Accéder au contenu principal

Fairest [Of Men and Mice] Vertigo

.... Consacrée principalement à la gent féminine, Fairest, maxi-série d'une trentaine de numéros, ne s'était jusqu'à maintenant guère illustrée (sic) à l'aune de mes attentes, et à celle de sa série mère : Fables.
Adam Hughes s'occupe avec talent des couvertures
Heureusement, l'arc intitulé Of Men and MiceDes Hommes et des souris » pour l'éditeur hexagonal Urban Comics), casse le rythme bien trop plan-plan des numéros précédents. 

Rien de révolutionnaire non plus dans cette histoire écrite par Marc Andreyko, sinon un enchaînement de péripéties mené au pas de charge, un sens du suspense et du cliffhanger consommé, et un humour qui fait souvent mouche. Le tout serti d'une pointe d’étrangeté qui fait son petit effet. 
Après les aventures de la Belle au Bois Dormant, Raiponce et Nalayani, c'est donc au tour de Cendrillon d'occuper le devant de la table à dessin, laquelle si mes souvenirs sont bons, a aussi eu droit à deux autres mini-séries dont elle a été l'héroïne.

Dessinés par Shawn McManus, ces sept numéros se lisent d'une traite et avec un certain plaisir (ce qui ne gâche rien) ; tout en tirant avantage, à son corps défendant, de la déception qu'ont laissé les 25 numéros précédents, plutôt communs (un comble dans le monde des Fables inventé par Bill Willingham).

.... En définitive, Des Hommes et des Souris ne risque pas de concourir pour la première place de la meilleure histoire que j'aie lue, néanmoins cet arc se sera suffisamment distingué de ses prédécesseurs pour que je prenne le temps d'en parler. [-_ô]

Cela dit, je n'ai pas fini de lire tous les numéros qui composent la totalité de Fairest, et une autre bonne surprise est encore possible (?).


(À suivre ....)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.