dimanche 12 février 2017

Dernier meurtre avant la fin du monde (SUPER 8 Éditions)

.... L'idée de Ben H. Winters est aussi simple qu'elle est géniale ; suivre une enquête policière dans un monde - qui pourrait être le notre - alors que l'humanité entière sait que sa fin est imminente.
Sachant cela, il apparaît important pour quiconque lit cette enquête, que ce qui peut pousser un homme à en tuer un autre et surtout, à maquiller ce meurtre en suicide (?), doit être à la hauteur du mal qu'il s'est donné pour le faire.
Bien plus que dans une société qui a encore l'avenir devant elle.  
Après avoir lu ce premier tome qui, suivi de deux autres romans, forme une trilogie dont son enquêteur -Hank Palace - est le centre, tient toutes les promesses de son astucieux contexte, subtilement réfléchi (et différent du notre). 

Ben H. Winters y ajoute même une révélation (hénaurme), qui compte tenu de la manière dont il a résolu l'obstacle du mobile de son Dernier meurtre avant la fin du monde, laisse présager quelques pages de lecture très agréables à venir ; approximativement 660 pages, en deux livraisons :

J -77
Impact

Toujours chez SUPER 8 éditions, et traduites par Valérie Le Plouhinec.

Et cerise sur le gâteau, Hank Palace, nous apprend que son livre préféré est Wachmen.  [-_ô]  
______________
Egalement disponible en poche chez 10/18

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire