Accéder au contenu principal

Caballistics Inc. (Gordon Rennie/Dom Reardon) 2000AD

…. Personnages anguleux (presque schématiques), cases quasi ascétiques, noir & blanc épurés ; sur Caballistics Inc. Dom Reardon – le dessinateur – semble importer au cœur de son travail la théorie dite de l’iceberg, d’Ernest Hemingway. Laquelle stipule qu’une histoire se construit avec le non-dit, le sous-entendu et l’allusion. Une sorte d’économie de l’implicite qui trouve un terrain d’expression absolument fascinant ici. « Écrire comme Cézanne peint » disait le prix Nobel de littérature (1954) à son propos.
Rien d’improbable alors qu’un artiste du 9ème art se réapproprie un jour ou l’autre cette technique. 
À cela s’ajoute un sens du découpage, du cadre et de la composition qui captive immédiatement et jamais ne se relâche. 

Autre tour de force, le savoir-faire nécessaire au scénariste (Gordon Rennie) pour faire, à partir d’une matière première tellement rebattue qu’elle est devenue un véritable cliché, un filon de nouveau prospère.

.... Caballistics Inc., tout est dans le titre, le reste s’apprécie encore plus si on le découvre in situ (d'où mon mutisme sur la question), est une série d’un peu plus de 300 planches (disponible en numérique, et en V.O pour 10,99 €) absolument géniale & captivante, avec laquelle j’aurais encore bien fait un bout de chemin. 

Cela dit, la conclusion est à la hauteur des 300 pages qui l'ont précédée.
Un croquis préparatoire

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.