vendredi 9 novembre 2012

La Fabrique des illusions

... Dans un entretien pour l’hebdomadaire Le Point, Ben Affleck donne son sentiment sur le scénario élaboré par la C.I.A pour exfiltrer les 6 ressortissants américains lors de la crise dite de Téhéran ; sujet de son film Argo :

 [..]

Pour [..] exfiltrer (six employés de l'ambassade américaine), Tony Mendez, que vous interprétez, invente un scénario incroyable : un film à grand spectacle intitulé Argo qui devrait se tourner en Iran.


C'est une idée absurde, mais bien de son époque : on est au moment de La Guerre des étoiles, la mode est à la science-fiction à gros budget. L'un de mes moments préférés, c'est quand, à l'aéroport, la fausse équipe de film montre ses storyboards fabriqués pour l'occasion aux policiers. Ces types si menaçants deviennent de vrais gamins, fascinés par ces images : ça en dit long sur le pouvoir de la fiction et ça rejoint le sujet plus général du film. Tout le monde, des politiques aux producteurs de cinéma, utilise la fiction, fabrique des illusions. […]

Pour mieux comprendre le contexte de l'époque, je vous propose un article (de 1999) écrit par Norman Spinrad (Le Monde Diplomatique) au sujet de la Guerre des Etoiles, non pas celle de George Lucas mais celle de Ronald Reagan : Le trou noir qui avalait les dollars ou Quand "la guerre des étoiles" devient réalité




2 commentaires:

  1. Ronald Reagan ayant brillé (?) en tant qu'acteur dans sa "vie" précédente, il n'est peut-être pas illogique qu'il soit si sensible au 7ème art...

    Dans le même ordre d'idée, une vieille légende à laquelle j'ai choisi de croire veut que Reagan ait déclaré, après avoir vu "Rambo II" (pas spécialement un monument de finesse diplomatique) : "maintenant, je sais ce qu'il me reste à faire au Nicaragua"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faisait pas les choses à moitié le Ronald, pas question d'être pris en sandwiche !

      Supprimer