mardi 7 juin 2016

O-senseï (Edouard Cour) : réflexion


... Il semblerait que la première édition de cet album (dont j'ai parlé ce matin ici même ) suscite un erratum (merci à Nirm):

Akileos (FB) et Edouard Cour (son site) ont publié un erratum sur les erreurs/approximations de l'album qui tracassent l'auteur.
[..]
Ce sont là des réserves qui honorent Edouard Cour, mais n'entachent (de mon point de vue) ni le plaisir esthétique ni le contenu intellectuel de cette édition.

Je m'explique.

... Sauf à croire que l'auteur du présent ouvrage ou Moriheï Ueshiba, sont détenteurs d'une Vérité (en terme d'absolu), hormis ce cas d’espèce donc, il est tout à fait loisible (si on le désire bien entendu) de [i]penser[/i] à partir de cet album en ayant en point de fuite si je puis dire, l'aufhebung (conserver/dépasser) hégélien. 


Du reste si l'aïkido a dans ses pratiquants, des aficionados comme le suppose certains sur la Toile, dont la rigidité les empêcherait de voir la forêt lorsqu'on leur montre la Lune, m'est avis que la souplesse requise (tant physique qu'intellectuelle) pour la pratique de cet art martial leur fait méchamment défaut. [-_ô]  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire