mercredi 3 mai 2017

RUPTURE (Shainberg/Noomi Rapace)

..... À part sa durée, Rupture est une histoire qui je crois, aurait pu aisément se glisser dans l'une des saisons de la célèbre série télévisée de Rod Serling, du moins d'après le souvenir que j'en garde.

Brian Nelson & Steven Shainberg ont en effet choisi de montrer plutôt que d'expliquer (Show! Don't tell !), et me voilà donc embarqué à l'instar du personnage principal (alias Noomi Rapace, de tous les plans ou presque) et je ne suis pas loin d'imaginer que le malaise et la peur qu'elle a endurés, ainsi que son envie d'en découdre, sont du même ordre que ce que j'ai moi aussi ressenti (mais installé plus confortablement). Sans oublier la petite pointe de déception souvent - justement - associée à la série télévisée susdite. 
Film d'atmosphère surtout, Rupture n'en oublie pas pour autant que ses personnages ont un système nerveux, mais en ayant toujours à l'esprit le souci de ménager des « effets de réel » convaincants. 
Nonobstant le scénario qui, rappelez-vous, n'aurait pas dépareillé au sein de La Quatrième dimension
.... Très tendu (il ne s'appelle par Rupture pour rien), son scénario ne ménage ni l'héroïne ni ceux qui suivront son aventure.
Rupture pourrait en l'état être facilement décliné en série télévisée, mais ce qui fait justement sa force c'est qu'il n'en est pas une.

Un film qu'on peut voir toute affaire cessante ! [-_ô]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire