Accéder au contenu principal

Fast Food Nation

... Si au début du 20ième siècle les hamburgers avaient mauvaise réputation, on les considérait comme une "nourriture du pauvre", avariée et dangereuse, au cours des années 20 la première chaîne de hamburgers américaine - White Castle -  tenta d'en améliorer l'image. 

Si le succès de White Castle contribua à populariser le hamburger, surtout dans l'Ouest et le Midwest, c'est le développement des drive-in et des fast foods au cours des années 50 qui allait donner une véritable impulsion au phénomène. 

Surtout au travers des frères Richard et Maurice McDonald lorsqu'il s'installèrent à San Bernardino et appliquèrent le principe de fonctionnement d'une chaîne de montage industrielle à leur établissement.


... Au travers de son ouvrage Eric Schlosser nous fait pénétrer dans une industrie qui a transformé le régime alimentaire d'une bonne partie de l'Amérique (voire du monde), modifiée son paysage, son économie et sa culture populaire. 

Ainsi au travers d'anecdotes, de tranches de vie, et surtout d'une enquête de trois ans l'auteur donne du monde de la restauration rapide un portrait clair, étonnant et riche d'enseignement, et assez effrayant :
Que ce soit sur l'histoire de quelques uns des capitaines d'industrie qui ont créé cet univers, l'explication du système des franchises, l'histoire de la frite ou celle des abattoirs ; on apprend ainsi que seulement treize grands abattoirs fournissent la quasi totalité du bœuf consommé sur le territoire U.S. Ou encore sur l'utilisation de détecteurs de mensonges par une grande chaîne du milieu pour circonvenir la création d'un syndicat, ou plus anecdotique l'origine de Ronald McDonald. Ou comment seulement un mois après le lancement des Chicken McNuggets, la société McDonald est devenu le deuxième acheteur de poulet du pays .... par exemple   

Toutefois, même si une grande partie de l'ouvrage est consacré à  l'empire McDonald's, (rayonnement de la marque oblige) Schlosser n'en oublie pas moins de nous parler d'autres franchises.


Bref, ce n'est pas rébarbatif mais roboratif , Eric Schlosser sait ménager son lecteur et propose quelques analyses pas piquées des hanneton et disons plus légères (sans être gratuites) que la visite d'un abattoir.

Par exemple, lorsqu'il souligne que San Bernardino a donné naissance d'un côté à McDonald's un univers "propre et riant" et de l'autre côté aux Hell's Angels, ces vétérans de la Seconde Guerre mondiale qui ne se faisaient pas à la vie civile et "constituèrent un club de motards qui empruntaient le surnom de la 11ième division aéroportée", qui  glorifiaient le désordre, affichaient leur crasse et vendaient de la drogue. 
San Bernardino qui en 1948 apportait au monde "de nouveaux yin & yang, des modèles inédits de conformité et de rébellion".

Ou lorsqu'il compare les zones commerciales où les magasins, qui au travers de leur architecture qui les caractérise  sont comme les emballages d'un rayon de supermarché.

Un film éponyme a été écrit à partir de Fast Food Nation, il s'intéresse plus particulièrement à la branche bovine de l'affaire et au travailleurs clandestins ; tout aussi intéressant et enrichissant l'un que l'autre. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.

Noosphère [Audrey Pleynet]

••• Extrapolation, à un niveau bien supérieur, d'une manière de vivre que l'on connait déjà, Citoyen+ est une nouvelle, gratuite [Pour en savoir +], dont le résultat, l'achat du  roman dont je vais vous parler, apparaît en toutes lettres dans l’aliénante société qu'elle décrit.  Du moins, son mécanisme. Plus que son idée centrale, Citoyen+ saisit par la maîtrise dont elle fait preuve.
Autrement dit, cette nouvelle captive par la manière dont elle nous dit ce qu'elle a à dire.
De plus, sa chute est tout ce qu'il y a de plus réjouissant et de réussi. Citoyen+ obtient, dès sa première lecture, un Triple A™

Pour le dire autrement, ce récit m'a tellement emballé que j'ai immédiatement commandé la version numérique de Noosphère, le premier roman de son autrice, Audrey Pleynet. Et 2,99 € pour une roman de 372 pages, c'est donné.
Ainsi je ne ferais pas mystère de mon avis, Noosphère aurait pu être écrit par un auteur de la trempe d'un Michael Crichton. 
Mais…