Accéder au contenu principal

The Looming Tower [Épisodes 1 à 3]


       10 épisodes reviennent, s'inspirant de l'essai de Lawrence Wright (traduit sous le titre de La guerre cachée : Al-Qaïda et les origines du terrorisme islamiste), sur la prise de conscience par l'administration étasunienne, que l'ami d'hier, lorsqu'il fallait combattre les communistes en Afghanistan, est devenu l'ennemi d'aujourd'hui.

La production de la chaîne Hulu met en perspective deux manières de considérer Al-Qaïda, et surtout son chef emblématique :

           • En tant qu'adversaire militaire
           • En tant que criminel

C'est aussi l'occasion de revenir sur l'affrontement que se livrèrent, la série commence en 1998, la CIA et le FBI, la première cachant à l'autre les informations qu'elle pouvait découvrir, à propos du traitement à réserver à Oussama ben Laden.

Ne faisant pas l'économie de quelques longueurs, notamment dans sa manière de caractériser les personnages principaux, The Looming Tower semble toutefois échapper à une vision américano-centrée de ce pan d'Histoire qu'elle révèle.
Si la mini-série s'appuie sur le travail de Lawrence Wright, au moins a-t-elle l’honnêteté de prévenir qu'elle a, force reste à la narration, aménagé les faits : « This story is inspired by actual events. Certains characters, characterizations, Incidents, locations and dialogues, were fictionalized, or composites for dramatics purposes. ».

Comme on le voit la liste des aménagements est assez longue, et il est donc de bon aloi de prendre la série pour une fiction, quand bien même est-elle basée sur un livre qui lui, a certainement tenté de coller au plus près de la vérité, néanmoins subjective du journaliste américain en question. D'autant  qu'elle insère des images d'archives dans une continuité narrative, qu'il est bien difficile de différencier de la fiction elle-même. 

       Réflexions sur le monde multipolaire, sur le pré carré que les uns et les autres veulent préserver malgré un but commun, sur les nécessités et les décisions d'un gouvernement dont le chef est pris dans une tourmente médiatique à caractère sexuel ; bref une série qui si elle ne masque pas son aspect divertissant (aussi peu à sa place que puisse être ce terme s'agissant de la réalité qu'elle met en scène), permet pour qui veut s'y risquer, de réfléchir.  
Mais aussi mise en abyme de sa propre force, celle des images, qu'il faudrait impérativement mettre à distance et interroger. Ce qu'au demeurant ne permet pas l'irrigation incessante de la bande passante, qu'on nomme réalité. 

Pas mal en seulement trois épisodes.    

 #àsuivre   

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

À toute allure [Duane Swierczynski / Sophie Aslanides]

Jamais un livre n'aura autant mérité son titre.
Second roman de l'auteur, auquel il ne croyait guère, À toute allure est à l'image de ce qu'on attend du moteur d'une voiture qui servirait à s'enfuir après le vol à main armée d'une banque : gonflé à bloc.
Fidèle à Philadelphie, Duane Swierczynski y plante de nouveau l'action de son roman, laquelle se déroule en l'espace de 4 jours, bien remplis.

       Dans un des entretiens qu'il a accordés, et disponible sur la Toile™, l'auteur y déclare être fasciné par les personnages qui doivent affronter les pires journées de leur existence. Rien à dire, À toute allure est exactement ce type de récit. Manière de vaudeville noir, ce roman au style « behavioriste », est principalement écrit sous la forme de courts paragraphes. Lesquels seraient, selon Duane Swierczynski, comme des chips que l'on dévore l'une après l'autre, pour s'apercevoir finalement qu'il est deux heures du matin. Et qu…

L'Alignement des équinoxes [Sébastien Raizer]

Vous l'avez sûrement constaté, Maurice G. Dantec n'a pas publié de livres depuis quelques temps. Fort heureusement, pour les amateurs qui ont pris plaisir à lire Les Racines du Mal ou encore Babylon Babies, Sébastien Raizer vient, avec L'Alignement des équinoxes, à la rescousse des lecteurs en manque.
••• Ce roman, d'abord publié à la Série Noire, sous les auspices d'Aurélien Masson, à qui il est par ailleurs dédié, est le premier d'une trilogie, dont la lecture contentera amplement ceux qui ne voudront toutefois pas poursuive l'aventure des tomes suivants.
Néanmoins, le cœur du réacteur qui le propulse, dans lequel on trouve aussi bien Mishima, Philip K.Dick, William S. Burroughs ou encore Robert Anton Wilson, pour ne citer que les plus évidents ; dispose d'une telle puissance diégétique que je ne doute pas le moins du monde que Sagittarius et Minuit à contre-jour, les deux romans qui suivent respectivement L'Alignement des équinoxes, soient tout au…

Necronauts [Gordon Rennie / Frazer Irving] 2000 AD

C'est en lisant une notule critique à propos d'un roman de SF récemment paru, que cette analogie m'est venue. Son auteur écrivait, en substance ; « Malgré une intrigue qui peine à démarrer et une fin un peu abrupte balabla ... ».
Et j'ai eu une sorte de révélation.
Lorsque l'envie de se divertir occupe une part non négligeable d'un moment de lecture, celui-ci ressemble à un voyage en avion. Les deux moments les plus cruciaux en sont le décollage, et bien sûr l’atterrissage. 
Autrement dit, mal commencer une histoire et en louper la fin, augure mal du sentiment que laissera l'histoire en question. À condition qu'un mauvais début donne envie d'aller plus loin. 
Fort heureusement rien de tel avec Necronauts de Gordon Rennie & Frazer Irving.

Comme la couverture de l'hebdomadaire 2000 AD, qui illustre cette entrée le laisse deviner, les 50 pages de cette aventure ont d'abord trouvé refuge dans les pages du magazine anglais. Normal me direz-vous, l…