Accéder au contenu principal

Alan Moore préface Elric

.... Toujours dans le cadre de la sortie de Jerusalem, je vous propose aujourd'hui une préface écrite par Alan Moore.
Encore une me direz-vous, eh bien oui !

D'une part parce que le matériel disponible (en français) autour du barde des Boroughs tend à se faire rare, j'en ai - je crois- proposé une bonne part sur ce blog.
Et d'autre part, je pense qu'au travers d'une préface, un auteur aussi généreux que Moore, donne aussi une image de son propre travail, de ses propres conceptions.

On le vérifie encore ici, avec la manière dont le romancier de Northampton parle du temps, ou de la contre-culture. Deux sujets qui éclairent, selon moi en tout cas, son propre roman Jerusalem (aux éditions Inculte [Pour en savoir +], dans une belle traduction de Claro [Pour en savoir +]).

Je saisis aussi l'occasion de cette préface pour parler de la BD dans laquelle on la trouve.
Il s'agit de l'excellente adaptation d'Elric, la saga écrite par Michael Moorcock, qui paraît aux éditions Glénat.

Énumérer les gens qui participent à cette aventure ressemble à un véritable générique de film: Julien Blondel & Jean-Luc Cano sont au scénario, Julien Telo, Robin Recht & Didier Poli s'occupent des dessins, Scarlett Smulkowski, Robin Recht, et Jean Bastide colorisent, et Jean Batside & Robin Recht réalisent les couvertures. 
Et pour cause, Elric entre leurs mains, n'a rien à envier à aux blockbusters « hollywoodiens ». 
Le troisième tome vient d'ailleurs de paraître, et je ne peux que vous recommander d'y jeter un coup d’œil. Ça m'étonnerait beaucoup que cela vous laisse indifférent. 

.... Or donc, place au maestro :
Traduction : Anne Capuron

Lettrage : Philippe Blondel

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.