Accéder au contenu principal

Mort à tous les étages [Duane Swierczynski / Sophie Aslanides]

Quatrième roman publié par notre auteur du mois, Mort à tous les étages est construit à partir d'une idée malheureusement assez banale, que Duane Swierczynski pousse dans une logique jusqu'au-boutiste. Et aussi délirante soit-elle, qui fonctionne parfaitement tout le temps que prend la lecture de ce roman.
••• Si Stephen King a Castle Rock, William Faulkner le comté de Yoknapatawpha, Duane Swierczynski reste fidèle à Philadelphie, où il place une nouvelle fois son intrigue. Très précisément au 1919 Market Street, dans un parallélépipède de 37 étages. 

C'est au 36ème étage de cet immeuble que la Murphy, Knox & Associates a convié ses cadres pour une réunion de travail, un samedi matin. Mais celle-ci ne se déroulera pas comme pouvait s'y attendre David Murphy.  
Duane Swierczynski et Clive Barker, à l'occasion d'une entretien en 1991, pour le journal du campus de l'université La Salle, sis à Philadelphie
Le titre original du roman en dit un peu plus sur son contenu.

       En effet, « Severance package » le titre en question, peut se traduire par indemnités de départ, lesquelles vous vous en doutez n'auraient pas été du goût de tout le monde. Mais à partir du moment où Duane Swierczynski décida de s'en mêler j'étais sûr qu'elles seraient au mien.
« Les cadres doivent à l’organisation et à leurs collègues de se montrer impitoyables envers les individus non performants qui occupent des postes importants.»
Peter Drucker
Grand lecteur de romans d'horreur, avant de découvrir Noirville™ grâce à Joe R. Lansdale et à Robert Ferrigno, comme il aime à le préciser, Duane Swierczynski saura s'en souvenir dans ce récit, que je qualifierais de Piège de cristal© façon slasher.  

Si la version française, une nouvelle fois l’œuvre de Sophie Aslanides, perd la couverture de Tomm Coker, vu sur ce blog à l'occasion du billet sur l'excellent Black Monday Murder [Pour en savoir +], elle garde cependant les illustrations tramées de Dennis Calero (ci-dessus).     

••• Une nouvelle fois, pas question de mourir d'ennui en lisant Duane Swierczynski, dont le sens du rythme est vraiment la pierre angulaire de son talent. L'auteur est aussi de ceux dont la puissance narrative est aussi efficace qu'un pan de chemise pris dans la porte d'une Lamborghini™ lancée à toute vitesse. Difficile en effet de reposer l'un de ses romans une fois ouvert.
Pas bégueule questions idée tordues non plus, Duane Swierczynski est une sorte de Robert Altman de l'écriture où il ne serait plus question de film choral,mais bien de roman choral.
Où chacun a son mot à dire, fût-il le dernier.  

Un roman côté en bourses (sic)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Triple frontière [Mark Boal / J.C. Chandor]

En même temps qu'un tournage qui devait débuter en 2011, sous la direction de K athryn B igelow, Triple frontière se verra lié à une tripotée d'acteurs bankables : S ean P enn, J avier B ardem, D enzel W ashington. Et même T om H anks. À ce moment-là, le titre est devenu Sleeping dogs , et d'autres noms circulent ( C hanning T atum ou encore T om H ardy). Durant cette période de valses-hésitations, outre M ark B oal au scénario, la seule constante restera le lieu où devrait se dérouler l'action. La « triple frontière » du titre est une enclave aux confins du Paraguay , du Brésil et de l' Argentine , devenue zone de libre-échange et symbole d'une mondialisation productiviste à fort dynamisme économique. Le barrage d' Itaipu qui y a été construit entre 1975 et 1982, le plus grand du monde, produirait 75 % de l’électricité consommé au Brésil et au Paraguay . Ce territoire a même sa propre langue, le « Portugnol », une langue de confluence, mélange d

The Words

... The Words ( Les Mots ) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; D ennis Q uaid, J eremy I rons, J . K . S immons et B radley C ooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité.  Je m'explique. Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen , en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris , son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'

Wheelman [Frank Grillo / Jeremy Rush]

En partie produit, et surtout entièrement cornaqué par War Party™, la société de production de J oe C arnahan & de F rank G rillo, et magistralement interprété par ce dernier ; « Wheelman 2017 » repose sur la règle des 3 unités du théâtre dit classique :  • Unité temps : Une nuit.  • Unité d'action : Une attaque à main armée ne se déroule pas comme prévue.  • Unité de lieu : Une BMW E46  Autrement dit, 98% du film se déroule dans une voiture avec seulement F rank G rillo au volant et à l’écran. Son personnage n'interagit avec l'extérieur quasiment que via un téléphone portable.              Tourné à Boston en seulement 19 jours, pour un budget légèrement supérieur à 5 millions de dollars, « Wheelman » est, au moment des comptes, une péloche dégraissée et bien relevée.  D'entrée de jeu les premières minutes donnent le ton : « l'homme au volant » du titre a été embauché pour être chauffeur lors d'un braquage à main armée. Divorcé, sa fille adolescente, d