces trois aventures c'est parce que à la fin du dixième numéro de Omega the Unknown, Gerber & Skrenes donnent rendez-vous à leurs lecteurs dans les pages de The Defenders.
Mais contre toute attente ce ne sera pas le cas, ou plus précisément il faudra attendre 1979 (soit deux ans après l'arrêt de la série) et Steven Grant pour qu'Omega réapparaissent dans l'univers Marvel
Précision supplémentaire Steven Grant le scénariste des numéros 76 et 77 de The Defenders n'a pas eu accès aux notes de Gerber & Skrenes. 
Ceci étant dit les lecteurs français des éditions AREDIT/ARTIMA ne se sont probablement pas rendu compte des turpitudes éditoriales de cette série puisque si elle a été publiée dans les numéros 17, 20, 21 et 24 de L'Inattendu ; cet éditeur avait la fâcheuse habitude de ne pas avoir de ligne éditoriale claire et de proposer ses séries de manière plutôt erratique.
En outre le dernier numéro de la série Oméga a été publié dans le même numéro de L'Inattendu que le numéro 76 des Défenseurs (ainsi que le 77 d'ailleurs) sans que les crédits liés à la série du non-groupe (alias les Défenseurs) n'y soient proposés.

À gauche la dernière page du n°10 qu'ont pu découvrirent les lecteurs étasuniens, à droite ce que découvriront les lecteurs français.  
  
Quelques année plus tard la page que découvriront les lecteurs de The Defenders ci-dessous à gauche, et à droite celle que liront les lecteurs de L'Inattendu n° 24 juste en tournant celle que j'ai reproduite ci-dessus à droite.

Merci à Slyge et à JugeDredd pour les pages V.F proposées ici. 
(À suivre ?)        

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.