Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2010

Uncle Al's Book of Magic

... Avec ABC - America's Best Comics - Alan Moore et les artistes associés au projet ont tenté de créer une importante ligne de comics qui aurait de très grosses exigences : les couverture, les histoires et les dessins devaient tous être très bons et tout le monde devait essayer de rendre chaque comic unique. Une somme de travail considérable pour le scénariste de Northampton qui pense avoir rendu plus de pages de BD durant cette période, et avec des impératifs plus forts que lorsqu'il travaillait sur Swamp Thing ou Watchmen . Bref si Moore en a terminé avec ABC depuis quelques temps déjà, en France le dernier recueil des aventures de Promethea vient juste de paraître. Un moment propice pour en parler avec l'un des auteurs. Artemus Dada : Bonan tagon Alan. Dis-moi, revenons sur A merica's B est C omics , qu'avais-tu en tête lorsque tu as lancé le label ? Alan Moore : Good morning Arty ! Tu sais, avec America's Best Comics je voulais pr

Comeback [Ed Brisson/Michael Walsh]

.... E xcellent processeur d'histoires, le voyage temporel n'en est pas moins d'un usage délicat. Le risque que l'auteur.e se retrouve bloqué.e dans sa propre boucle temporelle est grand. Gageure supplémentaire, ce type d'histoire ne s'apprécie - souvent - que rétrospectivement. Un juste retour des choses, me direz-vous. .... E d B risson montrera dans dans le futur (vous vous êtes sûrement rendu compte que cette critique est antérieure à la parution de Comeback ) des dispositions pour les histoires dite « à chute ». Magnifique travail, déjà, de la coloriste Jordie Bellaire Mantle en sera un bon exemple, quand bien même cette mini-série non traduite encore, aurait bénéficié d'être racontée en quelques pages plutôt qu'en quelques numéros. Comeback , mini-série elle aussi mais commercialisée par Panini sous la forme d'un recueil, sera beaucoup plus équilibrée.   Les couverture très attractives de Michael Walsh En outre, placé sous

10-4 (ten-four)

... Vous connaissez sûrement le Principe de Peter qui veut, en matière de management , que tout employé tende à s'élever à son niveau d'incompétence . Ce principe connait notoirement deux extensions principales dont l'une, appelée Loi de Dilbert , énonce que les employés incompétents seront toujours affectés à l'encadrement où suppose-t-on, ils feront le moins de dégât possible. Il n'y a que les managers pour croire à leurs propres bêtises, ou bien .... Par Scott Adams :

James Blonde

Powered by Podbean.com Deux jeunes femmes blondes circulent en voiture sur une autoroute, lorsqu'un oiseau chie sur le pare-brise du véhicule ... L'une dit alors : - Il va falloir l'essuyer ! Et l'autre répond : - Mais il est déjà trop loin !

La chasse au canard (3)

... Au centre de la clairière se trouvait un gigantesque canard artificiel. Il paraissait ancien, et des symboles étaient sculptés sur toute sa surface. Freddie ne put savoir s'il s'agissait d'argile, de fer ou de bois. L'arrière-train était sculpté dans la masse comme un trou pour la sauce dans la purée, et un poteau était fiché dans le renfoncement ; attaché au poteau, un homme très maigre. On lui avait badigeonné le visage avec de la boue rouge, et des plumes de canard y étaient collées, lui confectionnant en quelque sorte une drôle de casquette. Un bec de canard en bois parfaitement ridicule lui avait été fixé à la tête au moyen d'une épaisse lanière en caoutchouc. Un coussin de plumes de canard lui collait aux fesses. Une pancarte avait été accroché autour de son cou, sur laquelle on pouvait lire l'inscription CANARD. ... La frayeur lui faisait écarquiller les yeux, et il avait beau essayer de dire ou de crier quelque chose, le bâillon avait été placé d

La chasse au canard (2)

... - Tire ton nez de ce bouquin, lui dit son père. Le moment est venu de devenir membre du Club. ... Freddie se rendit au Club, entendit les hommes parler de canards, d'armes, de l'odeur de la fumée et du sang dans la fraîche brise matinale. Ils lui dirent que c'est en tuant qu'un homme se montrait à la hauteur. Ils lui indiquèrent des têtes accrochées au mur. Ils lui demandèrent de rentrer à la maison avec son père, et de revenir le lendemain de bon matin, en pleine forme pour sa première partie de chasse. ... Le père emmena Freddie en ville, et lui acheta une chemise de flanelle (noire et rouge), une veste robuste (doublée), une casquette (avec des rabats pour les oreilles) et des bottes (étanches). Il ramena Freddie à la maison, décrocha un fusil de chasse du râtelier, lui remit une boîte de munitions, l'accompagna dehors au champ de tir, et supervisa l'entraînement de son fils, tout en devisant avec lui de la chasse et de la guerre, lui expliquant qu

La chasse au canard (1)

Par Joe R. Lansdale [Traduction de Nicolas Richard ] TEXAS TRIP Editions L'incertain Pour François Dunn ... Il y avait trois chasseurs et trois chiens. Les chasseurs possédaient des fusils de chasse rutilants, des vêtements chauds, et un tas de munitions. Les chiens étaient tous maculés de taches bleues, le poil soyeux et lustré, prêt à bondir. Aucun canard n'était à l'abri. ... Les chasseurs, c'étaient Clyde Barrow, James Clover et le petit Freddie Clover, âgé seulement de quinze ans, qui était ravi qu'on lui ait demandé d'être de la partie. A vrai dire, Freddie n'avait pas vraiment envie d'apercevoir un canard, et encore moins de tirer dessus. Il n'avait jamais fait de mal à une mouche, hormis la fois où il avait dégommé un moineau avec son fusil à air comprimée, ce qui l'avait rendu malade. Mais il n'avait que neuf ans à l'époque. Maintenant, il était sur le point de devenir un homme. C'est son père qui le lui ava

Le jour du Seigneur

Science-Faërie

.. A vec Tempête d'une nuit d'été Poul Anderson réussit un excellent roman d'aventure qui se déroule en grande partie sur l'île de la perfide Albion aux alentours de 1644. Mais un 17ième siècle largement revisité. Car on y trouve déjà, des locomotives et des voies ferrées et comme son titre l'indique, la magie et le fantastique font parties intégrantes de ce monde que s'amuse à créer Poul Anderson . Obéron et Titania côtoient donc le progrès en marche, et si pour certains la taverne du Vieux Phénix a tout d'une apparition magique d'autres tentent une approche plus rationnelle (Cf. Introduction aux mathématiques paratemporelles de Sokolnikoff ) en ce qui la concerne. Même si dans le cas présent cette approche rationnelle émane d'une jeune femme qui vient d'un monde où son père est un loup-garou et sa mère une sorcière (Voir Opération Chaos du même auteur). Univers parallèles, uchronie, steampunk, fantasy Poul Anderson mêle hab

Pepsi Men

Même les sodas ont besoin d'un super-héros : Le design du personnage a été créé par Travis Charest pour le Japon (photo du bas) .

La dimension des miracles

.. En 1983, j'ai failli entreprendre un voyage d'agrément. Si ce projet avait été mené à bien, j'aurais pu connaître Douglas Adams . Mais pour des raisons diverses je ne suis jamais parti et donc je ne l'ai jamais rencontré vraiment. Mais nous savons tous les deux que si j'avais fait ce voyage, nous nous serions connus, nous aurions échangé d'agréables propos : il m'aurait dit "Il y a quelqu'un dont j'ai connu l'œuvre grâce au Guide du Routard Galactique parce qu'on me disait tout le temps" : "Vous qui écrivez ce genre de chose, vous devez connaître Robert Sheckley ?". Alors j'ai fini par lire La Dimension des Miracles , et ça m'a fait peur .... le type qui construit la Terre ... ; nous aurions fait quelques plaisanteries et tout cela se serait terminé par une sympathie réciproque. Or, de voyage, il en est justement question dans ce fantabuleux roman de Robert Sheckley que je viens de lire. "Voi

Boule you speak english

*-* À toi de jouer : Un peu de vocabulaire :

Ze FilTh

••• The Filth est une série disponible en 13 numéros mensuels (en anglais), ou en recueil de cent cinquante et onze pages traduite en langue vernaculaire par K haled T adil. C hris W eston y réalise un travail épastrouillant : des cases extrêmement riches et détaillées mais toujours claires à la lecture, une mise en récit dynamique et limpide (et ce n'est pas une mince affaire ici). Alors que G ary E rskine à l'encrage et M att H ollingsworth à la couleur, conjuguent leur talent et leur savoir-faire pour soutenir cette entreprise hors du commun, écrite par un G rant M orrison en totale roue libre. Car le scénariste tisse ici un récit dont il est je le crains, le seul à percevoir l'énigmatique sens. M orrison est plus que jamais La Grande Roue dans la Céleste Usine à Bicyclette ® . Il m'avait déjà habitué à éroder ma suspension volontaire d'incrédulité avec la série The Invisibles ( Les Illisibles en V.F ) mais là, il me met dans le vent. Si l' Homo s

Alaister Garcimaje

- Bonjour, belle journée !? -Merci, j'ai fait de mon mieux ! Alaister Garcimaje .. Rarement plus que William S. Burroughs un écrivain a suivi à la lettre le précepte d' Arthur Rambo qui veut que la poésie ne soit pas le fait d'un, mais d'une multitude, de tous en somme. Quand il achève la rédaction de la première version du Festin nu (elle ne paraît que 20ans après, sous le titre d' Interzone ) Burroughs a d'ores et déjà accompli une transformation profonde de sa démarche narrative. Déjà à cette époque, Brion Gysin a mis au point une technique de composition poétique de caractère aléatoire qu'il a appelée cut-up . Il la définit ainsi : "Le hasard a tenu le premier rôle dans cette affaire. Au cours de l'année 1959, j'ai composé un nombre impressionnant de collages. Un jour, alors que je découpais des illustration sur une grande table à dessein, j'ai inconsciemment cisaillé une bonne partie des journaux dont je l'avais recouve

Dampyr & Robert Johnson

* Powered by Podbean.com ... Boselli & Dotti , dans ce 9ième recueil des aventures du dampyr se rendent dans le delta du Mississippi sur les traces du bluesman Robert Johnson , mais à la croisée des chemins les deux auteurs transalpins en ont emprunté un de traverse, ce qui nous offre le plaisir d'une nouvelle interprétation de la légende. Une légende dont certains prétendent que Robert Johnson n'en est pas le personnage original. Ou plutôt qu'il n'est pas le premier bluesman noir à avoir vendu son âme au Diable à un carrefour contre un supplément de virtuosité, ou disons à avoir répandu cette rumeur. Tommy Johnson un artiste un peu moins connu semble l'avoir précédé sur ce chemin "pavé de bonnes intentions" . Mais revenons à la série Dampyr . Ces deux épisodes, qui ne forment qu'une seule histoire explorent d'un côté le mythe des vampires comme il se doit (le dampyr est je le rappelle, le fruit des amours d'un vampire et d&