Accéder au contenu principal

The Terrifics [Lemire/Reis] DC Comics

.... Si on m'avait proposé le pitch de The Terrifics, du moins celui que je devine : « Voilà, tu prends Mr. Terrific, Plastic Man, Metamorpho & Phantom Girl, genre la First Family de Stan & Jack, et tu nous ramènes Tom Strong » ; j'aurais au moins soigné la réunion du quatuor en question. Eh bien là non !

Jeff Lemire confie tout cela à une sorte de coïncidence bienveillante. On voit ainsi Mr. terrific se pointer dans le laboratoire de Simon Stagg où une expérience se déroule (forcément) mal, et comme de bien entendu Metamorpho est de la partie. Heureuse initiative Mr. Terrific avait emmené Plastic Man. Le trio retrouve Phantom Girl dans une dimension alternative (les univers parallèles / alternatifs sont décidément devenus la tarte à la crème du genre) où elle se trouve en train de les attendre (à la demande de Jeff Lemire j'imagine). 

Belle idée, cependant déjà vu ailleurs (chez Warren Ellis notamment), mais tout de même : ils se retrouvent dans le corps d'un simili Galactus
Dommage que DC Comis ait décidé de communiqué là-dessus en diffusant les planches dudit simili Galactus avant la sortie proprement dite du numéro #1 de la série.  D'autant que là non plus, Jeff Lemire ne fait pas beaucoup d'effort pour amener la chose d'une manière attarctive. Si j'étais un type honnête, je dirais que l'ami Lemire est juste là pour cachetonner (à 2,99 $ le numéro).

Même en ces temps postmodernes, une copie presque carbone des Quatre Fantastiques plus une photocopie du « Dévoreur des mondes » ça commence à faire beaucoup (manque plus qu'on nous ponde un  Surfeur d'Argent made in DC!).  
The Terrifics de Jeff Lemire ressemble de plus en plus au travail d'un élève de 5ème qui pompe sur Wikipedia son devoir du lendemain. Sans y apporter beaucoup de travail personnel.
   
Fascicule à déjà très haute teneur fanique, le numéro se termine sur l'apparition de Tom Strong. C'était dans le contrat, n'y voyez rien de personnel. 
.... Observations : Jeff Lemire se contente sur ce premier numéro du minimum syndical. Son travail laisse une grande place à la citation, mais ne semble présenter aucun travail personnel. Ses camarades : le dessinateur Ivan Reis, Joe Prado à l'encrage et Marcelo Maiolo le coloriste, ne sont heureusement pas dans le même cas.

Grâce à leur travail The Terrifics passe la barre du premier numéro, de justesse !  
Note globale : 4,5 / 10 

Dernière minute : L'ami RDB a lui aussi lu The Terrifics ; et il en tire un avis très différent du mien [Pour en savoir +

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.