Accéder au contenu principal

The Fall

... Il est particulièrement déconcertant que ce qui manque le plus au film de Tarsem Singh soit ce que son jeune personnage aime le plus : l'action !

The Fall pour résumer, c'est Les Aventures du baron de Münchhausen sous sédatif, cocasse paradoxe lorsque l'on sait que le personnage masculin principal veut absolument dormir. Certes Tarsem Singh soigne l'esthétisme de son film ; des paysages magnifiques, des architectures surprenantes, des costumes délirants, des couleurs extrêmement contrastées, sans négliger la musique ... magnifique.

 

Cela suffit-il à faire un film distrayant, voire intéressant ?

Pas en ce qui me concerne, et pas après avoir regardé The Fall.

Reste Catinca Untaru la jeune interprète d'Alexandria, fabuleuse ; et l'alchimie de cette derniére avec Lee Pace, plutôt fade dés que la jeune actrice quitte l'écran (par ailleurs).


Surement influencé par le fait de savoir que Tarsem Singh a été un réalisateur de films publicitaires , mais je vous assure que lors d'une scène (pour ceux qui ont vu le film c'est lorsque Mystic est allongé et qu'apparaissent sur son corps des tatouages) je m'attendais à voir surgir ......  un paquet de café  (What else !?)

Or donc je vous propose ma  séquence préférée de tout le film ..

Commentaires

  1. Chouette montage.
    Qu'est-ce qu'on était capable de faire du temps du noir et blanc muet, sans images de synthèse !

    RépondreSupprimer
  2. Décidément, on est pas réglés pareil: je l'ai bien aimé, moi, ce film (alors que j'avais abominé le précédent de Tarsem, The Cell, grand n'importe quoi avec J-Lo promenant sa garde-robe dans une arrière-boutique de boucher) The Fall a des défauts, mais ça reste un petit film onirique assez sympathique.

    Ceci dit, si on peut en juger d'après l'extrait ci-dessus, la VF est assez infecte. La fillette de la VO a des difficultés notables à parler l'anglais et ça explique en partie son attitude dans le film.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.