Accéder au contenu principal

Tous les chevaux du roi [Kurt Vonnegut Jr. / Gwilym Tonnerre]

Probablement inspirée par un réchauffement subit de la Guerre froide©, le 25 juin 1950 signe le début de la guerre de Corée, cette nouvelle a paru dans le magazine américain Collier's Weekly en février 1951.
Collier's Weekly était ce qu'on appelle un slick magazine, autrement une revue haut de gamme, située aux antipodes des pulp magazines dans le spectre de l'économie littéraire & intellectuelle américaine. Même si pour le coup, les années 1950 allaient voir la disparition de ces derniers, et qu'en 1957 Collier's Weekly cesserait lui aussi de paraître.
 
            Le titre de la nouvelle s'inspire d'une comptine anglaise, qui servira aussi à intituler le célèbre film d'Alan J. Pakula (Les Hommes du président) dans sa version originale, et dont le personnage principal, Humpty Dumpty, apparaît déjà dans De l'autre côté du miroir, de Lewis Carroll.
Kurt Vonnegut Jr., certainement plus connu comme auteur de science-fiction et de fantastique, livre ici une nouvelle particulièrement dramatique, sans aucun des motifs appartenant aux genres qui l'ont fait connaitre. (Ci-dessous une illustration de la partie d'échecs en cours dans la nouvelle, paru dans le numéro de Collier's Weekly)

Ancien combattant, ex-prisonnier de guerre, Kurt Vonnegut Jr. a utilisé son expérience de la guerre dans Abattoir 5, certainement son roman le plus connu. 
Mais nul doute qu'il s'en est également inspiré pour Tous les chevaux du roi.  

Toutefois, pas besoin de bénéficier d'une telle expérience pour se mettre à la place de Kelly et se sentir concerné par le destins des survivants du crash aérien de l'histoire. Kurt Vonnegut Jr. fait déjà preuve, en 1951, du talent nécessaire à son entreprise de sensibilisation. Accessoirement la partie d'échecs dont il est ici question, n'est pas sans évoquer le jeu de la roulette russe de Voyage au bout de l'enfer.  

            Tous les chevaux du roi, illustrée par Éric Chow, a été traduite par Gwilym Tonnerre pour le douzième numéro du mook* America (actuellement en kiosque). 
Un trimestriel dont la durée de parution est intiment liée au mandat de Donald Trump ; et dont les sommaires valent largement le détour.
_____________
*Mook est la contraction de magazine et de book.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Triple frontière [Mark Boal / J.C. Chandor]

En même temps qu'un tournage qui devait débuter en 2011, sous la direction de K athryn B igelow, Triple frontière se verra lié à une tripotée d'acteurs bankables : S ean P enn, J avier B ardem, D enzel W ashington. Et même T om H anks. À ce moment-là, le titre est devenu Sleeping dogs , et d'autres noms circulent ( C hanning T atum ou encore T om H ardy). Durant cette période de valses-hésitations, outre M ark B oal au scénario, la seule constante restera le lieu où devrait se dérouler l'action. La « triple frontière » du titre est une enclave aux confins du Paraguay , du Brésil et de l' Argentine , devenue zone de libre-échange et symbole d'une mondialisation productiviste à fort dynamisme économique. Le barrage d' Itaipu qui y a été construit entre 1975 et 1982, le plus grand du monde, produirait 75 % de l’électricité consommé au Brésil et au Paraguay . Ce territoire a même sa propre langue, le « Portugnol », une langue de confluence, mélange d

The Words

... The Words ( Les Mots ) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; D ennis Q uaid, J eremy I rons, J . K . S immons et B radley C ooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité.  Je m'explique. Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen , en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris , son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'

Wheelman [Frank Grillo / Jeremy Rush]

En partie produit, et surtout entièrement cornaqué par War Party™, la société de production de J oe C arnahan & de F rank G rillo, et magistralement interprété par ce dernier ; « Wheelman 2017 » repose sur la règle des 3 unités du théâtre dit classique :  • Unité temps : Une nuit.  • Unité d'action : Une attaque à main armée ne se déroule pas comme prévue.  • Unité de lieu : Une BMW E46  Autrement dit, 98% du film se déroule dans une voiture avec seulement F rank G rillo au volant et à l’écran. Son personnage n'interagit avec l'extérieur quasiment que via un téléphone portable.              Tourné à Boston en seulement 19 jours, pour un budget légèrement supérieur à 5 millions de dollars, « Wheelman » est, au moment des comptes, une péloche dégraissée et bien relevée.  D'entrée de jeu les premières minutes donnent le ton : « l'homme au volant » du titre a été embauché pour être chauffeur lors d'un braquage à main armée. Divorcé, sa fille adolescente, d