Accéder au contenu principal

The morning after

... Imaginez, une jeune femme se réveille et constate qu'elle a une méchante gueule de bois. À ses côtés un homme qui dort, d'autant plus profondément qu'il a un couteau enfoncé dans la poitrine. 

Qui est-il ? 
Que fait-elle là ? 
L'a-t-elle tué ? 

C'est beaucoup de question pour Viveca, une ex actrice alcoolique qui n'a d'ailleurs qu'une hâte quitter la ville. De marche à pied dans une zone industrielle désertique en taxi, elle rejoint son domicile ; rempli une valise et part en direction de l'aéroport. Un aéroport bondé, où elle se rend compte que tous les vols sont complets. 
Il faut dire que c'est le Thanksgiving Day (journées des actions de grâce), finalement suite à un quiproquo elle rencontre Turner qui va l'aider.


... Hum, je vous vois froncer les sourcilles, un type aide une fugitive comme par hasard, et qui plus est, accusée d'un meurtre ... oui mais la fugitive en question c'est Jane Fonda.
Une Jane Fonda irradiante de sex-appeal et de fragilité. 

D'autre part nous somme le jour de Thanksgiving. Et saviez-vous que "depuis 1621 les Américains célèbrent la journée des actions de grâce qui vit les Pèlerins remercier le Seigneur des les avoir épargnés".

Comment ? 

En plaçant des Indiens sur leur chemin, ces derniers n'hésitant pas à partager leur nourriture avec les nouveaux venus et à les conseiller (même si aujourd'hui il semble que la reconnaissance au Seigneur ait occulté celle due aux Indiens). Comme vous le voyez c'est un jour particulier dans la culture étasunienne, placé sous le signe de l'aide à autrui.


Bref ceci étant dit The morning after (alias Le lendemain du crime) est un excellent film, Sidney Lumet manie et mixe  avec beaucoup de  talent et d' a propos suspense, humour (Jane Fonda est irrésistible malgré ou à cause de ce qui lui arrive), et comédie romantique. Il est soutenu par un distribution de tout premier choix. Outre Jane Fonda, Jeff Bridges et Raul Julia sont excellents. 

J'avais dans l'idée de poursuivre aujourd'hui la publication de l'aventure de Doc Savage, mais j'ai tellement été enthousiaste à la "projection" de ce film que j'ai eu envie de vous en parler. 
Alors si d'aventure vous en avez la possibilité, pourquoi n'y jetteriez-vous pas un coup d'œil. 

Commentaires

  1. si je le vois dans mon magazine télé (ou même en dvd,soyons fous :p) je me laisserais bien tenter. c'est le genre de pitch de départ que j'aime bien ça,se réveiller d'une gueule de bois et ne plus savoir comment on est arrivé là,ça me parle beaucoup...ça m'arrive toutes les semaines minimum :p

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.