Accéder au contenu principal

Les premiers hommes dans la Lune


... En 1964 une mission spatiale composée de Russes et d'Étasuniens met le pied sur la Lune, pour s'apercevoir qu'ils ne sont pas les premiers .....


La même année un film retrace leur mésaventure.


... Placé sous le signe de l'humour le film de Nathan Juran s'inspire du roman d'Herbert George Wells écrit au début du 20ième siècle, comme chacun sait. Humour donc, et aventure balisent les péripéties qui vont conduire le professeur Cavor sur la Lune grâce à son invention la Cavorite ...


Film éminemment sympathique, et utopiste - la mission russo-étasunienne - il ne s'interdit pas de nous entrainer sur la piste d'une réflexion sur notre besoin de conquête et des conséquences que cela entraine, pour dézinguer tout cela avec la derniére réplique d'Arnold Bedford, témoin et compagnon de Joseph Cavor.

Si les trucages paraissent datés (ils le sont d'ailleurs), ils ajoutent à cette sensation d'émerveillement que d'aucuns recherchent et participent à l'ambiance farcesque du film. Sympathique !   

Commentaires

  1. Nathan Juran, n'est-ce pas le réalisateur de Jack le Tueur de Géants, film fantastique que nous découvrîmes grâce à la shmallesque émission La Dernière Séance ?
    Et les décors n'ont-ils pas été recyclés par la série Time tunnel ?

    RépondreSupprimer
  2. Juste le son comme ça c'est une bonne idée.
    Bien kitsch vintage.
    Bonne bande-son pour surfer.

    RépondreSupprimer
  3. Il serait judicieux de contraster et comparer ce film avec l'intéressante adaptation signée Mark Gatiss sur la BBC il y a quelques semaines.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.