lundi 5 novembre 2012

The Bletchley Circle


... La Seconde Guerre mondiale n'a pas seulement engendré des théâtres d'opérations sanglants où s'opposaient les Alliés et les force de l'Axe, elle a également stimulé le développement d'un secteur de premier plan, qui par la force des choses devait rester invisible : le Renseignement.
L'un des hauts lieux de la cryptologie, la science des messages secrets se trouvait en Angleterre ; à Bletchley Park ..   





Si aujourd'hui des noms comme Alan Turing ou encore la machine Enigma sont connus de tous, il est bien évident que le Renseignement n'est pas le seul fait d'un seul cerveau tout aussi génial qu'il soit, ou le résultat de l'exploitation d'une seule machine.
Nombre de "petites mains" ont participé au déchiffrement des codes.
... Nonobstant, au lendemain de la guerre, ces "petites mains" (en l’occurrence un nombre élevé de femmes du fait même de la nature de la guerre) ayant participé à la Victoire devaient, non seulement retourner à leur vie ordinaire - celle que leur imposait la société anglaise des années 50 - mais qu'en plus elles devaient taire ce qu'elles avaient fait durant toutes ces années.  

The Bletchley Circle est une série dont l'idée de départ me semble aussi géniale que simple : Et si les dispositions particulières qui avaient permis à un quatuor de jeunes d'accéder à l'un des postes stratégiques des forces Alliés trouvaient à s'exercer en temps de paix ? 

Ou, le meurtre envisagé comme un code.


Plusieurs jeunes femmes sont retrouvés mortes dans le Londres de l'après-guerre, Susan Gray dont la passion pour les énigmes et les codes ne s'est pas éteinte avec la fin de guerre a développé une théorie.

Mais rien n'est simple pour une femme dans les années 50.
Une toile euristique secrète 
En trois épisodes, The Bletchley Circle nous raconte la traque du tueurs par quatre femmes qui doivent vivre dans une société qui ne leur laisse guère la place de s'épanouir ; et à qui on dénie sous le couvert du secret-défense le droit de dire ce qu'elles ont apporté à la victoire de leur pays, même à leurs proches.

Distribution impeccable, ambiance et atmosphère au diapason, scénario au cordeau, The Bletchley Circle allie l’intérêt d'une enquête policière captivante à une peinture de la société (anglaise) des années 50 fort réussie.

Les deux extraits audio proviennent l'un de l'émission de Patrice Gélinet 2000 ans d'histoire consacrée à la machine Enigma, et l'autre de l'émission Une vie, une oeuvre consacré à Alan Turing.  
  

2 commentaires:

  1. Je recommande aussi la lecture du Jardin aux Sentiers qui Bifurquent, de Borges, où le meurtre devient code secret.

    RépondreSupprimer
  2. N'oublions pas Neal Stephenson et son Cryptonomicon (ainsi que Snow Crash pour le coté viral du code/language)

    RépondreSupprimer