dimanche 2 décembre 2012

L'Énigme du fétiche noir, un roman-photo

... Durant l'été 1997 l'hebdomadaire TÉLÉRAMA proposa à ses lecteurs un roman-photo avec entre autres Ludmila Mikael et Richard Bohringer ; invention transalpine de l'immédiat après-guerre le roman-photo était déjà en 1997 un genre peu usité voire tout simplement ignoré. Ce qui à mes yeux lui donnait une atmosphère étrange ...






(À suivre ...)

4 commentaires:

  1. Tiens, Téléram découvre le roman photo 17 ans après que Télé-Poche l'ait abandonné... ^^
    Mieux vaut tard que jamais.
    C'était délicieusement tartignole les romans-photos, avec les acteurs qui prenaient des poses guindées et outrancières, et leurs scénarios qui tenaient au revers d'un ticket de tram. N'empêche, certains reprenaient les photogrammes des grands films, c'était populaires avant la banalisation des cassettes vidéos (que les moins de 20 ans...)
    Je suis curieux de voir la suite.
    Et j'aime bien la planche 2.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta curiosité pourra s'assouvir dés dimanche prochain pour la suite de ce mystérieux roman-photo .....

      Supprimer
  2. J'ai l'impression qu'il est encore bien vivace, l'art du roman-photo. Il m'arrive d'acheter des revues spécialisées (type "Monte Carlo") pour réaliser des détournements...
    Ce qui est sûr, c'est que les Italiens sont restés les maîtres incontestés de la discipline !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je ne savais pas que le roman-photo était toujours aussi vivace que ça. Merci du tuyau amigo.

      Supprimer