lundi 26 octobre 2009

Au nom de la loi

... Si les disques durent, les sciences occultent mais si on ne peut changer les choses on peut toujours changer de sujet. Ouais, j'ai appris ça au Pôle Nord.
C'est donc dans cet état d'esprit que j'aie fais une découverte pas piquée des hannetons pas plus tard qu'hier.

Mais ne précipitons pas les choses ....


En regardant après de nombreuses années de continence une épisode de la série télévisée Au non de la loi, il m'est apparu que toute la vérité ne nous avait pas été dite à son sujet.


Rappelez-vous, Josh Randall un jeune chasseur de primes - activité toujours parfaitement légale au États-Unis encore de nos jours - parcours l'Ouest armé de sa célèbre "patte de jument" (mare's leg) - c'est parait-il McQueen lui-même qui aurait eu l'idée de proposer que l'on invente une arme qui distingue son personnage des autres cow-boys - en chassant les malfaisants qu'il ramène "mort ou vif".




Un choix judicieux, quiconque a vu cette série télévisée ne peut pas avoir oublié cette winchester modèle 1892 dont on a coupé la crosse et le canon. N'est-ce pas !

Je me rappel d'ailleurs avoir eu moi-même une telle arme, en plastique cela va de soi.

Notons au passage que dans cette épisode l'un des malfaisants est interprété par Michael Landon.
Cette chasse à l'homme lui aura d'ailleurs été profitable puisqu'ensuite nous le verrons arpenter les allées du Droit Chemin sans faiblir.




En moins de 25 minutes l'épisode Deux sinon rien (S01-E01) réussi le tour de force d'une part d'encore bien tenir la route aujourd'hui et, tout en étant rondement mené -format oblige - de ne pas négliger de bien caractériser aussi bien le "héros" Josh Randall que les personnages secondaires tel le médecin par exemple, qui fait une brève mais savoureuse apparition.



D'une certaine manière on peut imputer à la qualité de cette série de nous avoir aveugler pendant tant d'années.

Car Au nom de la loi n'est pas une série télévisée comme les autres, elle est l'un des premiers programme de téléréalité et surtout le premier en provenance d'un monde parallèle.
Oui vous avez bien lu, d'un autre monde.

J'en veux pour preuve l'utilisation par Randall ( McQueen est en fait le double de Randall chez nous) de cette pelle-bêche pliante connue chez nous sous le nom de "pelle U.S".



Comme on peut le constater, sur le monde de Randall la pelle U.S fait partie de l'attirail courant de l'autochtone à la fin des années 1860.
Alors que sur "notre" terre, elle n'apparaît qu'aux alentours de 1943 avec l'arrivée des premiers américains en Europe.

Bien ceci étant dit veuillez noter le problème du jour :

Si une poule et demie pond un œuf et demi en un jour et demi, combine de temps faudra-t-il à un singe ayant une jambe de bois pour retirer tous les pépins d'un fenouil conservé dans le vinaigre ?

Je ramasse les copies dans vingt minutes. C'est parti !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire