lundi 26 juillet 2010

Les labyrinthes du langage



... À l'orée du siècle suivant Grant Morrison & Igor Kordey créent un personnage certes postérieur à Fantomas et à Diabolik, mais qui représente d'une certaine manière, le chaînon manquant entre ces deux derniers. Entre hommage et innovation.




... Il est par ailleurs amusant que Fantomex ait été créé sous la supervision de John Sublime, une bactérie mutante douée de conscience, présente depuis la naissance de la planète Terre et qui ne survit qu'en infectant des "hôtes". On a l'impression que l'on peut aisément remplacer "bactérie mutante" par "mème". 
Ce qui rejoint hardiment le commentaire du début du billet, après l'explication de Marcel Allain sur l'origine du nom Fantomas.

Pour terminer qu'est-ce que le sublime ? Serge Lehman nous l'explique :

Extrait de Fantomas mène le bal de Thierry Thomas où l'on entend Marcel Allain en 1966.
Deep down d'Ennio Morricone extrait de la B.O de Danger Diabolik de Mario Bava.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire