Accéder au contenu principal

Au nom de la loi

... Si les disques durent, les sciences occultent mais si on ne peut changer les choses on peut toujours changer de sujet. Ouais, j'ai appris ça au Pôle Nord.
C'est donc dans cet état d'esprit que j'aie fais une découverte pas piquée des hannetons pas plus tard qu'hier.

Mais ne précipitons pas les choses ....


En regardant après de nombreuses années de continence une épisode de la série télévisée Au non de la loi, il m'est apparu que toute la vérité ne nous avait pas été dite à son sujet.


Rappelez-vous, Josh Randall un jeune chasseur de primes - activité toujours parfaitement légale au États-Unis encore de nos jours - parcours l'Ouest armé de sa célèbre "patte de jument" (mare's leg) - c'est parait-il McQueen lui-même qui aurait eu l'idée de proposer que l'on invente une arme qui distingue son personnage des autres cow-boys - en chassant les malfaisants qu'il ramène "mort ou vif".




Un choix judicieux, quiconque a vu cette série télévisée ne peut pas avoir oublié cette winchester modèle 1892 dont on a coupé la crosse et le canon. N'est-ce pas !

Je me rappel d'ailleurs avoir eu moi-même une telle arme, en plastique cela va de soi.

Notons au passage que dans cette épisode l'un des malfaisants est interprété par Michael Landon.
Cette chasse à l'homme lui aura d'ailleurs été profitable puisqu'ensuite nous le verrons arpenter les allées du Droit Chemin sans faiblir.




En moins de 25 minutes l'épisode Deux sinon rien (S01-E01) réussi le tour de force d'une part d'encore bien tenir la route aujourd'hui et, tout en étant rondement mené -format oblige - de ne pas négliger de bien caractériser aussi bien le "héros" Josh Randall que les personnages secondaires tel le médecin par exemple, qui fait une brève mais savoureuse apparition.



D'une certaine manière on peut imputer à la qualité de cette série de nous avoir aveugler pendant tant d'années.

Car Au nom de la loi n'est pas une série télévisée comme les autres, elle est l'un des premiers programme de téléréalité et surtout le premier en provenance d'un monde parallèle.
Oui vous avez bien lu, d'un autre monde.

J'en veux pour preuve l'utilisation par Randall ( McQueen est en fait le double de Randall chez nous) de cette pelle-bêche pliante connue chez nous sous le nom de "pelle U.S".



Comme on peut le constater, sur le monde de Randall la pelle U.S fait partie de l'attirail courant de l'autochtone à la fin des années 1860.
Alors que sur "notre" terre, elle n'apparaît qu'aux alentours de 1943 avec l'arrivée des premiers américains en Europe.

Bien ceci étant dit veuillez noter le problème du jour :

Si une poule et demie pond un œuf et demi en un jour et demi, combine de temps faudra-t-il à un singe ayant une jambe de bois pour retirer tous les pépins d'un fenouil conservé dans le vinaigre ?

Je ramasse les copies dans vingt minutes. C'est parti !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.