Accéder au contenu principal

Nnedi Okorafor en campagne sur Ulule

.... En pleine lecture du roman de Nnedi Okorafor, celui intitulé Qui a peur de la mort ?, publié dans un premier temps dans l'Hexagone par l'éditeur Panini (via feu sa collection « Eclipse ») avec la très belle couverture de  Joey Hifi, puis plus récemment par les éditions ActuSF, sous la toute aussi magnifique couverture de Travis Davids, je m'aperçois que la jeune auteure nigériane-américaine - qui n'a visiblement pas les deux pieds dans le même sabot - vient d'être embauchée par les éditions Marvel pour écrire une mini-série sur la Panthère Noire [Pour en savoir +] alias T'Challa (aka Black Panther) ; que je n'ai pas encore eu l'occasion de lire, cela dit.
Par contre j'ai pu lire l'histoire courte*, exercice périlleux s'il en est, parue dans le one-shot Venomverse : War Stories #1 qu'elle a écrite.

.... Brillamment secondée par la dessinatrice Tana Ford, et Ian Herring aux couleurs, la jeune scénariste s'en sort très très bien.  L'équipe créative donne, en seulement huit petites pages, tout ce qu'il faut à leur héroïne pour un faire un personnage que l'on a envie de revoir.

Voici quelques pages pour vous donner une idée du travail des unes et des autres :



Un galop d'essai très prometteur pour la suite.  

.... Tout ceci pour dire que les bonnes chose n'arrivant jamais seules, l'auteure fait l'objet d'une souscription en vue de publier un recueil de ses nouvelles, Kabu Kabu, ça se passe sur Ulule, et la campagne vient de commencer....

________________
*Cette histoire, ai-je appris, s'inspire de l’enlèvement il y a 3 ans des lycéennes de Chibok, au Nigeria, par le groupe djihadiste Boko Haram.

Commentaires

  1. Je ne savais pas qu'elle était aussi dans la BD!!! C'est un auteur d'avenir! Je l'aime beaucoup! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est assez récent. Elle a été en quelque sorte parrainée par Ta-Nehisi Coates, un journaliste qui a écrit un essai - Une colère noire - qui a fait un peu de bruit de part et d'autre de l'Atlantique. Lui-même a été recruté par Marvel, car - bientôt - sort un film sur le personnage Black Panther, et l'éditeur étasunien lui a confié d'écrire la série version "comic book". De son côté il a étendu la franchise du personnage si je puis dire, et invité des gens de lettres, principalement des femmes, africaines-américaines, dont Nnedi Okorafor.
      Elle travaille donc sur une mini-série disponible en numérique sur la Panthère Noire ; et j'espère que Marvel va lui confier autre chose.
      Son riche imaginaire mérite d'être aussi lu & connu par les amateurs de BD (même si la BD américaine, si on en croit les ventes & les dernière annulation de titres,est plutôt conservatrice).
      [-_ô]

      Supprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

SKEUD [Dominique Forma]

Johnny Trouble est le roi du vinyle pirate, fruit d'enregistrements qui ne le sont pas moins. Des galettes vendues sous le manteau, jamais commercialisées par les maisons de disques. Le « skeud » (ou disque en verlan) du titre du premier roman de D ominique F orma. Qui pour sa réédition chez Rivages™ en 2015, a été un poil ripoliné par l'auteur.             D ominique F orma est un individu atypique dans le paysage culturel hexagonal.  Au début des années 1990 il part aux U.S.A. sans plan de carrière, et se retrouve music supervisor au sein de l'industrie du cinéma. Il en profite pour apprendre la mise en scène et l'écriture sur le tas, et après un court-métrage s'impose réalisateur sur l'un de ses propres scénarios. L'aventure, avec rien de moins que J eff B ridges au casting , ne tournera pas à son avantage, j'y reviendrai prochainement. En attendant, de retour en France , en 2007, il contacte P atrick R aynal sur les conseils de P hilippe G arnier

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spirou de 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par P hilippe M anœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant . Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82. Bonne lecture.

À bout portant [Gilles Lellouche / Roschdy Zem / Fred Cavayé]

« C’est du cinéma, on est donc dans la réalité + 1 ou + 2 »  F red C avayé  L’épuisement d’histoires originales, et la production exponentielle de fictions nécessitent d’élaborer des stratégies de mises en récit attractives pour captiver le public.              Plonger directement les spectateurs d’un film « au cœur des choses » est toujours payant. Surtout si en plus, comme dans le cas du film réalisé par F red C avayé, les personnages et le contexte, en un mot l’histoire, bénéficie de l’effet IKEA ® .  L'effet en question est un biais cognitif documenté par M ichael N orton, dans lequel les consommateurs accordent une plus-value aux produits qu'ils ont partiellement créés (les meubles de l'enseigne bien connue).  Ici, la chronologie (chamboulée par l'ouverture du film in medias res ), les tenants et les aboutissants du scénario (dévoilés au compte-goutte) nécessitent que le spectateur participe activement au storytelling du film qu'il regarde.  L'effet IKEA ®