lundi 25 janvier 2010

Bored to death


... ou jouer à Fight Club pour du beurre noir.



... Jonathan Ames est écrivain, grand, costaud, le cheveux rare mais clair. Jonathan Ames est écrivain, mince, châtain. Jonathan Ames est boxeur, Jonathan Ames est un détective sans licence. Jonathan Ames a toujours rêvé d'être détective privé.
Largué par sa petite amie, Jonathan Ames ronge son frein devant la page blanche de son deuxième roman. Amateur de vin blanc (qu'il boit dans un mug) et de beuh la raison pour laquelle sa petite amie l'a quitté, Jonathan Ames l'est aussi de livres, pour tromper son ennui et son spleen il se replonge dans un roman de Chandler, Adieu ma jolie ......

Et l'idée de devenir détective privée s'impose à lui, une manière de gagner sa vie.

Et de combler un vide ?
... Situations cocasses, personnages farfelus Jonathan Ames en créant Bored to death assouvit un fantasme, devenir détective privé : "Une sorte d'expérience extra-corporelle. Je n'étais pas moi, j'étais héroïque" dixit Jonathan Ames. Si par la force des choses Jonathan Ames est plus proche de Jason Schwartzman dans son allure & ses attitudes, les mots qu'il prononce & ce qui lui arrive sont le reflet de la vie de Jonathan Ames.

Sa première enquête va le mener à découvrir les raisons de la disparition de la sœur de sa première cliente Rachel : ATTENTION RÉVÉLATIONS Elle a été enlevée par son ex-boyfriend qui tente de lui faire vivre un syndrome de Stockholm qui comme chacun sait est un trouble psychique qui développe chez un otage un sentiment d'empathie envers son geôlier.

Ces péripéties sont émaillées de conversations qu'a Jonathan Ames avec ses amis : George un éditeur (qui est aussi son patron) coureur de jupons sur le retour : "Je ne suis plus celui que j'étais et je l'accepte, ça s'appelle l'humilité" et amateur de bédos, et Ray, un dessinateur de BD qui rencontre des problèmes dans son couple et dont Jonathan Ames est un peu le psychanalyste, et l'ami. En regardant le deuxième épisode* vous apprendrez si un lavement peut aider à surmonter des problèmes relationnels.


Jonathan Ames aime boxer, notamment avec d'autres écrivains qui aiment boxer. Comme Craig Davidson. Jonathan Ames a publié L'homme de compagnie qui deviendra un film avec Kevin Kline. Il a aussi publié Réveillez-vous, Monsieur! ce qui n'est pas anodin, puisque Bored to death ne dure que 26 minutes.

Loin de s'ennuyer à en mourir, suivre Jonathan Ames nous rapproche de la mort en riant, vous conviendrez que ce n'est déjà pas si mal.
________________
* Au passage, en regardant ce deuxième épisode je remarque que mon idée de citer Fight Club n'était pas si excentrique que ça.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire