Accéder au contenu principal

La Fabrique des illusions

... Dans un entretien pour l’hebdomadaire Le Point, Ben Affleck donne son sentiment sur le scénario élaboré par la C.I.A pour exfiltrer les 6 ressortissants américains lors de la crise dite de Téhéran ; sujet de son film Argo :

 [..]

Pour [..] exfiltrer (six employés de l'ambassade américaine), Tony Mendez, que vous interprétez, invente un scénario incroyable : un film à grand spectacle intitulé Argo qui devrait se tourner en Iran.


C'est une idée absurde, mais bien de son époque : on est au moment de La Guerre des étoiles, la mode est à la science-fiction à gros budget. L'un de mes moments préférés, c'est quand, à l'aéroport, la fausse équipe de film montre ses storyboards fabriqués pour l'occasion aux policiers. Ces types si menaçants deviennent de vrais gamins, fascinés par ces images : ça en dit long sur le pouvoir de la fiction et ça rejoint le sujet plus général du film. Tout le monde, des politiques aux producteurs de cinéma, utilise la fiction, fabrique des illusions. […]

Pour mieux comprendre le contexte de l'époque, je vous propose un article (de 1999) écrit par Norman Spinrad (Le Monde Diplomatique) au sujet de la Guerre des Etoiles, non pas celle de George Lucas mais celle de Ronald Reagan : Le trou noir qui avalait les dollars ou Quand "la guerre des étoiles" devient réalité




Commentaires

  1. Ronald Reagan ayant brillé (?) en tant qu'acteur dans sa "vie" précédente, il n'est peut-être pas illogique qu'il soit si sensible au 7ème art...

    Dans le même ordre d'idée, une vieille légende à laquelle j'ai choisi de croire veut que Reagan ait déclaré, après avoir vu "Rambo II" (pas spécialement un monument de finesse diplomatique) : "maintenant, je sais ce qu'il me reste à faire au Nicaragua"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faisait pas les choses à moitié le Ronald, pas question d'être pris en sandwiche !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.