Accéder au contenu principal

Dirk Gently, détective holistique

... En octobre 1985 Douglas Adams écrit, je me sens vidé de toute inspiration pour le Guide galactique [..]. Je veux faire autre chose. J'ai bien envie d'écrire dans le genre horreur/mystère/surnaturel, par exemple.
Deux mois plus tard, alors qu'il consulte un acupuncteur pour un mal de dent il s'exclame : "J'ai trouvé ! Ça s'appelle Dirk Gently's Holistic Detective Agency (Un cheval dans la salle de bain)".

Selon Adams, Un cheval dans la salle de bain est une histoire de détective, de fantôme, une dissertation sur la physique quantique, et une bonne pinte de rigolade, mais pas à la manière du Guide galactique où selon lui "tout devait céder devant les gags".

Le romancier se met en demeure de rédiger un scénario organisé avec minutie.

Néanmoins prévoyait-il alors, une fois qu'il aura son histoire, "elle deviendra surnaturellement drôle". Nonobstant, Douglas Adams sait que les liens entre les causes et les effets sont beaucoup plus subtils et complexes que nous ne pouvons le supposer et c'est pourquoi il est surtout question de boue, de ♪ ♫ ♪ et de mécanique quantique dans cette histoire.
Sans oublier des histoires de voyages dans le temps, de l'amour et bien sûr, un cheval et une salle de bain.

Svlad Cjelli. Plus populaire sous le nom de Dirk, encore que, une fois de plus le terme "populaire" ne convainque guère. Tristement célèbre, certes, assurément ; recherché, objet de spéculations sans fin, cela aussi était vrai. Mais populaire ? Seulement dans au sens où un grave accident sur l'autoroute pourrait être populaire : tout le monde ralentit pour bien regarder mais personne ne veut approcher trop près des flammes. Tristement connu convenait mieux. Svlad Cjelli, tristement connu sous le nom de Dirk.
Un cheval dans la salle de bain
Traduit par Jean Rosenthal
Pour la petite histoire, du fait du retard qu'avait pris le roman c'est sur son propre Macintosh qu' Adams a réalisé la maquette, et sur son imprimante que furent tirées les épreuves.

AGENCE DE DÉTECTIVES HOLISTIQUE
DIRK GENTLY

Nous trouvons la solution de vos
problèmes tout entiers.
Nous retrouvons les disparus
tout entiers.
Téléphonez aujourd'hui pour
avoir la solution toute
entière de votre problème
(notre spécialité : les chats
disparus et les divorces difficiles).

33a Peckender St. londres N1
Tél : 354 91 12.

Holistique ?

Tu te demandes cher lecteur, avec raison d'ailleurs, ce que peut être un détective holistique.
Eh bien je vais te l'expliquer où plutôt Dirk Gently va le faire.......

Cependant je dois te mettre en garde, mieux vaut le découvrir en lisant le roman, tu ferais donc mieux de sauter ce paragraphe.

...

Voilà, tu as bien fait, poursuivons.

Les cygnes chantent avant de mourir. Certaines personnes feraient bien de mourir avant de chanter.
Samuel Taylor Coleridge

Il est bien sûr question dans ce roman, du moins en parle-t-on, de Popaul le chat de Schrödinger. Tu connais l'expérience n'est-ce-pas ?

"Un type entre dans un bar, il s'avance jusqu'au comptoir et commande une bière à la barmaid. Tout en buvant il remarque plusieurs traits de feutre sur une table.
N'ayant rien de mieux à faire, il demande à la serveuse :
- Dites, c'est quoi ces traits sur la table ?
- Oh ça ! C'est les habitués, ils ont fait un concours hier soir, celui qui a la plus longue.
Le type regarde les traits et se marre.
- Si jamais je les bats, je gagne quoi ?
- Je vous offre votre bière.
Le type se dirige vers la table, sûr de lui il déballe son engin.
- Je les dépasse de cinq bons centimètres au moins, non !
- Hum.. désolé mon gars, mais ils se trouvaient de l'autre côté de la table !"

Tant que vous n'avez pas ouvert ce roman, la probabilité que cette histoire y figure ou n'y figure pas existe sous deux différentes formes ondulatoires superposées, fifty-fifty. D'où l'importance de l'observateur.

Hum ?! Schrödinger ? Oui c'est lui le client.

Or donc si tu veux savoir si ce roman est un bon ou un mauvais roman il faut l'ouvrir et le lire est-il besoin de le préciser ?! mais attends-toi à penser l'impensable, à faire l'infaisable et à affronter l'indicible et nous verrons si tu peux le dire .....

















Tous les renseignements sur Dougals Adams et la genèse du roman proviennent de PAS DE PANIQUE ! de Neil Gaiman avec l'aimable traduction de Michel Pagel.

Commentaires

  1. -spoiler-

    salut, je cherche quelqu'un avec qui parler de ça mais...
    voilà je viens de me régaler d'"un cheval dans la salle de bain"
    mais une chose me laisse un peu interrogative:
    que va changer Dirk chez Coleridge qui empêchera le fantôme de mettre fin au monde?

    RépondreSupprimer
  2. Hum anna, je découvre bien tardivement votre message.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le pot au noir [Robert Ferrigno / Hubert Galle]

Ce roman m'a été recommandé par Duane Swierczynski [Pour en avoir +]. Jeune lecteur encore adolescent, assidu de Sf et de fantastique, Swierczynski est entré dans le monde du polar et du thriller, grâce au roman de Robert Ferrigno.
« Le pot au noir » commence comme un roman policier tout ce qu'il y a de plus conventionnel : une disparition inquiétante, un suspect tout ce qu'il y a de crédible, et un duo de flics. L'ambiance rappelle celle de la série «Miami Vice», mais l'histoire se passe sur la côte Ouest des U.S.A..
D'une certaine manière, les premiers chapitres pourraient desservir ce roman, en en cachant ce qui fera son originalité, sous le vernis du tout venant.
Sauf que dès le départ, Robert Ferrigno, traduit par Hubert Galle pour les éditions Flammarion, a la bonne idée de peupler son ouvrage de personnages atypiques qui réussissent à captiver l'attention. La quatrième de couverture ne se prive d'ailleurs pas de l'annoncer (même si je ne m'e…

Deathlok [Charlie Huston / Lan Medina]

Les remakes, relaunchs, reboots, voire les réécritures de « classiques » façon littérature de genre, sont devenus omniprésents dans le divertissement de masse. Rien qui ne puisse, un jour ou l'autre, se voir  « updater ».
En 2009-2010, c'est au tour de Deathlock, un personnage créé par Rich Buckler & Doug Moench pour Marvel [Pour en savoir +], et qui n'a jamais vraiment trouvé sa place chez l'éditeur des Avengers et consorts, de se voir offrir un nouveau tour de piste. C'est à Charlie Huston, auréolé de son run sur la série consacrée à Moon Knight, qu'on a commandé un scénario qui devra tenir sept numéros mensuels. Huston est, avant de travailler pour la Maison des idées™, d'abord connu pour ses romans. C'est via son agent littéraire qu'il a mis un pied dans la BD, au moment où Marvel recrutait en dehors de sa zone d'influence. Cela dit, il reconnaît une attirance pour la SF contractée dès son plus jeune âge ; et particulièrement pour les u…

Blues pour Irontown [John Varley / Patrick Marcel]

Ça commençait plutôt mal. 
L'idée d'un détective privé du futur, fondu de ses lointains confrères des années 1930, avait tout d'un Polaroid™ bien trop souvent photocopié. Mais peut-être que cet amour des privés made in Underwood© allait-il être de la trempe du fusil de Tchekhov ?
Si la présence, dès les premières pages, d'une « femme fatale », semble donner le ton. Si l'ombre porté du Faucon maltais ne fera que se renforcer. La profession de détective privé semble aussi utile à l'intrigue du roman qu'un cataplasme à la moutarde sur une jambe de bois. 

       Une intrigue qui, nonobstant le titre du roman, tient plus de la berceuse que du blues.   

Fort heureusement, John Varley gratifie son roman d'une très belle idée ; au travers du personnage nommé Sherlock. Rien qui ne rattrape totalement l'ennui profond d'une enquête poussive, et  au final, sans grand intérêt. Mais les chapitres racontés par ledit Sherlock sont les plus intéressants, les plus ém…