Accéder au contenu principal

Date Limite [Duane Swierczynski / Sophie Aslanides]

Duane Swierczynski est de ces écrivains qui vous donnent envie de visiter les lieux dont ils parlent. Alors même que la description qu'ils en font est loin, très loin, de pouvoir leur obtenir une mention dans un guide de tourisme.
••• En partie autobiographique, Date Limite se déroule donc essentiellement dans le quartier de Frankford  à proximité de l'Elevated Line (EL), la première ligne de métro ouverte à Philadelphie. 

Sorte de whodunit sous stéroïdes, ce court roman traduit par Sophie Aslanides, greffe sur son astucieuse intrigue un artefact de pure science-fiction : le voyage dans le temps.
L'édition américaine de Date Limite chez Minotaur Books a bénéficié d'illustrations de Laurence Campbell
Inspiré par la période particulièrement trouble de la recherche scientifique, laquelle, influencée par la Guerre froide© a accouché d'une ribambelle de recherches plus saugrenues les unes que les autres, Duane Swierczynski imagine un procédé plutôt simple de jouer les Marty McFly.  
Si l'essentiel n'est pas dans le procédè lui-même, l'auteur de Date Limite, lui donne toute la crédibilité nécessaire, et en tire toute la substantifique moelle diégétique qu'elle est capable de produire.  

En effet, Date Limite est d'abord comme je le disais une enquête policière de type kilafé très originale, soutenue par une poignée de personnages auxquels Duane Swierczynski donne une réelle présence.
Loin de n'être que les simples figurants d'une histoire, à la mécanique de précision redoutable, Mickey, Meghan, Grand-Papa Henry, le docteur Mitchell DeMeo, et quelques autres, apportent une touche d'humanité à laquelle on croit sans se faire prier.

       Bien qu'artificielle, l'histoire en question est une pure invention, et incroyable, il y a peu de chance que les scientifiques qui œuvraient pendant la guerre froide aient mis au point ce type de pilule, Date Limite explore tout le registre de la sensibilité que n'importe quel lecteur  a potentiellement en lui.
Tout en se jouant, en un judo littéraire virtuose, des paradoxes qu'induit inévitablement le voyage temporel.
La couverture de l'édition originale signée Charlie Griark

••• Date Limite est en définitive un sacrément bon roman, dont la lecture ouvre sans forcer notre troisième œil™, celui qui suspend notre incrédulité, et nous projette dans un monde imaginaire, d'une réalisme à toute épreuve.

Pour les amateurs d'anecdotes, ce roman a paru aux U.S.A. en 2010, alors que Duane Swierczynski venait d'écrire plusieurs bandes dessinées pour l'éditeur Marvel [Pour en savoir +], qui avait alors pour editor in chief un certain Axel Alonso. Lequel fait une brève apparition dans Date Limite  

À lire impérativement !      

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Triple frontière [Mark Boal / J.C. Chandor]

En même temps qu'un tournage qui devait débuter en 2011, sous la direction de K athryn B igelow, Triple frontière se verra lié à une tripotée d'acteurs bankables : S ean P enn, J avier B ardem, D enzel W ashington. Et même T om H anks. À ce moment-là, le titre est devenu Sleeping dogs , et d'autres noms circulent ( C hanning T atum ou encore T om H ardy). Durant cette période de valses-hésitations, outre M ark B oal au scénario, la seule constante restera le lieu où devrait se dérouler l'action. La « triple frontière » du titre est une enclave aux confins du Paraguay , du Brésil et de l' Argentine , devenue zone de libre-échange et symbole d'une mondialisation productiviste à fort dynamisme économique. Le barrage d' Itaipu qui y a été construit entre 1975 et 1982, le plus grand du monde, produirait 75 % de l’électricité consommé au Brésil et au Paraguay . Ce territoire a même sa propre langue, le « Portugnol », une langue de confluence, mélange d

The Words

... The Words ( Les Mots ) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; D ennis Q uaid, J eremy I rons, J . K . S immons et B radley C ooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité.  Je m'explique. Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen , en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris , son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'

Wheelman [Frank Grillo / Jeremy Rush]

En partie produit, et surtout entièrement cornaqué par War Party™, la société de production de J oe C arnahan & de F rank G rillo, et magistralement interprété par ce dernier ; « Wheelman 2017 » repose sur la règle des 3 unités du théâtre dit classique :  • Unité temps : Une nuit.  • Unité d'action : Une attaque à main armée ne se déroule pas comme prévue.  • Unité de lieu : Une BMW E46  Autrement dit, 98% du film se déroule dans une voiture avec seulement F rank G rillo au volant et à l’écran. Son personnage n'interagit avec l'extérieur quasiment que via un téléphone portable.              Tourné à Boston en seulement 19 jours, pour un budget légèrement supérieur à 5 millions de dollars, « Wheelman » est, au moment des comptes, une péloche dégraissée et bien relevée.  D'entrée de jeu les premières minutes donnent le ton : « l'homme au volant » du titre a été embauché pour être chauffeur lors d'un braquage à main armée. Divorcé, sa fille adolescente, d