Accéder au contenu principal

Marvel Universe

L'univers n'est pas seulement plus bizarre 
que nous ne l'imaginons, 
il est plus bizarre que tout ce que nous pouvons imaginer.

J.B.S Haldane



... Nouveau numéro de l'anthologie Marvel Universe qui regroupe deux aventures des Gardiens de la Galaxie, le prologue de Realm of Kings (le nouveau crossover cosmique made in DnA), une aventure ayant la Garde Impériale  Shi'ar comme protagoniste principal, une autre où ce sont les Inhumains qui occupent cette place, et enfin une aventure de Nova.

[..] Mettant un point de suspension là où Poe plaçait un point final, la mort n'est plus une fin mais une transition (pour Lovecraft). Une porte entrouverte non sur un au-delà délimité au cordeau par les croyances traditionnelles mais un ailleurs inexploré, infiniment plus redoutable. Dans cet ailleurs et dans le pouvoir des forces qui le peuplent, résident les sources de la peur. Loin d'arrêter le déploiement, la disparition physique de quelques comparses, au contraire, le facilite. C'est en assimilant la substance de ces disparus que les forces inconnue peuvent pénétrer sur la terre et en préparer la conquêtes [..]

Francis Lacassin
Lovecraft et les trous dans la toile peinte
in Les Cahiers de l'Herne
Si la qualité des séries cosmiques de l'éditeur étasunien  Marvel n'est plus à faire il n'en demeure pas moins que le prologue de cette nouvelle aventure  (Realm of Kings) est tout bonnement époustouflant.


Elle met au premier plan Quasar transformé en pure énergie quantique après avoir été tué, parti explorer l'Abîme "une immense fissure dans l'espace-temps provoquée par l'explosion de la bombe tératogène qui a mis fin à la guerre entre Krees et Shi'ars" (voir épisodes précedents).

L'histoire est l'onde de choc de l'eschatologie. 
Il y a quelque chose à l'autre bout du temps 
qui projette une ombre énorme sur toute l'histoire humaine.
Terence McKenna

Ce qu'il va y rencontrer a déjà fait l'objet de plusieurs études antérieures et l'un des plus célèbres érudits ayant fait part de ses recherches n'est autre qu'Howard Phillips Lovecraft. C'est d'ailleurs à son instigation qu'un jeune poète Robert Blake viendra séjourner à Providence, Blake dont le journal mentionne déjà un Trapézohèdre (ou Trapezohedron dans la langue de monsieur Lovecraft).
Bien qu'en ce qui concerne Blake il s'agit d'un "polyèdre presque noir, strié de rouge, présentant plusieurs surfaces plates irrégulières. Ce devait être un cristal vraiment remarquable [..]" (source), la coïncidence est notable en regard de l'endroit où séjournera contre son gré Quasar.

Or donc, un autre élément en faveur des thèses déjà développées par H.P Lovecraft concerne l'odeur de la chose que va rencontrer Quasar et qui semble caractériser les Anciens "terme [..] employé de façon assez indiscriminée, voire confuse, pour tous les êtres antérieurs à l'humanité [..]" tel que Yog-Sothoth ou encore Cthulhu (Pour en savoir plus lire Les nombreuses vies de CTHULHU de Patrick Marcel). Ou encore l'interjection utilisée par la simili-Miss Marvel de l'Abîme : FTAGHN.

Une simili-Miss Marvel entourée d'une équipe qui ressemble beaucoup aux Vengeurs de la Terre 616 ....

... Et là je dis chapeau !  
Dan Abnett et Andy Lanning (DnA) réalise ce que j'appellerai un coup de maître, c'est d'une telle évidence que je me demande pourquoi cela n'a pas déjà été fait ( d'ailleurs cela l'a peut-être été ?), transformer l'étoile de Captain America en pentacle.

Brillant. 
En tout état de cause je trouve ce prologue tout simplement excellent (ce n'est déjà pas si mal [-_ô]).


La nouvelle d'Howard Phillips Lovecraft a fait l'objet de plusieurs adaptations en bande dessinée dont celle de  Ron Goulart & Gene Colan paru dans sa version française dans l'Inattendu.


Commentaires

  1. Faudra que je regarde dans mon grenier.

    Et Marvel Universe est une publication excellente.
    L'une des rares que je suive encore régulièrement.
    C'est dire.

    RépondreSupprimer
  2. Même avis sur cet épisode de Quasar que toi Artie. C'est tout simplement brillant :)

    RépondreSupprimer
  3. Le coup du pentacle/étoile de Captain, je me demande si Giffen ne l'avait pas fait dans un Killraven...

    RépondreSupprimer
  4. DnA sont annoncés sur New Mutants,curieux de lire ça.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.