Accéder au contenu principal

The First Men in The Moon

I was the first man on in the Moon
... Encore une belle réussite de la télévision britannique, The First Men in the Moon est un très très bon téléfilm. Basé sur le roman de Wells, il reprend peu ou prou (forcément) le scénario de la version cinématographie de 1964 en l'élaguant quelque peu. Mark Gatliss campe un Cavor beaucoup moins exubérant que son homologue de 1964, et fort attachant.

Le professeur Cavor
Rien n'est laissé au hasard, ainsi lors de la démonstration de la Cavorite, je me disais "Mais le pinceau, il devrait s'envoler ... et whoosh ! Le voilà qu'il s'envole"". 
J'ai beaucoup aimé aussi le jeu de miroir avec la pomme (celle de Newton bien entendu), lorsque Cavor a l'idée de son module. Le dispositif narratif renvoie bien sûr à Georges Méliès, et si Cavor emporte les œuvres de Shakespeare, il lit forcément La Tempête, dont certains pensent qu'elle était une pièce de propagande pour "pousser la cause de l'exploration, de la colonisation et de la cartographie". Il y a ici ou là quelques clins d'œil mais qui ne sont en aucun cas nécessaires au plaisir immédiat que l'on prend à regarder nos deux astronautes édouardiens.  


L'ambiance sur la Lune, l'atmosphère de ces séquences m'a rappelé  avec un certain plaisir je dois dire, l'émission Bonne nuit les petits avec Nounours & Pimprenelle, dépaysement assuré.

Les Sélénites sont plutôt réussis ..

Sélénites:


Bref un moment fort divertissant, et alors même que j'ai préféré la conclusion du film de Nathan Juran au sujet des Sélénites, le film de Mark Gatiss réussit une séquence particulièrement émouvante avec l'alunissage d'Apollo 11 et cette famille qui le regarde à la télévision, et l'expression du jeune garçon.

FIN:

On peut lire également ici un autre billet sur le film.


Commentaires

  1. Quand on pense que la première adaptation était de Méliès... Depuis, le cinéma français n'a fait que régresser.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.