mercredi 11 août 2010

Le Fantôme




... Je lis en ce moment La Terreur et le sacré - La nuit gothique américaine de Lauric Guillaud, et je relève page 59 : 

" Nick of the wood; or, The Jibbenainosay. A Tale of Kentucky (1837) [par R.M. Bird] est le plus gothique des border romances. La forêt du Kentucky est hanté par un être mystérieux que les indiens appellent Jibbenainosay ("l'esprit-qui-marche") :"ni homme ni bête, mais un spectre ou un diable énorme (a great ghost or devil) que balles et  couteaux ne peuvent effleurer". Ce surhomme fantomatique mutile et massacre les indiens.

Et chose curieuse, il laisse toujours sa marque sur la poitrine de ses victimes ; une croix sanglante.  

En lisant ça je me suis demandé si ce Jibbenainosay, n'était pas un proto-Fantôme (du Bengale) ? La marque laissée, moins sanglante chez le Fantôme qui lui se sert d'une bague, et par ailleurs le surnom est assez proche de son supposé prédécesseur : The ghost who walk, traduit par L'Ombre qui marche, tout cela m'a fait penser au Fantôme de Lee Falk.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire