Accéder au contenu principal

Mickey et l'océan perdu [D-P Filippi & S. Camboni]

.... Imaginez un triangle amoureux composé de Jules Verne, H.G. Wells & William Gibson, que croyez-vous qu'il en accoucherait ?
Probablement un scénario tel que celui qu'a concocté Denis-Pierre Filippi, pour Mickey, Minnie, Dingo & Pat Hibulaire, et intitulé Mickey et l'océan perdu.

Sorte de voyage extraordinaire alimenté par un moteur à deux temps : steampunk & cyberpunk, le scénariste plonge - littéralement - ses personnages (et nous avec) dans l'océan du titre pour une raison que je vous laisse découvrir.
En seulement vingt-cinq pages, je lis cette aventure dans l’hebdomadaire le Journal de Mickey, mais il est également commercialisé en album, or donc en 25 pages, le scénariste multiplie les rebondissements dans une fort belle ambiance S-F.
Toute la quincaillerie inhérente aux deux sous-genres cités répond présent, et le souffle de la grande aventure fait tourner les pages à vitesse « grand V ».
Du steampunk 2.0 vous dis-je !!!
Tout aussi captivante que s'annonce cette histoire, elle bénéficie d'un atout de tout premier ordre : le talent artistique de Silvio Camboni. 
Ses planches sont tout simplement magnifiques, une véritable expérience synesthésique, les potars à fond ! Mais attention, quand le son est trop fort, c'est qu'on est devenu trop vieux. 

.... Première satisfaction et non des moindres, il n'y a pas eu de faux départ pour Mickey et l'océan perdu.
Reste à espérer que les deux auteurs en ont gardé sous la semelle, car au vu du premier quart de l'aventure, ça s'annonce maousse costaud !! 
Et sans que cela soit prémédité, la lecture feuilletonnante ajoute encore au plaisir qu'on prend à la lecture. C'en est presque indécent !
_________________
Prochain numéro le 14 février, chez votre marchand de journaux.

Commentaires

  1. Réponses
    1. C'est un numéro double, donc oui je crois (d'autant que le prochain est annoncé pour le 14).

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.

Noosphère [Audrey Pleynet]

••• Extrapolation, à un niveau bien supérieur, d'une manière de vivre que l'on connait déjà, Citoyen+ est une nouvelle, gratuite [Pour en savoir +], dont le résultat, l'achat du  roman dont je vais vous parler, apparaît en toutes lettres dans l’aliénante société qu'elle décrit.  Du moins, son mécanisme. Plus que son idée centrale, Citoyen+ saisit par la maîtrise dont elle fait preuve.
Autrement dit, cette nouvelle captive par la manière dont elle nous dit ce qu'elle a à dire.
De plus, sa chute est tout ce qu'il y a de plus réjouissant et de réussi. Citoyen+ obtient, dès sa première lecture, un Triple A™

Pour le dire autrement, ce récit m'a tellement emballé que j'ai immédiatement commandé la version numérique de Noosphère, le premier roman de son autrice, Audrey Pleynet. Et 2,99 € pour une roman de 372 pages, c'est donné.
Ainsi je ne ferais pas mystère de mon avis, Noosphère aurait pu être écrit par un auteur de la trempe d'un Michael Crichton. 
Mais…